There was an error in this gadget
Le but de ce blog est d'eduquer et de discuter a propos des desastres naturels avec un focus sur l'activite et la vulnerabilite sismique, de reporter des informations generales relatives au tremblement de terre d'Haiti du 12 janvier 2010 et aux tremblements de terre du monde. Il met l'accent sur les efforts de reconstruction d'Haiti et la necessite d'utiliser des techniques de conception des structures de batiments et construction parasismique dans la construction des infrastructures physiques.

Haitilibre.com / Les dossiers

Saturday, December 24, 2011

Les codes de Construction peuvent sous-estimer les risques dus aux multiples desastres naturels

 A la suite de l'ouragan Irene suivi par un tremblement de terre aux Etats-Unis  des chercheurs en construction de batiments de l'Institut national de Standards et de Technologie ont averti que de potentiels dangers causes a la fois par des tremblements de terre et des vents peuvent augmenter le risque des dommages structurels de deux fois plus que le niveau implique dans les codes de construction.
.
Ceci vient du fait que les codes de construction americains considerent les potentiels dangers naturels individuellement, explique Dat Duthinh, un ingenieur de recherche en structures. Ainsi, si des tremblements de terre sont predominants dans une zone determinee, des codes locaux exigent que des batiments resistent a une charge specifique sismique. Par contre si les ouragans ou les tornades representent le danger majeur, les maisons et les batiments de plusieurs etages doivent etre concus pour resister jusqu'a des charges causees  par la vitesse du vent maximale.

Dans un article paru dans le journal de Genie des Structures, Duthinh, un chercheur de l'Institut National de Structures et de Technologie et Chiara Crosti defient cette approche compartimentee. Ils montrent que dans des endroits sujets a la fois a des tremblements de terre et des ouragans ou tornades, le risque que les limites de construction depasseront peut etre deux fois plus le risque dans les regions ou l'une ou l'autre des catastrophes naturelles survient.  En consequence les batiments concus selons les exigences des codes dans ces endroits a double risque " n'atteignent pas necessairement le niveau de securite requis", ecrivent les chercheurs.

Simiu explique par anologie un cycliste competiteur qui accepte un second job comme quelqu'un qui performe  sur un haut fil. " En acceptant cette nouvelle occupation, le competiteur cycliste augmente son rique de dommages corporels, bien que la duree et la nature des dommages intervenus dans un accident de  motocyclette ou un incident facheux survenu lors de la performance sur le haut fil  soit different", affirme-t-il. "Comprehensivement, un assureur augmenterait la prime sur la police d'assurance de protection contre les dommages corporels du fait de l'augmentation de risque".

Les chercheurs developperent une methode d'evaluation des risques causes par le vent et les tremblements de terre en utilisant une mesure commune de resistance structurelle. Avec une mesure consistante (le maximum de deplacement lateral), le risque combine de destruction peut etre compare au risque que les limites de construction depasseront dans les regions vulnerables a l'un des desatres naturels, la base pour les exigences de surete specifiees dans les codes de construction courants.

Ils ont demontre leur approche a l'aide d'un batiment de charpente d'acier a 10 etages. L'une des configurations  utilisees etait revetue de sections de poutre reduite (RBS, Reduced Beam Sections) pour connecter les poutrelles aux colonnes. La technologie RBS etait developpee lors du tremblement de terre du sommet nord de la montagne de la Californie en 1994 causant des dommages structurels dans les anciens et nouveaux batiments dus a des fractures fragiles survenues dans les connections de charpente. Faites en forme d'os de chien les connections fuselees RBS rendent les sructures de la charpente plus ductile ( mieux capables de se deplacer sans se briser).

Dans cete etude les chercheurs ont decouvert que les connections RBS ne diminuent pas le risque qu'un batiment en acier augmentera les limites de construction lorsqu'elles sont utilisees dans une une region soumise a des vents violents ou dans une region soumise a des vents violents et a des tremblements de terre a la fois. Cependant ils ont trouve que les connections RBS peuvent diminuer le risque que les limites associees a la conception sismique augmenteront durant la vie de la structure.

Les chercheurs continuent d'approfondir leur methodologie et proposent des modifications dans les codes de construction.

En Haiti les constructions doivent etre concues de maniere a resister contre les tremblements de terre et les cyclones surtout dans le departement de l'Ouest vulnerables a ces deux types de desastres naturels. Si l'etude realisee par les chercheurs de l'Institut National de Structures et de Technologie americains est valable pour Haiti les maisons et batiments construits pour resister a la fois au tremblements de terre et aux cyclones doivent etre concus de maniere a ce que les limites de la structure ne soit pas depassee dans le cas ou l'une ou l'autre des catastrophes naturelles intervient (cyclone ou tremblement de terre). Si cette etude n'est pas valable pour Haiti des etudes appropriees a Haiti devront etre entreprises dans le cadre des constructions erigees en vue de resister aux cyclones et aux tremblements de terre.

No comments:

Post a Comment