There was an error in this gadget
Le but de ce blog est d'eduquer et de discuter a propos des desastres naturels avec un focus sur l'activite et la vulnerabilite sismique, de reporter des informations generales relatives au tremblement de terre d'Haiti du 12 janvier 2010 et aux tremblements de terre du monde. Il met l'accent sur les efforts de reconstruction d'Haiti et la necessite d'utiliser des techniques de conception des structures de batiments et construction parasismique dans la construction des infrastructures physiques.

Haitilibre.com / Les dossiers

Tuesday, July 27, 2010

Movement of the earth




INTRODUCTION

The January 12th earthquake that devastated most of the city of Port-au-Prince, the capital of Haiti, was a terrifying event for not only Haitians living inside the country and abroad but for people all over the world. The pictures seen on TV and Internet were emotionally disturbing. This event can't let me indifferent. My first reaction was to look at the cause of this surprising and destructive event and decide how I can contribute. Ideas have predominance over the material world. As an educator with a background in math, science and engineering I started by gathering as much as scientific information about geology, seismology, earthquake engineering and paraseismic construction. I decided that my best contribution to our beloved country is to write about my research and dialogue with others in other to find valuable solutions for our country. I am not limiting myself to the scientific aspect of this endevour. The other aspect of my purpose is to write and dialogue about the natural disasters that plague the country, compile as many as possible events related to the terrible natural disaster of January 12th. This can serve as a reservoir of information not only for education and information but for reflection and action. Our behavior should be guided by the moral, philosophical, scientific principles not by the destructive ones that lead us to the terrible situation we face now without hope to exit. I want you to contribute to this endevour by sharing your knowledge, expertise and ideas. The development and the reconstruction of some physical infrastructure of Haiti should be the matter of Haitians first but if we do it in clans and battles between ourselves we will not go anywhere. Remember how we get our independence by the union of all components of the existing society. What about our motto "L'Union fait la force". What have we done of it? I look forward to hearing from you.

Historical perspective about the movement of the earth

Scientists, philosophers and theologians have struggled with the causes of many violent natural disasters that wreaked havoc on the earth's surface They also wrestled with the causes of the different shapes of the earth. During the 1700's most Europeans believe that a biblical flood played a great role in the shaping of the earth's surface. This theory was known as catastrophism and states that all the earthly changes are sudden and caused by a series of catastrophes. During the mid-century a new theory called “ uniformitarianism” was born. This theory was based on the “ Uniformitarian Principle” proposed in 1785 by James Hutton, a Scottish geologist. This view point assumes that the geologic forces acting today are the same as those acting in the past.
Theory of continental drift
The theory of continental drift was first suggested in 1956 by the dutch mapmaker Abraham Ortellius in his work Thesaurus Geographicus. Ortellius theory stated the Americas were torn away from Europe and Africa by earthquakes and floods. He said “The vestiges of the ruptures reveal themselves if someone brings forward a map of the world and considers carefully the coasts of the three continents”. In 1912 the 32 year old German meteorologist Alfred Lothar Wegener published in two articles an introduction of the theory of continental drift. According to this theory the supercontinent Pangaea began to split apart 500million years ago. One of the fierce supporters of Wegener, Alexander Du Toit, Professor of Geology at Witwatersrand University proposed that Pangaea first broke into two large continental landmasses, Laurasia in the northern hemisphere and Gondwanaland in the southern hemisphere. Gondwanaland and Laurasia break apart into the various smaller continents that exist today. A study of the geological history of the earth show the drifting process that led to the formation of the present day continent took place during various long segments of time of the geological timescale. It started during the Permian period (225 million years ago)of the Paleozoic era and continued during the mesozoic and the Cenozoic eras. The mesozoic is divided in three periods: the Triassic (200 million years ago), the Jurassic (150 million years ago and the crustacerous period (65 million years ago). The Cenozoic era covers the 65.5 million years since the crustacerous.
Wegener's theory was based on his predecessor Ortellius theory that the African continent and the south American continent were once unified. This was confirmed by the existence of identical geological structures, plant and animal fossils on both continents now separated by the Atlantic ocean. Wegener contended that it was impossible for these organisms to have been transported across the vast oceans.
According to Wegener the drifting of the continents not only explained the existence of the fossils but also the existence of dramatic climate changes on some continents. For example the discovery of fossils of tropical plants in Antarctica inferred that this frozen land must have been located closer to the equator in a more temperate climate where vegetation could grow. Wegener's fellow scientists didn't believe his theory. They didn't believe in Wegener's explanation about the cause of the movements of the continents. Wegener stated the continents simply plowed through the ocean floor. A famous English geophysicist argued it was impossible for a large mass of solid rock to move through the ocean floor without breaking up.
In spite of rejection Wegener pursued his work on searching for evidence of his theory of continental drift until his death in 1930 during an expedition crossing the Greenland ice cap. After his death new evidence from the ocean floor exploration and other studies led to the development of the plate tectonics.
The discovery of the plate tectonics have been to the Earth Sciences what the discovery of the structures of the the atoms was to Physics and Chemistry and what the theory of evolution was to the life sciences. Even though Wegener's theory is widely accepted in the scientific community it still continues to be debated. One of the questions scientists ask: What is the nature of the forces that propelled the plates? Scientists also debate how plate tectonics may have operated earlier in the earth's history and whether similar processes operate or have ever operated on the other planets in our solar system.
Theory of plate tectonics.
The earth's interior. According to the theory of plate tectonics, the earth is made of rigid plates. A plate is a large, rigid slab of solid rock. The theory of plate tectonics states that the earth outermost layer is fragmented into a dozen or more large and small plates that are moving relative to one another as they ride atop hotter, more mobile material. These plates are moved by forces coming deep inside from the earth. The theory of plate tectonics originates from the knowledge of the earth's interior. It is not possible to reach the deeper interior of the earth. However the earthquake waves give us insight about the deep inside of the earth. The earthquake waves can be detected and measured far away from the location of the earthquake. The speed of the waves gives information about the rigidity and the density of the rocks. Measurement of the behavior of the earthquake waves reveals the general properties of the earth's interior. This analysis shows us that the earth is made up of three parts: a thin outer layer called crust, a second layer which is named mantle that has a thickness of 2870 km. At the center of the earth is located the core of spheric form with a diameter of 7060 km. The core is made up of the inner core and the outer core.
Each of different layers can be determined by the effects it has on the waves. As the waves enter the denser part of the core they bend. This creates a region on the surface where the earthquake is not felt. This region is called the shadow zone. Certain kinds of earthquake waves don't penetrate the outer core: it is made of liquid. The behavior of earthquake waves and the density of the earth make scientists believe that the inner core is made of heavy materials like iron and nickel. At the beginning of the earth's history and at its fusion stage heavy materials sink to make the core and the lighter materials make up the mantle and the crust.
The rock layer of the crust and that of the mantle create a boundary called the Mohorovicic discontinuity whose appellation originates from a Yugoslavian scientist. The crust and the upper part of the mantle constitute a region called the lithosphere. The softer part of the lithosphere is called asthenosphere. The mantle rock of the asthenosphere begins at a depth of 100 km and extends to a depth of 250 km. The melted rock of the asthenosphere flows like a very thick liquid. The movement of the crustal plate is believed to be caused by the slow movement of the mantle rock inside the asthenosphere.
Plate boundaries
According to the theory of plate tectonics the lithosphere is made of different plates. The region of junction of the plates is a zone of active changes in the lithosphere. The plate boundaries are divided in three kinds according to the way the plates are moving to each other. One kind of boundary happens when two plates move apart from each other. This type of boundary is located on the sea floor at the place of mid-ocean ridges. The gap is filled by molten rock raised from the asthenosphere. This process creates new sea floor moving in opposite direction from the mid-ocean ridges and is called sea floor spreading. Mid ocean ridges are found on the sea floor of every ocean of the globe.
When two plates are being pushed apart by sea floor spreading they collide with other plates. One plate is pushed down under the other. The region where this phenomenon takes place is called a subduction zone. At the collision of two plates they might also slide past each other..
Plate tectonics and the earth's magnetism
Sea floor spreading was one of the most important discoveries that led to the theory of plate tectonics. The earth's magnetism is a proof of sea floor spreading. The earth can be compared to a giant magnet. Let's determine some features of the earth's magnetism. Imagine a bar-shaped magnet buried at the center of the earth and tilted to the geographic pole. The points on the surface of the earth above the poles of the imaginary magnet are called magnetic poles. The magnetic axis form an angle with the earth axis. The measure of this angle is not 0 as evidenced by connecting the north and south poles. The needle of the compass used to determine directions doesn't always point in in the north geographic pole.
The angle between the direction of the geographic pole and that of the compass needle pointing direction is called magnetic declination. This latter is measured in degrees east or west of the geographic north pole. If the compass needle aligns with the geographic axis there is no declination. Magnetic declination has been determined for points of the earth because of its importance in navigation. Lines drawn to all points having equal declination are called isogonic lines. The line of zero declination is called the agonic line.
At this time there is no final explanation of the earth's magnetism. However it is believed that the slow movement ( independent of the earth rotation) of the liquid metal in the outer core create electrical currents that magnetize the inner core in the same way a bar of iron becomes magnetized when wrapped wires conducting electric current..Some kinds of minerals are affected by the earth's magnetism. In molten rock the crystals of these minerals line up in the direction of the earth's magnetic poles. When the rock cools and solidifies the crystals freeze showing the direction of the magnetic poles. Rocks formed millions of years showed records of the earth's magnetism at the time they were formed.
Study of the magnetic records in rocks have revealed two facts. First, the earth's magnetic poles while staying close to the the earth's geographic poles have shifted during the last billion of years. This shifting is the result of the movement of continents.. This evidence of magnetics in rocks can help scientists in tracing the movement of crustal plates in the past.. Another fact is that the earth's magnetism reverses itself from time to time..This means that the magnetic north and south poles change places. Magnetic evidence in rocks shows that at least nine reversals occurred during the last 3.5 million years. This phenomenon supports the idea of sea floor spreading and serves as a way of measuring the speed at which the crustal plates move apart.
When lava moves away from the mid-ocean ridge it hardens and moves away on either side on either side of the ridge. The lava becomes split into two narrow stripes. One stripe lies on each side of the ridge. The rocks in these stripes carry a record of the direction of the earth's magnetic poles at the time they were formed. Each reversal of the magnetic poles is shown by parallel striped magnetic patterns on each side of the ridge. Later the stripes of lava move away from the mid-ocean ridges carrying their magnetic record. The discovery of these magnetic stripes means that sea floor spreading almost certainly does occur. The rate at which new sea floor is spreading can be determined from the times of the magnetic reversals and the distance of the stripes from the mid-ocean ridges.

Movement of the earth's crust

Forces in the earth are able to break, bend and lift the most solid rocks. These forces were able in the past to lift sedimentary rocks from the sea floor to an elevation of many thousands meters above the sea level and depose them in the mountains. The evidence is showed by seashells and other remains of animals found on those mountains. Sedimentary rocks can be tilted and bent into arches and valleys by these same forces. The displacement of rock can be caused by tectonic plate movement and subduction,volcanic activity, etc. The features found in the earth's crust are the result of forces operating slowly during hundreds of millions of years.

Changes in the shape of the crust. Deforming rocks

Crustal forces can cause rocks to squeeze together or set apart. They can also cause layers of rock to slip past another.. When forces are applied to the rocks they start stretching and return to the original shape when the force is removed. However beyond a certain limit of the application of the forces rocks can bend and break.

Folding

If rocks are able to resist to forces without breaking they fold and the process is called folding. A fold can be defined a bend in rocks that is the response to compressional forces. The layers in folding rocks are pushed in layers that resemble waves on the water. A fold can be small or large. Large folds can raise mountains. A fold has two parts: the anticline and the syncline. The part that is raised is called anticline and the lowered part syncline.
If the rock's surface was not constantly worn down, large folds in rocks would usually form ridges from the anticlines and valleys from the synclines. However the folds are often worn off as they develop. This action maintains the surface almost flat. When this happens the only evidence of folding is the tilt of the rock layers beneath the surface. When the anticline areas wear down they leave the syncline areas as ridge or mountain. Ridges formed from synclines and valleys that were originally anticlines are common in the Appalachian mountains.
Rocks exposed at the earth's surface are constantly changing. As a result it is not always easy to find evidence that shows folding and other features of the rock structure in a region. Useful clues of identification of the rock structure of an area are found in sedimentary layers. The layers of a sedimentary rock are flat or horizontal. This layer may not be horizontal due to movement of the earth's crust. The angle formed by the tilt of the layer and the horizontal is called dip. The direction of the dip is called strike.
When the dip and the strike of the rock layers in an area are known the rock structure beneath the surface can be determined. Example: a dip of a group of layers may show that they are part of a fold whose axis is not horizontal. The axis of a fold is an imaginary line running along the the top of an anticline or syncline. A fault whose axis is not horizontal is called a pitching.

Classification of Folds

A number of folds have been recognized and classified by geologists
1) The simplest type of fold is called a monocline. This is a fold where bending occurs in parallel layers of the rock
2) An anticline is a convex up fold in a rock that resembles an arch with the rock limbs dipping away from the center of the structure
3) A syncline is a fold where the rock layers are twisted downward. Both synclines and anticlines are the result of compressional stress. The rock layers dip toward the center of the fold and are roughly symmetrical. Ex: Synclinal folds in bedrock, near Saint-Godard-de-Lejeune, Canada. More complex fold types develop in situations where lateral pressure increases. The increasing pressure creates anticlines and synclines that are inclined and asymmetrical

Origins of the forces that deform the crust

According to the theory of plate tectonics, the earth's solid outer crust is made up of a series of moving plates that rub together, collide or spread apart. As a result of this movement stress is built among the rocks. This stress can cause the rocks to be deformed and to return to their origin place. It can cause the rock to fracture. Those fractures occur along the plate boundaries. Fracture is caused by stress built up quickly while folding is the result of stress built over many thousand years.
Not all changes in the rocks are caused by the movement of crustal plates. Stress can also build because the solid lithosphere rests on the molten aesthenosphere below. A boat can float high or low in water according to its weight. According to the same principle the crust can rise or lower if its weight changes. Isostasy is the principle that states that the solid crust floats in a state of balance.

Faulting

Besides folding sudden and abrupt crustal movement can fracture or crack rocks. this phenomenon on rocks located near the surface where they are the least amount of pressure. If there is no movement between the sides of a fracture it is called a joint. The forces that cause fracture and joints can also force the sides of a fracture to slip against each other. When that happens it is called a fault.If the rocks along one side of the fault move horizontally the fault is called a strike-slip fault. If the movement is vertical in an upward or downward direction the fault is vertical. there are several kinds of vertical faults according to the way the rock blocks on each side of the fault move in relation to each other.

Definition of a fault

A fault is a planar fracture or discontinuity in a volume of a rock. Large faults are the result of the action of tectonic forces. Most earthquakes are caused by the energy released from the rapid movement on active faults.
A fault line is the surface trace of a fault, the line of intersection between the fault plane and the Earth's surface. A fault zone is a zone of complex deformation associated with the fault plane. According to geologists, faults do not consist of a single and clean fracture.
The two sides of a non-vertical fault are known as as the hanging wall and footwall. By definition the hanging wall occurs above the fault and the footwall occurs below the fault.

Definition of displacement

A displacement is the shortest distance from the initial and final position of a point P. It is the length of an imaginary straight path, distinct from the path traveled by P. A displacement vector represents the length and direction of that imaginary straight path.

Slip, heave and throw

A slip is the relative motion of the rock on each side of the fault with respect to the other side. The throw of the fault is the vertical component of the dip separation and the heave is the horizontal component.

Fault types. Faults are categorized in three groups:

1. Dip slip fault. A dip slip fault is the fault where the movement on the fault plane is approximately vertical.
2. Strike slip fault. A strike slip fault is a fault where the movement is horizontal.
3. Oblique-slip fault. An oblique slip fault is a strike and dip slip fault.

Dip-slip faults

They can be classified into 2 types: reverse and normal.

I. Normal fault also called extensional fault is a fault where the crust is extended. The hanging hall moves downward and the footwall moves upward. Normal faults are divided into three types:
1.Graben fault. It is a fault where terminal forces result in the subsidence of a block of rock. This downthrown block happens between 2 normal faults dipping towards each other. This is the combination of two normal faults where one block of rock is displaced downward.
2.Horst fault. This is the reverse of the graben fault. This is the combination of two reverse faults where the block of rock is pushed upwards. It is also defined as the situation where a block of rock is pushed up between two normal faults dipping away from each other.
3. Detachment fault. It is a low angle normal fault happening in region of tectonic significance.
II. Reverse fault. This is the reverse of normal fault. The hanging hall moves up and the foot wall moves down. Reverse fault indicates shortening of the crust. The dip of a reverse slip is relatively steep, greater than 45 degrees.

Thrust fault. It has the same sense of motion as in reverse fault with the dip of the fault plane at less than 45 degrees. Thrust faults typically form ramps,flats and fault-bend (hanging wall and foot wall) folds. Thrust faults form napes and klipen in the large thrust belts. Definition of napes and klipen?
The fault plane is the plane that represents the fracture surface of a fault. Flat segments of thrust fault plane are known as flats and inclined sections of the thrust are known as ramps. Typically thrust faults move within formations by forming flats and climb-up section with ramps.
Fault-bend folds are formed by movement of the hanging wall over a non-planar fault surface and are found associated with both extensional and thrust faults. Faults may be reactivated a later time with the movement in the opposite direction of the original movement (fault inversion). A normal fault may therefore become a reverse fault and vice-versa.

Tremor Definition

The earth's crust is always moving slowly. A small movement of the crust that may be felt or not is called tremor. There are more than six millions tremors each year.

Earthquake Definition

An earthquake is a sudden strong movement of the earth's crust. An earthquake is the result of a sudden release of energy in the earth's crust that create seismic waves.

Cause of earthquakes. Theory of elastic boundary


The walls of the sides of a fault move closely together. This movement causes blocks of rocks to slide tightly against each other. Pressure builds up slowly until the rocks bend and finally break. The abrupt release of this pressure causes a sudden slipping of blocks of rocks along the fault zone. The trembling and vibration of the rocks is called an earthquake. The theory of the explanation of the formation of the formation of earthquakes is called elastic rebound theory.

Elastic rebound theory

During the slow movement of blocks of rocks on the sides of a fault pressure resulting of this movement causes rocks to bend and stretch. When the pressure becomes too great the rocks break and rebound i.e snap back to their original shape. Energy is then released in the form of waves called earthquake waves. Earthquakes are also caused by volcanic activity, land slides, mine blasts and nuclear experiments.
In geology, the elastic theory was the first to satisfactorily explain earthquakes. Previously it was thought that ruptures of the surface were the result of strong ground shaking rather than the converse suggested by this theory.

Where earthquakes happen

Earthquakes happen along the fault lines. Some fault lines lie above the places where the earth's plates meet. Many fault lines lie along the ocean bed but some lie on land. Ex: the San Enriquillo plantain garden fault that shares the republic of Haiti and the Dominican republic.

Focus and Epicenter

An earthquake's focus or hypocenter is the position where the strain energy stored in the rock is first released and is the point where the fault begins to rupture. The term epicenter refers to the point at ground level directly above the hypocenter.

Seismic waves

Seismic waves are waves of energy that travel through the core of the earth, for example as a result of an earthquake, explosion or some other process that imparts low frequency acoustic energy.

Types of seismic waves

During an earthquake shock the waves travel out from the focus in widening circles. Their movement is similar to the ripples made when a rock is thrown into quiet water. Earthquake waves are detected by an instrument called seismograph. Analysis of seismograph show that there are three types of earthquakes: primary waves, secondary waves and surface-long waves. The primary and secondary waves are called body waves because they travel through the body of the earth.

Primary waves

They are caused by a back-and-forth vibration of rock. They are longitudinal or compressional waves. In solids these waves travel twice as fast as S waves and travel at the speed of sound: 330m/s. In air these waves take the form of sound waves and travel at the speed of sound: 330m/s. In water they travel at 1450m/s.

Secondary waves

Secondary waves are caused by an up-and-down ( or side-to-side ) motion of the rock. Secondary waves are transverse or shear waves, which means that the ground is displaced perpendicularly to the direction of propagation. S waves can travel only through solids, as fluids ( liquids and gases ) do not support shear stresses. The speed is about 60% of that of P waves in a given material. S waves arrive second in a seismic station because of their slower speed.

Surface waves

Surface waves are created when either type of body waves reaches the surface. They are analogous to water waves and travel along the Earth's surface. They travel slower than body waves. Because of their low frequency, long duration and large amplitude they can be the most destructive type of seismic wave. There are two types of surface waves: Raleigh waves and Love waves.

Raleigh waves

Raleigh waves, also called ground roll, are surface waves that travel as ripples with motions that are similar to those of waves on the surface of water. They are slower than body waves and get their name from John William Strut, Lord Rayleigh in 1985.

Love waves

Love waves are surface waves that cause circular shearing of the ground. They are called after A.E.H Love, a British mathematician who created a mathematical model of the waves in 1911. They usually travel slightly faster than Rayleigh waves about 90% of the S wave velocity. They are the slowest and have the largest amplitude.

Richter scale

It measures the earthquake magnitude. Numbers from 1 to 8.6 are used to describe the magnitude. Each number indicates a greater release of energy. Each higher number indicates an energy about 30 times greater than the preceding number. Thus an earthquake with a magnitude of 5.5 releases an energy about 30 times greater than one with a magnitude of 4.5. The largest earthquake measured have a magnitude near 8.6. those with magnitude less than 2.5 are usually not felt by people in the area.
Other consideration. On the Richter scale an earthquake is given a number between 1 and 9. It is a base 10 logarithmic scale obtained by calculating the logarithm of the combined horizontal amplitude ( shaking amplitude ) of the largest displacement from zero on a particular seismometer. For example an earthquake that measures 5.0 on the Richter scale has a shaking amplitude 10 times larger than one that measures 4.0.

Mercalli scale

It was developed in 1902. It starts with the number 1 intensity described as so slight that it can be barely felt. The numbers go as high as 12, which indicates total destruction. It is used to measure the intensity of the earthquake.

Moment magnitude scale

The moment magnitude is used by seismologists to measure the size of earthquakes in terms of the energy released. The magnitude is based on the moment of the earthquake, which is equal to the rigidity of the earth multiplied by the average amount of slip of the fault and the size of the area that slipped. the scale was developed in the 107o's to succeed the 1930's era Richter magnitude scale. The MMS is now the scale to estimate magnitude for all modern large earthquakes by the U.S Geological Survey.

Key Facts about the January 12th earthquake

# 6 months later, less than 5% of the 20-25 million cubic yards of debris has been removed (NY Times)
# Toll of the Haiti quake is more than twice that of any previous magnitude-7.0 event, and the fourth worst since 1900 (Nature)
# Death toll revised to at least 250,000 (Telegraph)
# $9.9B pledged by international community (BBC)
# Action Plan for National Recovery and Development Government of the Republic of Haiti
# $11.5 Billion at least for reconstruction (BBC)
# roughly 7% (84,000) of the 1.2 million Haitians displaced are elderly (NY Times)
# 245,000 ruined or hopelessly damaged structures to produce 30-78 million cubic yards of rubble, per UN rapid assessment teams (Washington Post)
# Tsunami triggered by January quake (BBC)
# Threat of additional damaging earthquakes in Haiti will remain for the next year (USGS report)
# 25% of Haiti's electric customers have service restored one month after (CNN)
# Estimating the Direct Economic Damage of the Earthquake in Haiti Inter-American Development Bank report
# 270m euros pledged by France in reconstruction aid (BBC)
# $12m Canadian for new government headquarters (BBC)
# G7 pledges debt relief for Haiti (BBC)
# Emergency aid appeal hits 95% of $577m target (BBC)
# $8-$14 billion reconstruction costs, per Inter-American Development Bank (Reuters)
# Comparisons between recent devastating earthquakes – Sichuan, China 2008, l'Aquila, Italy 2009 and Port-au-Prince, Haiti 2010 (BBC)
# 230,000 dead according to Haiti's government (BBC)
# About 20% of the city's structures collapsed and perhaps 80% of those still standing suffered serious damage, according to UN officials (NPR)
# 200,000 dead; 1.5 million homeless; 75% of Port-au-Prince estimated requires rebuilding; recovery to take decades (BBC)
# Up to 97% of the city’s schools destroyed (NY Times)
# 80% of major destruction in Port-au-Prince; 180 government buildings destroyed; 200 million cubic yards of debris needing to be removed (Washington Post)
# Official death toll at 111,481 (Miami Herald)
# $3 billion estimate for rebuilding Port-au-Prince (Miami Herald)
# Aftershock sequence of the 7.0M earthquake that struck January 12, will continue for months, if not years (USGS)
# Map of earthquake and aftershocks (USGS)
# 400,000 to be resettled outside Port-au-Prince (Telegraph)
# 200,000 people dead (BBC)
# 1.5 million homeless (BBC)
# 6.1M earthquake hits January 20, 35 miles WSW of Port-au-Prince (USGS report)
# 70,000 dead and buried (BBC)
# 1 in 10 homes in Port-au-Prince destroyed (BBC)
# 26 search and rescue teams hunting for survivors (BBC)
# 200,000 dead predicted (Guardian)
# IRIS Recent Earthquakes – Haiti
# Jackson School of Geosciences, UT, Austin Seismology of Haiti Earthquake
# Dead expected in the thousands; possibly three million people injured and homeless (ICRC)
# Death toll could reach 100,000 (Guardian)
# Death toll rising; UN claiming 150 of its staff missing (Guardian)
# Strike-slip fault caused the earthquake
# Four dozen aftershocks (USGS list)
# 7.0M earthquake hits Haiti January 12, 2010 (USGS Report)

For other news and information see:/mceer.buffalo.edu/infoservice/disasters/Haiti-Earthquake-2010.asp#9

In the following is a collection of documents related to the Haiti earthquake and other earthquakes.

Dossiers scientifiques

NOTE RAPIDE concernant le séisme d’Haïti du 12 Janvier (Magnitude 7.2)

Un violent séisme de magnitude Mw7.2 s’est produit le 12 Janvier 2010, à 21h53TU à proximité de Port au Prince, capitale d’Haiti. Mercredi matin, les médias évoquent le risque de centaines, voire de milliers de victimes. Plusieurs ministères ont été gravement endommagés, alors que des hôpitaux, des hôtels et des écoles se sont écroulés.
Ce tremblement de terre est localisé à la frontière de la plaque caribéenne et de la plaque Nord américaine. La plupart de la sismicité accommode un glissement vers l’est d’environ 20mm/an de la plaque caribéenne relativement à la plaque nord américaine, à travers des systèmes de failles décrochants et compressifs (« Septentrional fault » dans le Nord d’Haiti et « Enriquillo-Plaintain Garden fault » dans le Sud). La localisation du séisme du 12 Janvier et son mécanisme au foyer sont cohérents avec le système de faille décrochant d’« Enriquillo-Plaintain Garden fault », qui n’a pas produit de séismes destructeurs depuis plus de 150 ans.

Modélisation préliminaire de la source sismique

Cette estimation consiste à reproduire les enregistrements sismiques à grande distance de l’épicentre en reconstituant l’histoire de la rupture grâce à la méthode des patchs (Vallée M. and M. Bouchon: Imaging co-seismic rupture in far-field by slip patches, JGI, 2004). Pour ce travail, nous reconstituons les déplacements des ondes sismiques de pressions (P) et de cisaillement (SH) afin de mieux contraindre la source sismique.
A partir des ondes de volume P et S enregistrées sur 14 stations large-bande distantes de 3000 à 10 000 km du séisme, on cherche à déterminer par inversion les caractéristiques statiques de la source sismique (mécanisme au foyer, profondeur et durée de la rupture), ainsi que certains paramètres cinématiques (amplitudes du glissement sur la faille, vitesse de rupture.

Les paramètres géométriques obtenus sont cohérents avec la tectonique régionale : l’azimut, le pendage et le glissement de la faille (respectivement 259°, 64° et 32°) confirment un séisme de décrochement, entre les plaques caribéennes et nord américaine, avec en plus une légère composante compressive.
La profondeur du séisme est estimée à 15km et l’amplitude du glissement maximum sur la faille est de l’ordre de de 2 m.

Science for a world in mutation

Earthquakes, Faults, Plate Tectonics, Earth Structure

Q: What is an earthquake and what causes them to happen?

A: An earthquake is caused by a sudden slip on a fault. The tectonic plates are always slowly moving, but they get stuck at their edges due to friction. When the stress on the edge overcomes the friction, there is an earthquake that releases energy in waves that travel through the earth's crust and cause the shaking that we feel.

In California there are two plates - the Pacific Plate and the North American Plate. The Pacific Plate consists of most of the Pacific Ocean floor and the California Coast line. The North American Plate comprises most the North American Continent and parts of the Atlantic Ocean floor. The primary boundary between these two plates is the San Andreas Fault. The San Andreas Fault is more than 650 miles long and extends to depths of at least 10 miles. Many other smaller faults like the Hayward (Northern California) and the San Jacinto (Southern California) branch from and join the San Andreas Fault Zone. The Pacific Plate grinds northwestward past the North American Plate at a rate of about two inches per year.

Parts of the San Andreas Fault system adapt to this movement by constant "creep" resulting in many tiny shocks and a few moderate earth tremors. In other areas where creep is NOT constant, strain can build up for hundreds of years, producing great EQs when it finally releases.

Elastic Rebound Flash Animation (see the site)

For further information, see the USGS General Interest Publication "Earthquakes".

Page URL: http://earthquake.usgs.gov/learn/faq/?faqID=96

Q:What is a creep?

A: A creep is a slow, more or less continuous movement occurring on faults due to ongoing tectonic deformation. Faults that are creeping do not tend to have large earthquakes.

Ex:en echelon shears crossing street, Hayward Hayward, California. The street shows en echelon shears crossing Foothill Boulevard in San Leandro, just to the north of Hayward. Here the shear zone is quite narrow. (Photo from the National Geophysical Data Center. Photo by Sue Hirschfeld.)

Page URL: http://earthquake.usgs.gov/learn/glossary/?termID=54

FAQ Earthquakes, Faults, Plate Tectonics, Earth Structure
Q: Can we cause earthquakes? Is there any way to prevent earthquakes?
A: Earthquakes induced by human activity have been documented in a few locations in the United States, Japan, and Canada. The cause was injection of fluids into deep wells for waste disposal and secondary recovery of oil, and the use of reservoirs for water supplies. Most of these earthquakes were minor. The largest and most widely known resulted from fluid injection at the Rocky Mountain Arsenal near Denver, Colorado. In 1967, an earthquake of magnitude 5.5 followed a series of smaller earthquakes. Injection had been discontinued at the site in the previous year once the link between the fluid injection and the earlier series of earthquakes was established. (Nicholson, Craig and Wesson, R.L., 1990, Earthquake Hazard Associated with Deep Well Injection--A Report to the U.S. Environmental Protection Agency: U.S. Geological Survey Bulletin 1951, 74 p.)

Other human activities, even nuclear detonations, have not been linked to earthquake activity. Energy from nuclear blasts dissipates quickly along the Earth's surface. Earthquakes are part of a global tectonic process that generally occurs well beyond the influence or control of humans. The focus (point of origin) of earthquakes is typically tens to hundreds of miles underground. The scale and force necessary to produce earthquakes are well beyond our daily lives. We cannot prevent earthquakes; however, we can significantly mitigate their effects by identifying hazards, building safer structures, and providing education on earthquake safety.

Features of the dynamic planet

Our Earth is a dynamic planet, as clearly illustrated by its topography, over 1,500 volcanoes, 44,000 earthquakes, and 170 impact craters. These features largely reflect the movements of Earth’s major tectonic plates and many smaller plates or fragments of plates (including microplates). Volcanic eruptions and earthquakes are awe-inspiring displays of the powerful forces of nature and can be extraordinarily destructive. On average, about 60 of Earth's 550 historically active volcanoes are in eruption each year. In 2004 alone, over 160 earthquakes were magnitude 6.0 or above, some of which caused casualties and substantial damage

USGS education link: http://education.usgs.gov/common/undergraduate.htm#astronomy


lundi 05.07.2010
swissinfo.ch

Un projet géothermique provoque un séisme à Bâle
Les participants au projet de centrale géothermique ont été interrogés (photo: Goepower Basel).

Les participants au projet de centrale géothermique ont été interrogés.
En relation avec le sujet

* 17.10.2006
La Suisse se prépare en cas de séisme majeur
* 03.06.2006
La Suisse joue un rôle majeur en sismologie
* 14.10.2005
En Suisse aussi, la terre tremblera un jour

Un tremblement de terre provoqué par l'homme a touché Bâle et sa région vendredi. Le séisme d'une magnitude de 3,4 n'a provoqué que des dégâts matériels.

Les travaux du projet géothermique «Deep Heat Mining» ont été stoppés. Le Ministère public bâlois a ouvert une enquête.

La terre a tremblé à 17h48. Un séisme de magnitude 3,4 sur l'échelle de Richter a été enregistré par l'Institut suisse de sismologie de l'EPFZ.

Aucun dégât important n'a pour l'heure été constaté. Des informations parvenues à la police faisaient toutefois état de fissures dans des bâtiments.

L'éclairage public est en outre tombé en panne à Riehen. Aucun lien avec le séisme n'a cependant été confirmé, a indique un porte-parole de la police cantonale de Bâle-Ville.

Origine humaine

Des travaux de forage réalisés dans le cadre du projet «Deep Heat Mining» sont à l'origine du tremblement de terre. Ce projet doit aboutir à la construction d'une centrale géothermique.

Depuis début décembre, de l'eau a été pompée à 5 kilomètres de profondeur pour améliorer la perméabilité de la roche. Selon la police, c'est la «compression de l'eau» qui a provoqué la secousse.

Déjà dans la matinée, des tremblements avaient été enregistrés et les travaux de compression avaient été interrompus. Des scientifiques devaient «immédiatement» se livrer à des contrôles, a ajouté la police.

Le Ministère public bâlois a ouvert une enquête pour déterminer s'il y a eu délit pénal et qui en porte la responsabilité. Les plaintes pour des dommages à la propriété ou pour menaces alarmant la population peuvent être déposées dans les postes de police.

Pas la première secousse

Les autorités avaient été averties que des secousses pouvaient se produire, selon le porte-parole de la police. La puissance du séisme a surpris les responsables du projet eux-mêmes.

Les travaux de «Deep Heat Mining» avaient déjà provoqué plusieurs secousses ces derniers jours. L'Institut de sismologie a enregistré 36 petits séismes dont cinq ont atteint une magnitude entre 2 et 3, les autres ne dépassant pas 1,5. Vu leur faiblesse, elles n'avaient pas été ressenties.

Les travaux de forage ont été interrompus vendredi. Il encore trop tôt pour dire si le projet est menacé après ce séisme, a déclaré René Kindhauser, porte-parole de Geopower, société responsable du projet de centrale géothermique.

Le pompage a été stoppé vendredi matin déjà après un séisme d'une magnitude de 2,7 à 4h06. L'Institut de sismologie a encore recensé de petites secousses samedi, portant le total des tremblements de terre provoqués par «Deep Heat Mining» à environ 100 depuis le début de travaux de forage.

swissinfo et les agences


Key facts

Entre 300 et 400 mouvements telluriques sont enregistrés chaque année en Suisse.
Le dernier tremblement de terre qui avait causé quelques dégâts a eu lieu en 1991 dans les Grisons.
La région de Bâle est fortement exposée à ce risque. La cité avait été presque totalement détruite en 1356.
Deep Heat Mining

Le projet suisse de recherche en énergie Deep Heat Mining veut exploiter une centrale géothermique dans la région bâloise d'ici 2009.

De l'eau froide sous pression est injectée dans les couches profondes de la terre, à 5000 mètres sous la surface, où règnent des températures de 200 degrés.

L'eau ainsi réchauffée est renvoyée à la surface où elle peut ensuite servir à la production de chaleur ou d'électricité sans émission de gaz à effet de serre.

L'installation de Bâle devrait livrer 20'000 mégawatts-heure d'électricité et 80'000 mégawatts-heure de chaleur par an, ce qui couvre les besoins d'environ 10'000 foyers en électricité et de 2700 foyers en chaleur.

La centrale de Bâle doit être la première installation du monde utilisant cette procédure pour une production commerciale d'énergie.

Article de Vigi-infos: http://vigicitoyen.canalblog.com/archives/2010/01/23/16628976.html

Posté par Anita1945, 24 janvier 2010 à 06:20
Haïti : le Bilan des victimes du séisme s'alourdit à 112.226 morts.

Haïti : le Bilan des victimes du séisme s'alourdit à 112.226 morts.

PORT-AU-PRINCE - Le bilan des victimes du séisme qui a dévasté Haïti le 12 janvier 2010 s'est alourdi pour atteindre
--- 112.226 morts et
--- 194.000 blessés,
selon des chiffres fournis samedi par le Ministère Haïtien de l'Intérieur.
Un précédent bilan rendu public vendredi par le Ministère de l'Intérieur faisait état de
--- 111.499 morts et
--- 190.000 blessés.
"Les dégâts sont catastrophiques", a souligné le Ministère dans un Communiqué qui fait état de UN Million de sans-abri.
Selon ce nouveau bilan, la moitié des maisons sont détruites à Port-au-Prince, Jacmel et Léogâne, les trois villes d'Haïti les plus affectées par le séisme.
"Au moins 23 Centres hospitaliers privés se sont effondrés tandis que les écoles, les banques, l'industrie et le commerce sont très affectés", a ajouté le Ministère de l'Intérieur.
Un bilan de 150.000 à 200.000 morts a été évoqué par les Américains, mais le Général Ken Keen, qui dirige la Force Spéciale Américaine en Haïti, avait précisé qu'il s'agissait d'une "hypothèse de travail".
Les Nations-Unies estiment qu'au total TROIS Millions de personnes ont été touchées par ce séisme de magnitude 7.
(© A F P-24 Janvier 2010-1h17) Romandie News.ch
Posté par Anita1945, 24 janvier 2010 à 07:01
La Banque Mondiale suspend le remboursement de la dette d'Haïti.

La Banque Mondiale suspend le remboursement de la dette d'Haïti.
Soutien - La Banque Mondiale a annoncé jeudi qu'elle dispensait Haïti du remboursement de sa dette pour les cinq prochaines années afin d' aider le Pays à se reconstruire.
© KEYSTONE - Le Fonds Monétaire International a, pour sa part, fait savoir que le prêt qu'il propose serait sans intérêt jusqu'à fin 2011.

A T S - 22.01.2010 - 6:29
"Nous nous employons à trouver un moyen d'annuler le restant de la dette", dit un Communiqué de la Banque Mondiale. La dette d'Haïti envers la Banque Mondiale s'élève actuellement à environ 38 Millions de dollars.
De son côté, Caroline Atkinson, porte-parole du F.M.I., a déclaré lors d'un point de presse que le prêt de 100 millions de dollars à Haïti proposé par le F.M.I. serait soumis le 27 janvier 2010 à son Conseil des Gouverneurs.
Le prêt sans intérêt à Haïti fait partie d'une initiative annoncée l'an dernier par le F.M.I. en pleine crise financière, consistant à geler les paiements d'intérêt sur les prêts à tous les Pays les plus pauvres jusqu'à fin 2011.
Après cela, les versements d'intérêts reprendront au taux bonifié de 0,5 %, ou moins.
Mme. Atkinson a déclaré qu'en raison des destructions dues au tremblement de terre, les Donateurs souhaiteraient peut-être envisager une Nouvelle annulation de dettes pour Haïti.
-- 2 % de croissance en 2009 :
Le F.M.I. et la Banque Mondiale ont annulé l'an dernier 1,2 Milliard de dollars de dettes d'Haïti, récompensant ses efforts de stabilisation de son économie.
La Banque Mondiale a annoncé la Semaine dernière qu'elle verserait une Subvention de 100 millions de dollars à Haïti pour la reconstruction et qu'elle dépêcherait une Equipe pour évaluer les dégâts.
Dominique Strauss-Kahn, Directeur Général du F.M.I. a, lui, prôné un Plan Marshall pour le Pays.
L'économie d'Haïti affichait une croissance "assez robuste" de 2 % en 2009, avant le séisme, a annoncé jeudi à MEXICO le Bureau Régional de la Commission Economique pour l'Amérique Latine (Cepal). Cette amélioration a été essentiellement due à une remise de près de 900 Millions de dollars sur la dette extérieure et au début de l'injection dans l'investissement social des ressources ainsi économisées, a-t-il souligné.

Vos commentaires :
Par oussama le 22.01.2010 - 13:26
Suspend mais n'annule pas... Quelle générosité !
Posté par Anita1945, 24 janvier 2010 à 07:12
Rescapée des ruines d’Haïti, une Yverdonnoise.ch raconte l’enfer.

24 Heures.ch
Rescapée des ruines d’Haïti, une Yverdonnoise.ch raconte l’enfer.
TÉMOIGNAGE - Lena Monnin était à Haïti quand la terre a tremblé. De retour à Yverdon, elle décrit la dévastation, la mort et l’espoir de retrouver un Ami, encore sous les décombres.

© Olivier ALLENSPACH - Lena MONNIN : Directrice de la Galerie 16 à Yverdon, aimerait aider ses amis haïtiens. Sur place lors du tremblement de terre, elle a vécu un cauchemar.
« Il y avait des morts partout sur les routes, des gravats, des maisons écrasées ».
Liens en relation avec l'article :
* « Avant Haïti, je n’avais jamais pleuré pendant une interview ».

Sarah BOURQUENOUD - 23.01.2010 - 00:06
« Gérard était dans le bâtiment de l’O.N.U. qui s’est écroulé, et nous sommes sans nouvelle de lui. Il doit fêter ses 57 ans dans quelques jours ». Dans l’appartement de Lena MONNIN, à Yverdon, une bougie allumée près d’une photo : celle de cet Ami, Gérard LE CHEVALLIER, disparu dans le tremblement de terre qui a secoué Haïti il y a dix jours. Lena MONNIN l’avait fait venir à Yverdon en mars dernier, avec sa femme Sergine, dont elle exposait les tableaux dans sa galerie d’Arts de la rue du Milieu. Et en Novembre, c’est l’Yverdonnoise qui a pris l’avion pour Port-au-Prince.
« Ma fille Pascale vit à Haïti. Elle a accouché d’une petite fille le 10 Novembre et je suis allée la voir », explique-t-elle. Lena MONNIN a des liens très fort avec Haïti : à la fin des années 1960, elle s’y est mariée et y a vécu plusieurs années, avant de revenir en SUISSE. Née là-bas, sa fille Pascale est retournée vivre sur l’île, près de son Père.
« On s’est dit : si on meurt, on sera ensemble ».
Le mardi 12 janvier 2010, juste avant 17 heures, Lena MONNIN était donc à Haïti.
Elle se trouvait dans la cuisine de la Résidence qu’elle occupe avec sa fille et son Amie Sergine lorsque les murs se sont mis à trembler.
« Tout bougeait, et j’ai crié qu’il fallait sortir de la maison ».
Dehors, elle retrouve sa fille avec le bébé.
« Quelques minutes plus tard, la terre tremblait de nouveau. Nous nous sommes dit : au moins, si on meurt, on sera ensemble ». Par miracle, le bâtiment ne s’écroule pas. Très vite, en écoutant les Nouvelles à la Radio, Lena prend conscience de l’ampleur des dégâts.
Les hommes, l’ex-mari de Lena et James, le père de sa petite-fille, partent secourir les victimes : ils prennent de l’eau, de la nourriture et des vêtements, direction les ruines de Port-au-Prince, à une douzaine de kilomètres.
« Tout était désorganisé, plusieurs hôpitaux se sont effondrés. Une amie Médecin a opéré les blessés au milieu du sang, des morts, des gens qui hurlaient, jusqu’à ce qu’elle ne tienne plus debout », témoigne Lena MONNIN.
Elle raconte le cauchemar des jours qui suivent. « J’avais l’impression que j’allais me réveiller. Il y avait des morts partout sur les routes, des gravats, des maisons écrasées, et l’odeur persistante du vinaigre, que les gens versaient sur les cadavres ». Les pillages que rapporte la presse, l’Yverdonnoise n’en a pas vu.
« Un père qui prend de la nourriture dans un Supermarché pour donner à manger à ses enfants, est-ce-que c’est du pillage ? demande-t-elle. Mais des bandits, il y en a : j’ai entendu dire que 4'000 personnes se sont échappées de la PRISON lorsqu’elle s’est effondrée », soupire-t-elle. Les Secours s’organisent rapidement : des centaines de maîtres-chiens, un hôpital gonflable monté par les Français, et la logistique Américaine à l’Aéroport.
Dès le vendredi, Lena tente de rentrer en SUISSE. Avec d’autres réfugiés, elle devra patienter trente-six heures sur le tarmac de l’Aéroport de Port-au-Prince, avant d’être évacuée vers la MARTINIQUE, puis PARIS.
Elle a pu regagner YVERDON lundi soir. Et le mardi, nouvelle frayeur. « J’ai appris que la terre avait encore tremblé à Haïti. J’étais saisie de panique. Heureusement, j’ai pu parler aux Membres de ma Famille, et savoir qu’ils sont indemnes ».
Générosité et Espoir :
Depuis la SUISSE, Lena MONNIN aimerait aider ses Amis Haïtiens. La galerie d’Arts que tient sa fille dans le village de LABOULE, près de Port-au-Prince, expose les œuvres d’une centaine d’Artistes locaux. « La plupart ont tout perdu dans le tremblement de terre, et n’ont même pas de quoi manger. Ma fille attend que les Banques ouvrent pour pouvoir leur donner un peu d’argent », raconte Lena. Depuis YVERDON, elle veut apporter sa petite contribution : elle tiendra une permanence dans sa galerie, pour récolter des dons. « Dans ce Pays si pauvre, ce qui arrive, c’est un drame. Mais quand on touche le fond, on peut rebondir », dit-elle.
Quant à son Ami Gérard, pris sous les décombres, Lena garde l’Espoir de le revoir un jour.
« Contre toute logique, on se raccroche à l’Espoir qu’il vit toujours. Les Sauveteurs trouvent encore des rescapés sous les décombres, même dix jours après ».
Posté par Anita1945, 24 janvier 2010 à 08:25
Sites Réf. HAARP

COPIE : Quelques réfs. :

http://www.voltairenet.org/article163625.html


SUR HAARP :

http://www.grip.org/fr/siteweb/images/RAPPORTS/1998/1998-05.pdf

http://www.cadtm.org/Haiti-la-malediction-blanche
Posté par Anita1945, 24 janvier 2010 à 09:39
Mais non allons !!

C'est le géant ATLAS qui a seulement trébuché !!
La théorie du complot et l'ignorance des lois physiques est vraiment l'apanage de l'intox
sur cette feuille de choux collabo

http://www.dailymotion.com/video/xt5is_quakemachine_tech
Posté par Anita1945, 24 janvier 2010 à 11:52
haarp

Arf !
C'est quoi haarp ?
Les baleines craignent haarp,
car elles risquent de se faire haarponner.
Les haarponneries ne font pas fantasmer
que les baleines.
Vite !
Remplissez votre bas-de-laine,
car bientôt le haut-de-l'haine
vas déferler.
Posté par Observeur, 24 janvier 2010 à 11:54
Dailymotion : Magnétohydrodynamique par J.P. PETIT.

http://www.dailymotion.com/video/x69l3i_magnetohydrodynamique-par-jp-petit_tech

...des sous-marins qui peuvent naviguer SOUS L'EAU à 400 Km./Heure.
Posté par Anita1945, 24 janvier 2010 à 12:06
MHD et Univers Jumeaux par Jean-Pierre PETIT

MHD (Magnétohydrodynamique)et Univers Jumeaux par Jean-Pierre PETIT (il est Astrophysicien et il croit aux OVNIS).
Personnellement j'aime bien Michio KAKU : un Japonais à NEW-YORK ! Dr. en Physique ! Il étudie l'antimatière - son domaine !
J'ai des enregistrements VHS en pagaille !
Avec l'antimatière, ils pourraient être sur MARS en un temps record alors qu'il leur faudrait 9 mois.
C'est d'ailleurs ce qu'ils tentent d'étudier au CERN à GENEVE. Recréer d'abord le Big-Bang des origines de l'Univers (Non sans dangers).

http://www.dailymotion.com/video/xswfn_jeanpierre-petit-mhd-et-univers-jum_tech
Posté par Anita1945, 24 janvier 2010 à 12:41
Dailymotion : UFO-SCIENCES J.P. PETIT Astrophysicien C.N.R.S. en retraite.

Retraité du C.N.R.S. - J.P. PETIT est instruit mais dans 5 Milliards d'années max. tout notre système planétaire, SOLEIL compris, sont consumés et n'existent plus !
Hors notre Système Solaire, il existerait des EXOPLANETES... (vie possible) MAIS tellement inacessibles vu leurs distances.
L'antimatière (distances) (Prof. Physicien Michio KAKU) reste la seule voie d'exploration pour résoudre les mystères.

http://www.dailymotion.com/video/x5eye6_ufoscience_tech
Posté par Anita1945, 24 janvier 2010 à 15:20
Dailymotion : Témoignages OVNIS - J.P. PETIT.

Dailymotion : Témoignages OVNIS - J.P. PETIT.

http://www.dailymotion.com/video/x9uinp_temoignages_tech
Posté par Anita1945, 24 janvier 2010 à 15:30

Quelle fiction en effet. Etonnant.
Posté par immo, 26 janvier 2010 à 11:34
Réponse

Bonjour,

"Quelle fiction".

Je répondrais..Tout est possible!

-Je dis toujours plus rien.
Deuxième article:::

Haïti : vers une nouvelle occupation américaine ?
Claude RIBBE
L’envoi de 10 000 marines en Haïti, la prise de contrôle par les USA de tous les points stratégiques, à commencer par l’aéroport de Port-au-Prince, le refus de laisser atterrir, sous prétexte de saturation, un avion français : tout semble annoncer une prise de contrôle d’Haïti par Washington.
L’attitude de Paris le confirme : nomination de personnes notoirement incompétentes pour enterrer le dossier, absence du gouvernement à la cérémonie de Notre Dame du 16 janvier (alors que le président de la République et de nombreux ministres devaient initialement s’y rendre), retrait des protestations contre la mainmise américaine sur l’aéroport Toussaint-Louverture… La marche arrière est totale.
Certes, l’engagement américain, présenté comme humanitaire, a été le plus rapide. Mais on sait que l’humanitaire est un pavillon qui peut flotter sur toutes sortes de marchandises. Des émeutes révèlent qu’en réalité les Haïtiens tardent à être secourus, ou du moins que les secours sont sélectifs. On peut s’attendre à des émeutes qui seraient réprimées grâce à un impressionnant déploiement militaire.
La mainmise sur Haïti est un scénario étudié depuis longtemps. La preuve en est que l’ambassade des USA, récemment construite, n’a pas souffert du séisme, à la différence de l’ambassade de France. Depuis plusieurs années, dans le programme de rénovation de toutes les ambassades américaines dans le monde entier, celle de Port-au-Prince était présentée comme aussi stratégique que celle de Bagdad.
Le séisme qui frappe aujourd’hui Port-au-Prince est une bonne occasion de prendre le contrôle d’un pays, présenté comme misérable à cause de la couleur de ses habitants, mais doté d’un riche sous-sol, avec des réserves pétrolifères qui pourraient être supérieures à celles du Vénézuela, d’importants gisements d’or et de cuivre et surtout des ressources en iridium, matériau extrêmement résistant et utilisé dans l’industrie de l’armement (protection des têtes de missiles balistiques intercontinentaux).
Il faut savoir que le seul autre pays au monde à détenir d’importantes ressources d’iridium est l’Afrique du sud. Comme par hasard l’Afrique du sud était la seule nation à aider Haïti au moment de la célébration du bicentenaire de son indépendance. La France avait pourtant déployé des efforts considérables pour l’en dissuader. Depuis le coup d’État franco-américain de 2004, c’est l’Afrique du Sud qui accueille et protège l’ex-président Aristide, lequel n’a jamais fait mystère de la richesse du sous-sol de son pays.
On ne pourrait suspecter les Américains de mauvaises intentions s’il n’y avait des précédents. Le 28 juillet 1915, sous prétexte de sortir Haïti d’un prétendu « chaos », les marines débarquaient comme aujourd’hui à Port-au-Prince et s’emparaient des réserves d’or de la banque nationale. Des milliers de paysans, les Cacos, s’insurgèrent alors sous la conduite de Charlemagne Péralte qui, trahi et arrêté en 1919, fut cloué par l’occupant sur une porte. La répression fut particulièrement féroce. Pour réduire les derniers foyers de résistance, les USA inaugurent en 1919 les bombardements aériens massifs. Tout résistance est écrasée en 1920. Les USA ne quittèrent le pays qu’en 1934. Dix-neuf ans d’occupation après un débarquement à des fins, comme aujourd’hui... humanitaires.
Claude Ribbe
www.claude-ribbe.com
Posté par B, 28 janvier 2010 à 02:27
Ils sont capable de tous

à ABK à ABK

Pour ce qui pense encore que les ricains sont des anges irréprochables principalement ABK, j'aimerais qu'ils lisent ça, en sachant que depuis les temps des temps en passent par tous les puissance qui ont pu éxistés exemple la puissance Romaine et tant d'autres, ya que leur peuple qu'ils considèrent comme humains et écraser les autres pour la survit de leur richesse est prioritaire,en pillant les autres biensure.
Je dirai plus rien car l'articles que j poste là le fera::::

Haïti regorge de pétrole affirment Daniel et Ginette Mathurin

Les scientifiques Daniel et Ginette Mathurin indiquent que le sous sol haïtien est riche en hydrocarbures et en combustibles fossible qui ont été répertoriés par des spécialistes étrangers et haïtiens.

" Nous avons relevé 20 sites pétrolifères ", lance Daniel Mathurin précisant que 5 d’entre eux sont jugés de grande importance par les spécialistes et les politiques.

Le Plateau central, notamment la région de Thomonde, la plaine du cul-de-sac et la baie de Port-au-Prince regorgent d’hydrocarbures, pétrolifères dit-il ajoutant que les réserves d’Haïti sont plus importantes que ceux du Vénézuela.

" Une piscine olympique comparée à un verre d’eau voilà la comparaison pour montrer l’importance des gisements de pétrole haïtien comparés à ceux du Vénézuela", explique t-il.

Le Vénézuéla est l’un des plus grands producteurs mondiaux de pétrole.

Daniel Mathurin révèle que des enquêtes de plusieurs gouvernements antérieurs ont permis de vérifier l’existence de ces importants gisements de pétrole. Il rapelle qu’un document du parti Fanmi Lavalas au pouvoir en 2004, avait précisé les nombreux sites d’hydrocarbures en Haiti.

Selon Daniel et Ginette Mathurin, la région des lacs, avec des villes comme Thomazeau et Cornillon, renferme d’importants gisements de pétrole.

Interrogée sur la non exploitation de ces sites, Ginette Mathurin a précisé que ces gisements sont déclarés réserves stratégiques des Etats Unis d’Amérique.

Tout en faisant état de son imcompréhension d’une telle situation, elle rapelle que la caraïbe est considérée comme l’arriere cour des Etats Unis.

Cependant Daniel Et Ginette Mathurin indiquent que le gouvernement américain avait en 2005 autorisé l’exploitation des réserves stratégiques des Etats Unis.
Cette porte doit être utilisée par les politiques haïtiens pour lancer des négiciations avec des compagnies américaines dans la perspective de l’exploitation de ces gisements ajoute Daniel Mathurin

Les spécialistes soutiennent que le gouvenement de Jean Claude Duvalier avait vérifié l’existence d’un important gisement de pétrole dans la baie de Port-au-Prince peu de temps avant sa chute.

De plus, Daniel et Ginette Mathurin révèlent que l’Uranium 238 et 235 et le zyconium existent en gisement dans plusieurs régions notamment à Jacmel. L’Uranium est utilisé dans les réacteurs nucléaires pour la production d’energie électrique.

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=17200
Posté par naradamuni, 28 janvier 2010 à 14:48
S.M.S. d'un Haïtien -

Copie : G... Haïti le 28/01/2010 (depuis mobile).

Le ciel avait une couleur rouge. Le même après-midi du tremblement de terre et le lendemain à 5:45pm, les nuages étaient tellement remplis d'énergie, on aurait cru qu'il allait fortement pleuvoir pendant tout le reste de l'après-midi, voire la soirée : mais il n'a pas plu. Pas même une goutte de pluie.
Tout me laisse à croire qu'il y avait quelque chose d'anormale.
Je n'étais pas le seul à avoir fait cette Remarque vu qu'on était en voiture, Moi, Ma femme et un Ami .
Seraient-ils capables de sacrifier 150.000 innocents, pure méchanceté envers un peuple pauvre. Quoi-qu'il arrive je suis et demeurera Haïtien. On n'est pas un territoire DES U.S.A. Obama s'est trompé.

170'000 Morts - hier soir, affichage T.V. ! et un Nombre incroyable de disparus.
Posté par Anita1945, 28 janvier 2010 à 15:30
Miraculée - Haïti : une jeune fille retrouvée vivante sous les décombres.

La Tribune de Genève.ch
Miraculée - Haïti : une jeune fille retrouvée vivante sous les décombres.
Très affaiblie, la jeune fille a simplement dit "Merci" aux sauveteurs venus à sa rescousse.
Image © KEYSTONE.
** Dossiers Séisme meurtrier en Haïti.
Une fille de 16 ans a été retrouvée vivante sous les décombres mercredi à Port-au-Prince, 15 jours après le séisme qui a frappé Haïti.
le 28 Janvier 2010.
Le Matin.ch & les Agences - 2 commentaires.
Complètement déshydratée, elle a été transférée vers l'hôpital de campagne installé dans le lycée français.
Le Commandant Samuel BERNES, porte-parole de la Sécurité Civile Française, n'était pas en mesure d'indiquer si la victime était prisonnière des ruines depuis le tremblement de terre.
"Elle était effectivement très faible, ce qui laisse présager qu'elle était là depuis 15 jours", a-t-il dit.
"Elle était dans une poche entourée de béton", au Carrefour-Feuilles, dans le centre de la capitale, a-t-il précisé.
Les voisins fouillaient dans les gravats quand ils ont entendu une voix, a-t-il raconté.
La jeune fille a simplement dit "merci" aux sauveteurs venus à sa rescousse.
Environ 135 personnes ont été retrouvées vivantes sous les décombres depuis le séisme du 12 janvier 2010, qui a déjà fait
"près de 170'000" victimes, selon le Président Haïtien : René PREVAL.
Mardi après-midi, un homme de 31 ans a été extrait des ruines par l'Armée Américaine dans le centre de Port-au-Prince, sans qu'il soit possible de déterminer précisément depuis combien de temps il est resté prisonnier.
L'homme a pu être piégé dans les ruines après l'une des nombreuses répliques qui ont frappé Haïti depuis deux semaines.

2 commentaires :
Toujours proche des larmes en voyant les victimes de cette tragédie... Merci aux Sauveteurs qui font un Travail extraordinaire.
28.01.2010 - 09:40 par Blue Note.

YES ! ! Bravo !
28.01.2010 - 14:58 par Paolo_Italiano.
Posté par Anita1945, 28 janvier 2010 à 16:22

Pathétique !

ABK-abattu
Posté par ABK, 28 janvier 2010 à 16:58
M. ou Mme. A B K

M. ou Mme. A B K

A B K avec 170'000 Morts : jetés pêle-mêle fosses communes, vous pouvez déjà vous trouver abattu ?(e)?. C'est à votre Honneur !
Et un Nombre important de disparus ! (qui sont sûrement aussi Morts) ?
Je ne voudrais pas à HAITI même, humer ces odeurs de cadavres...
UN retraité de 61 ans - s'était flingué
(décoché 2 balles d'un fusil pour tirer les sangliers) à l'étage au-dessus du mien :
"la puanteur" d'un seul cadavre.
(Mois de Janvier)- Mort durant 3 semaines dans son studio chauffé ; ils ont enfoncé sa porte...
Les 13 apparts. pensions que ce sont les relents du vide-ordures du couloir ?
Posté par Anita1945, 29 janvier 2010 à 12:55

LES TREMBLEMENTS DE TERRE SURVENUS DANS LE MONDE APRES LE 12 JANVIER 2010

Séisme de magnitude 6 au large de VANUATU.

SYDNEY - Un séisme de magnitude 6 est survenu vendredi au large de l'archipel de Vanuatu, dans le Pacifique Sud, selon l'Institut géophysique Américain (U.S.G.S.), mais aucune Alerte au tsunami n'a été déclenchée.
L'épicentre de la secousse a été localisé à 62 kilomètres au nord-est de la ville d'Isangel et à 194 km au sud-est de la capitale de l'archipel Port Vila.
Sa profondeur a été évaluée à 85 km.
L'archipel de Vanuatu est situé sur
"la ceinture de feu" du Pacifique,
jonction de plusieurs plaques tectoniques, connaissent régulièrement des secousses sismiques.
(© A F P-29 janvier 2010-11h09) Romandie News.ch
Posté par Anita1945, 29 janvier 2010 à 13:02
Les Haïtiens s'interrogent après le séisme CHILIEN, plus puissant mais moins meurtrier.

24 Heures.ch
Les Haïtiens s'interrogent après le séisme CHILIEN, plus puissant mais moins meurtrier.

PORT-AU-PRINCE - Les Haïtiens paraissent dépités face à la Nouvelle du tremblement de terre Chilien, mille fois plus puissant que celui qui a dévasté Haïti mais infiniment moins meurtrier, invoquant la mauvaise qualité de la construction dans leur Pays.
© A F P - Vue d'un quartier dévasté de Port-au-Prince, le 1er mars 2010 à Haïti.

AFP - 02.03.2010 - 19:32
Une capitale en ruines, plus de 200.000 morts et au moins un million de sans-abri dans le petit Pays des Caraïbes après la secousse du 12 janvier d'une magnitude de 7 sur l'échelle du moment (Mw). Dans les Andes, le tremblement de terre de samedi a atteint la magnitude considérable de 8,8 mais le bilan humain ne dépassait pas mardi les 750 morts.
Les Haïtiens n'ont pas tardé à trouver l'explication : dans leur pays, c'est la mauvaise qualité des bâtiments qui a tué et ce, parce-que depuis des décennies des Responsables corrompus se sont gardé de faire appliquer des Normes de construction anti-sismiques.
"Il n'existe pas vraiment de Politique dans notre Pays. Ici, la Politique, ça consiste à prendre de l'argent et mettre ça sur un Compte Bancaire. Ils prennent, s'en mettent plein la poche et s'en vont",
accuse Pierre-Francis Junior, un sinistré qui survit dans un campement de fortune au coeur de Port-au-Prince.
Autour de lui, plus de 70.000 personnes s'entassent sur le Champ de Mars, l'esplanade située face au Palais Présidentiel en ruines, symbole de la fragilité du Pouvoir Haïtien.
A la différence du CHILI,
"Nous n'avons pas de Gouvernement qui prend ses Responsabilités", dénonce Emile Dorante, 35 ans, qui, comme ses voisins, a appris rapidement la Nouvelle du séisme CHILIEN, les radios étant omniprésentes sous les tentes.
Beaucoup de sinistrés écoutent, en permanence, les Stations d'Information donnant le Nombre des victimes.
"Sept cents morts et 2 à 3 millions de sans-abri", rapporte Franz Louisval, relayant des chiffres qui circulaient lundi.
Dans leur misère présente, les sans-abri de Port-au-Prince idéalisent la situation au CHILI, où violence et pillages sont pourtant apparus après le tremblement de terre, quoique de façon moindre que dans l'île des Caraïbes.
"Ici, on a mal bâti, on a mal construit. On a fait des grosses, grosses maisons au-dessus des petites maisons. Et puis, on n'a pas construit selon les Normes.
Au CHILI, c'est mieux, ils ont tout respecté", pense un rescapé.
"La façon dont nous avons construit nos maisons n'est pas anti-sismique, donc la différence est bien claire", assure Markens Lelièvre, un employé de la Mairie de Port-au-Prince âgé de 29 ans. Il espère que l'arrivée d'Experts Etrangers permettra de reconstruire le Pays de façon plus résistante.
Mais beaucoup de survivants ont une vision fataliste de leur Pays, le plus pauvre des AMERIQUES.
"DIEU est omniscient et omniprésent. Il a attaqué toute la planète et s'il a frappé Haïti plus durement, c'est peut-être qu'Haïti était mal placé ou a mal géré la situation", suppose Emile DORANTE.
Posté par Anita1945, 03 mars 2010 à 02:11
C'est ça !!

Le Chili et sa capitale Santiago ont déjà su dans les années 60 ce qu'était un grave terramoto (tremblement de terre)puis que Santiago du Chili fut pratiquement détruit je crois en 1963 ils ont donc reconstruit plus solide et c'est pour cette simple raison que les victimes furent moins nombreuses qu'en Haïti ou les maisons sont en carton

Les théories de complot vont bon train depuis un certain temps et je crois que la Belgique complote contre la Suisse et Monaco va leur déclarer la guerre .

A noter que la très ""sociale "" Michèle Bachelet"
encore présidente envoie l'armée empêcher les
victimes de s'approvisionner dans les stocks des grandes et "riches surfaces" c'est a peu prés tout ce que son gouvernement a fait pour le pauvre peuple du Chili depuis la catastrophe
Je pense que si le nouveau président Sébastian
pinera était en activité les victimes seraient mieux secourues en tous cas cette ""sociale "est allée jusqu'a refuser les aides internationales
laissant ainsi son peuple sans nourriture ni eau

Vive le "socialisme" anti social !
Posté par maggendavid, 03 mars 2010 à 09:46
Nouveau tremblement de terre au CHILI.

GUYSEN.COM - Mercredi, 3 Mars 2010 à 21:04
Nouveau tremblement de terre au CHILI.

Une Nouvelle secousse de 5,9 sur l'échelle de Richter a été ressentie ce soir au CHILI.
Aucun blessé n'est à déplorer pour le moment. Néanmoins, une Alerte au TSUNAMI a été décrétée et une grande PANIQUE a été constatée sur les lieux.
Posté par Anita1945, 03 mars 2010 à 23:09
SEISME à Taïwan : Au moins 96 blessés, Transports à l'arrêt.

ça n'en finit pas ! Je commence à m'interroger :
les signes de la Fin des Temps BIBLIQUES que certains évoquent ? ? ?
SEISME à Taïwan : Au moins 96 blessés, Transports à l'arrêt.

Un séisme de magnitude 6,4, suivi d'une vingtaine de répliques, a secoué le SUD de Taïwan.
Au moins 96 personnes ont été blessées.
Le tremblement de terre a provoqué des pannes d'électricité et l'arrêt des transports, selon les Autorités.
Les habitants de Kaohsiung, grand Port du SUD, sont sortis précipitamment dans les rues, tandis que le métro de la Ville et les trains reliant le Nord et le Sud de l'île ont été arrêtés, selon les télévisions locales.
L'épicentre du Séisme a été localisé au Nord de Kaohsiung, dans une Zone montagneuse à faible densité de population, qui se remet tout juste du typhon Morakot qui avait fait 700 Morts et détruit de nombreuses infrastructures en Août dernier.
Le bilan des victimes s'élevait à 96 blessés, ont précisé les Services des Pompiers.
Les médias locaux montraient des images de fermes effondrées dans des villages du district de Kaohsiung, de murs fendus et de plafonds affaissés dans la région voisine de Chiayi.
Aucune ALERTE au tsunami n'a été déclenchée, selon l'U.S.G.S. qui a précisé que le tremblement de terre s'était produit à 35 Km. de profondeur. C'est le séisme le plus puissant ayant frappé la Région de Kaohsiung depuis que les tremblements de terre sont enregistrés, selon la chaîne de Télévision T.V.B.S.
(ats-4 Mars 2010-18:33) Romandie News.ch
Posté par Anita1945, 04 mars 2010 à 18:48
PUISSANT SEISME de 6,4 au SUD de TAIWAN : 96 blessés, transports à l'arrêt.

PUISSANT SEISME de 6,4 au SUD de TAIWAN : 96 blessés, transports à l'arrêt.

TAIPEI - Un Séisme de magnitude 6,4, suivi d'une vingtaine de répliques, a secoué jeudi matin le SUD de Taïwan, faisant 96 blessés et provoquant panique, pannes d'électricité et arrêt des transports, selon les Autorités.
La violente secousse, localisée à environ 70 km au Nord de la principale ville Méridionale de l'île, Kaohsiung, selon l'Institut de géophysique Américain (U.S.G.S.), s'est produite à 8h18 locales (0h18 GMT). Elle a été ressentie jusque dans la Capitale : Taipei, à plusieurs centaines de Kilomètres au Nord.
Les habitants de Kaohsiung, grand Port du Sud, sont sortis précipitamment dans les rues, tandis que le Métro de la ville et les trains reliant le Nord et le Sud de l'île ont été arrêtés, selon les télévisions locales.
"Le bâtiment a tremblé violemment et j'ai eu très peur. J'ai cru qu'un typhon était arrivé", a témoigné Chang Shu-yuan, un habitant de Kaohsiung, une ville de 1,5 Million d'habitants.
L'épicentre du Séisme a été localisé au Nord de Kaohsiung, dans une Zone montagneuse à faible densité de population, qui se remet tout juste du typhon Morakot qui avait fait 700 Morts et détruit de nombreuses infrastructures en Août dernier - (2009).
Jeudi soir, le Bilan des victimes s'élevait à :
- 96 blessés, ont précisé les Services des Pompiers.
Les Médias locaux montraient des images de fermes effondrées dans des villages du district de Kaohsiung, de murs fendus et de plafonds affaissés dans la région voisine de Chiayi.
Le Séisme a aussi fait dérailler une voiture d'un train à grande vitesse reliant le Nord et le Sud de l'île, mais cet accident n'a pas fait de victimes, ont annoncé les Pompiers.
Les voyageurs sont juste restés bloqués pendant deux heures sur place.
Aucune ALERTE au Tsunami n'a été déclenchée, selon l'U.S.G.S. qui a précisé que le tremblement de terre s'était produit à 35 Km. de profondeur.
C'est le Séisme le plus puissant ayant frappé la Région de Kaohsiung depuis que les tremblements de terre sont enregistrés, selon la chaîne de télévision T.V.B.S.
Il a été suivi de 19 répliques, dont la plus forte, d'une magnitude de 5,7, s'est produite huit heures après la Première Secousse.
Pour mesurer la puissance d'un Séisme, l'U.S.G.S. utilise la "magnitude de moment" (Mw).
Sur cette échelle ouverte, un Séisme atteignant une magnitude d'au moins 6 est considéré comme fort.
Dans les Zones touchées, environ 540.000 foyers ont été temporairement privés d'électricité.
Le Président : Ma Ying-jeou, s'est rendu à TAINAN, ville située au Nord de l'épicentre, pour l'évaluation des dégâts.
Taïwan est souvent victime de Séismes, l'île se trouvant à la jonction de deux plaques tectoniques.
Un tremblement de terre de magnitude 7,6 avait fait 2.400 Morts en Septembre 1999.
(© AFP-4 Mars 2010-18h09) Romandie News.ch
Posté par Anita1945, 04 mars 2010 à 19:02
MONDE : SEISME au CHILI : la reconstruction prendra 3 ou 4 ans (Présidente).

MONDE : SEISME au CHILI : la reconstruction prendra 3 ou 4 ans (Présidente).
Dossier : Séisme au CHILI.
La Présidente du CHILI : Michelle BACHELET en visite dans une des villes dévastées.
RIA Novosti - © REUTERS/ Chile Presidency/Handout
MOSCOU, 4 Mars 2010.
Sur le même sujet :
* Séisme au CHILI : Le Bilan s'alourdit à 795 Morts (Présidente).
* Séisme au CHILI : le jour a raccourci (N.A.S.A.)
* Séisme : Medvedev ordonne une Aide Humanitaire pour le CHILI.
* Séisme au CHILI : SANTIAGO demande l'Aide de l'O.N.U.
* CHILI : Nouvelle réplique de magnitude 5,1 (U.S.G.S.).
Multimédia
* Séisme au CHILI : Envoi de l'Aide Humanitaire RUSSE.
* Un puissant Séisme secoue le CHILI.
* Séisme au CHILI : des villes transformées en champs de ruines.
* CHILI : des pillards dévastent les villes victimes d'un séisme.

Les travaux de reconstruction au CHILI où un Séisme de magnitude 8,8 a fait plus de 800 Morts et 2 millions de sans-abris Samedi dernier, prendront au moins 3 ou 4 ans, a déclaré jeudi la Présidente sortante du Pays : Michelle BACHELET citée par les Médias Internationaux.
"Je considère que les travaux de reconstruction continueront pendant presque tout le Mandat du prochain Gouvernement (quatre ans) ou au moins trois ans", a indiqué Mme. BACHELET qui cèdera le Pouvoir au Président élu Sebastian PINERA le 11 Mars prochain.
"Nous avons l'intention de solliciter des Crédits de la Banque Mondiale (B.M.) et d'autres Institutions", a ajouté la Présidente.
Le tremblement de terre, qui s'est produit le 27 Février 2010, vers 06h34 G.M.T., a provoqué une Série de tsunamis qui se sont abattus sur ONZE villes Chiliennes, la Nouvelle-Zélande, le Japon et l'Australie.
Les vagues provoquées par le Séisme ont même atteint le Kamtchatka.
Selon le Groupe International de Gestion des risques des catastrophes (EQECAT), le préjudice porté par le Séisme à l'économie Chilienne se chiffre de 15 à 30 Milliards de dollars.
La Russie, les Etats-Unis, le Mexique, le Pérou, la Bolivie, la Chine et beaucoup d'autres Pays ont déjà offert leur Assistance au CHILI.
L'Union Européenne (U.E.) compte débloquer une Aide Humanitaire de 3 Millions d'euros.
Le Président BRESILIEN : Inacio Lula da Silva a promis d'envoyer 120 t de vivres dans les régions Chiliennes de Bio-bio et de Maule, les plus éprouvées par le cataclysme, et d'aider le CHILI à effectuer les travaux de sauvetage.
Le BRESIL compte dépêcher :
- 13 avions,
- 24 hélicoptères et
- des Hôpitaux mobiles au CHILI.
Posté par Anita1945, 04 mars 2010 à 19:18
TROIS Jours de DEUIL NATIONAL, 279 Morts identifiés.

TROIS Jours de DEUIL NATIONAL, 279 Morts identifiés.

Le CHILI observera TROIS Jours de DEUIL NATIONAL à partir de dimanche, en Hommage aux victimes du Séisme et du Tsunami du 27 février 2010, a annoncé jeudi le Vice-Ministre de l'Intérieur.
Ce dernier a donné une liste de 279 Morts identifiés, sans mentionner le Nombre de disparus.
"La Présidente de la République a décrété un DEUIL NATIONAL pour TROIS Jours à partir du dimanche 7 Mars 2010 MINUIT en Mémoire des CHILIENS et CHILIENNES tuées", a déclaré Patricio ROSENDE, le Vice-Ministre, lisant un Communiqué à la Presse.
La Cheffe de l'ETAT : Michelle BACHELET a autorisé que le drapeau National soit installé sur le porche de chaque maison en signe de Solidarité avec les Familles des victimes, a-t-il ajouté.
Le Vice-Ministre de l'Intérieur a, par ailleurs, communiqué une liste de 279 Noms de Morts officiellement identifiés, victimes du Tremblement de terre de magnitude 8,8 suivi d'un Tsunami.
M. ROSENDE a énuméré "la Liste complète des 279 CHILIENS qui ont été pleinement identifiés par les Services Responsables", précisant qu'elle était à la disposition du Public sur le Site INTERNET du Ministère.
Le Vice-Ministre n'a fait aucune mention d'une révision à la baisse du Bilan Officiel de 802 Morts, datant de Mercredi soir.
Il n'a pas, non plus, fait état d'un Nombre de disparus. Dans l'après-midi, la Présidente Michelle BACHELET avait évoqué une possible confusion sur le Nombre de Morts dans la Région du Maule, à propos d'un Groupe spécifique de 200 personnes qui auraient été données pour Mortes par les Services de Secours Locaux, au lieu de portées disparues.
(ats-5 Mars 2010-2:03) Romandie News.ch
Posté par Anita1945, 05 mars 2010 à 04:21
Séisme au CHILI : trois violentes répliques "6,6" provoquent la panique.

Séisme au CHILI : trois violentes répliques "6,6" provoquent la panique.

Trois fortes répliques sismiques, la plus violente de magnitude 6,6, ont secoué le centre-sud du CHILI.
Le Pays, qui doit observer un DEUIL de TROIS Jours dès dimanche Minuit, devait recevoir le Chef de l'O.N.U. : Ban Ki-Moon, six jours après le séisme qui a fait plus de 800 tués, selon un Bilan Officiel confus.
Les répliques n'ont provoqué ni
"victimes ni dégâts matériels",
selon le Bureau National des Urgences CHILIEN. Mais des Journalistes ont vu des bâtiments déjà endommagés s'effondrer définitivement à CONCEPCION.
La Présidente Michelle BACHELET a décrété
"un DEUIL NATIONAL pour TROIS Jours à partir du dimanche 7 Mars Minuit à la Mémoire des victimes", a annoncé le Vice-Ministre de l'Intérieur : Patricio ROSENDE.
Ce dernier a égrené Jeudi, Nom après Nom, une "Liste complète des 279 CHILIENS qui ont été pleinement identifiés par les Services Responsables".
Il n'a pas mentionné de révision à la baisse du Bilan Officiel de 802 tués au Total dont la dernière Actualisation datait de Mercredi soir.
Ce mutisme Nouveau pourrait être lié à une confusion dans un Secteur du MAULE où, dans un cas précis, 200 personnes disparues auraient été données pour tuées, avait indiqué la Présidente jeudi.
L'acheminement de l'Aide se fluidifie sur le terrain, où plus de 9'000 tonnes avaient été distribuées à la date de Jeudi, sous supervision de quelque 14'000 Militaires déployés dans la Zone.
En outre, la Présidente du CHILI : Michelle BACHELET a annoncé une passation de Pouvoir "austère et simple" le 11 Mars 2010 avec son Successeur : Sebastian PINERA.
Cette Mesure a été prise en raison du Séisme et du Tsunami qui ont frappé le Pays.
(ats-5 Mars 2010-16:47) Romandie News.ch
Posté par Anita1945, 05 mars 2010 à 17:10
Un SEISME de magnitude 6 fait au moins 57 Morts en TURQUIE.

Un SEISME de magnitude 6 fait au moins 57 Morts en TURQUIE.

Le Bilan du Séisme qui a frappé tôt Lundi plusieurs villages dans une province de l'Est de la TURQUIE s'alourdit.
Au moins 57 personnes ont été tuées et une cinquantaine blessées, a annoncé le Vice-Premier Ministre Turc : Cemil Ciçek.
Les victimes, dont plusieurs enfants, ont été recensées dans cinq villages aux maisons de terre séchée, proches de l'épicentre localisé à Karakoçan, dans la province d'Elazig traversée par la faille sismique active d'ANATOLIE Orientale.
Le Séisme, de magnitude 6 sur l'échelle ouverte de RICHTER, s'est produit à 04h32 locales, surprenant les villageois dans leur sommeil et provoquant un Mouvement de panique.
Une vingtaine de répliques ont été enregistrées dans la région, dont la plus puissante de magnitude 5,5.
Des équipes de Secouristes sont arrivées dans les Zones sinistrées et sont à pied-d'oeuvre pour rechercher des survivants.
Les tremblements de terre meurtriers sont fréquents en TURQUIE, un Pays traversé par plusieurs failles sismiques actives.
Deux séismes avaient fait 20'000 Morts en Août et Novembre 1999 dans le Nord-Ouest densément peuplé.
(ats-8 Mars 2010-12:49) Romandie News.ch
Posté par Anita1945, 08 mars 2010 à 16:24
Markus Häring : Géologue SUISSE cause un Séisme par des forages.

Posté par Anita1945 le 18/01/2010 18:29
"Faut pas louper cette info particulière".

http://www.dailymotion.com/video/xbvpxl_une-machine-a-tremblement-de-terre_tech

Posté par Gwen le 18/01/2010 19:59
Point de vue technologique, on est complètement à la rue, c'est inimaginable le temps d'avance qu'ils ont sur nous.

Posté par $tef le 19/01/2010 10:47
qui dit :
" EN FAIT IL S'AGIT DE PLUS D'UNE CENTAINE DE SEISMES PROVOQUES PAR LES TRAVAUX D'UN GEOLOGUE SUISSE MARKUS HARING, DANS LE CADRE DE SON PROJET "DEEP HEAT MINING",
C'ETAIT EN 2006 ET L'AFFAIRE COMPARAISSAIT AU TRIBUNAL DE BALE LE MOIS DERNIER".
Si Rock Sim peut nous trouver un lien, une référence ou quelques preuves officielles à ce qu'il affirme, ce serait énorme...
En effet, la condamnation prononcée par un Tribunal contre un Scientifique ayant déclenché un tremblement de terre est la plus grande preuve que nous puissions avancer pour dénoncer celui d'Haïti et indiquer aux gens que nous sommes en droit de douter et de nous poser sérieusement des questions sur son origine car il s'agit-là d'un précédent officiel !
Il est donc extrêmement important de trouver des infos sur ce jugement prononcé au tribunal de Bâle...
Merci par avance à Rock Sim d'apporter des preuves à ce qu'il avance.
$tef

26.Posté par Anita1945 le 19/01/2010 11:03
Tags : 3,4 sur échelle Richter, dégâts, forage, millions de francs Suisses, séisme,
Suisse : Un géologue cause un séisme par des forages.
Posted on 15 décembre 2009 - Deep heat mining
Markus Häring : Géologue SUISSE âgé de 57 ans, est accusé d’avoir causé dommages, inondations, écroulement de constructions et éboulements lors de la construction de première Centrale Géothermique à grande profondeur de SUISSE.
Un Procès est prévu pour le 21 Décembre 2009 et qui va durer 5 jours pour juger de l’effet intentionnel ou la préméditation dans cette Affaire. Le géologue assure toutefois ne pas avoir agi intentionnellement.
Le Géologue a engagé sa Société dans le projet « Deep Heat Mining », à Bâle, qui avait entraîné, le 8 décembre 2006, un tremblement de terre d’une magnitude de 3,4 degrés sur l’échelle de Richter. Les dégâts de cet incident sont estimés à plusieurs millions de francs Suisses, la Société a déjà versé neufs millions de francsS pour les personnes lésées.

27.Posté par Anita1945 le 19/01/2010 11:13
Procès : (Jugement de fond "préméditation et intention de séisme" ?).
Procès de la Géothermie : le Chef du forage Bâlois acquitté.
Tribunal Pénal - Le patron de l’Entreprise qui a effectué des forages géothermiques à Bâle a été acquitté lundi par le Tribunal Pénal.
© KEYSTONE - Les forages du quartier de l’Industrie, à Bâle, ont provoqué à fin 2006 un tremblement de terre d’une magnitude de 3,4 degrés.
ATS - 21.12.2009 - 16:58
Le Ministère Public accusait le patron de l’Entreprise qui a effectué des forages géothermiques à Bâle, un homme de 57 ans, de dommages à la propriété et d’effondrement suite aux séismes engendrés par le chantier en 2006 et 2007.
Son Avocat avait plaidé le Non-lieu. L’accusé avait qualifié les reproches qui lui étaient faits d’«absurdes».
Le patron de l’Entreprise Geothermal Explorer, qui a effectué les forages, était seul sur le banc des Accusés.
Les séismes provoqués par les travaux ont causé des dégâts estimés à plusieurs millions de francsS.
Le projet, qui visait à produire de l’énergie en injectant de l’eau en profondeur, a été stoppé fin 2006 suite au premier tremblement de terre d’une magnitude de 3,4 degrés. Il a été définitivement enterré la Semaine dernière.
Geothermal Explorer appartient à Geopower, une Société détenue à 41,3 % par le Canton de Bâle-Ville.
Bâle-Campagne et Axpo figurent parmi les Actionnaires.
Dans la hiérarchie de Geopower, le prévenu n’était que le numéro 4. La Société n’a pas été inculpée.
Cet article a été publié le Samedi 26 Décembre 2009 et placé sous la catégorie : JUSTICE ETRANGERE.
Vous pouvez suivre les commentaires de cet article avec le fil RSS 2.0.

28.Posté par $tef le 19/01/2010 11:21
Un grand merci à Anita1945 !
$tef
29.Posté par ScorpioNeg le 19/01/2010 20:25
@ Anita1945, merci pour les infos et pour le lien.

31.Posté par dupond le 22/01/2010 12:47
Le Procès d'un géologue SUISSE accusé d'avoir provoqué des Séismes dans le cadre de ses activités de Responsable d'un projet de Centrale Géothermique s'est ouvert mardi à Bâle.

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/europe/20091215.FAP8206/suisse_un_responsable_de_forages_juge_pour_avoir_provoq.html

Posté par Anita1945, 08 mars 2010 à 18:01
CHILI : Le séisme 8,8 a déplacé la ville de Conception de trois mètres.

CHILI : Le séisme 8,8 a déplacé la ville de Conception de trois mètres.

Le séisme de magnitude 8,8 qui a frappé le centre-sud du CHILI le 27 février 2010 a déplacé la ville de Concepcion de plus de trois mètres vers l'Ouest.
C'est ce que montre une étude publiée lundi.
Selon une étude de Scientifiques Chiliens et Américains diffusée par l'Université de l'Etat d'OHIO, Concepcion, la deuxième plus grande ville du CHILI, se situe maintenant 3,04 mètres plus à l'ouest qu'avant le séisme.
La Capitale, SANTIAGO s'est, quant à elle, déplacée de 27,7 cm vers l'Ouest.
Le séisme de magnitude 8,8 qui a touché le CHILI est l'un des plus puissants enregistrés depuis un Siècle.
Même les pays voisins n'ont pas été épargnés par sa puissance puisque BUENOS-AIRES : la Capitale/ ARGENTINE, s'est déplacée de 4 cm vers l'Ouest.
(ats - 9 Mars 2010 - 02:39) Romandie News.ch
Posté par Anita1945, 09 mars 2010 à 03:43
Lien séismes en direct

VOICI le lien pour les séismes en direct.

http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/recenteqsww/Maps/10/20_40.php
Posté par Anita1945, 09 mars 2010 à 13:01
Un SEISME de 7,2 secoue le CHILI pendant l'INVESTITURE du PRESIDENT : Sébastian PINERA.

Un SEISME de 7,2 secoue le CHILI pendant l'INVESTITURE du PRESIDENT : Sébastian PINERA.

VALPARAISO - Trois fortes secousses telluriques ont été ressenties JEUDI, dans plusieurs villes du centre du CHILI, provoquant une Alerte au tsunami et un début de panique juste avant l’investiture du Président élu : Sebastian Pinera.
Le Parlement CHILIEN a été évacué peu après la Cérémonie.
© KEYSTONE | Sébastian PINERA a prêté Serment une demi-heure après une Secousse de magnitude 7,2.
La Tribune de Genève.ch A F P - 11.03.2010-16:09
Dernière mise à Jour : 11.03.2010-18:55

Le Parlement CHILIEN a été évacué jeudi dans la ville côtière de VALPARAISO, moins d'une demi-heure après l'investiture du Président Sebastian PINERA, à la suite de l'Alerte au Tsunami émise sur le littoral en raison de trois Fortes répliques.
Des Messages demandant aux personnes présentes de quitter les lieux ont été émis par haut-parleur et les Gendarmes ont ordonné aux Journalistes couvrant la Cérémonie de sortir « de toute URGENCE ».
Sébastian PINERA, Entrepreneur Milliardaire de DROITE, âgé de 60 ans, a prêté Serment au Parlement de VALPARAISO, à 120 Km. à l'Ouest de SANTIAGO, moins d'une demi-heure après une Secousse de magnitude 7.2 qui a semé un début de panique parmi les Personnalités, dont sept Chefs d'ETATS, assistant à la Cérémonie.
Il s'agissait de la réplique la plus forte
-- *sur environ 270* --
depuis le séisme de magnitude 8,8 du 27 février 2010.
Le tremblement de terre, suivi de trois vagues de tsumami, a fait :
-- 497 Morts identifiés, et des centaines de disparus, selon les dernières données Officielles.
Posté par Anita1945, 11 mars 2010 à 23:35
INDONESIE : SEISME de magnitude 7,0 au large des Moluques.

INDONESIE : SEISME de magnitude 7,0 au large des Moluques.

JAKARTA - Un puissant tremblement de terre de magnitude 7,0 est survenu Dimanche au large de l'archipel des Moluques, à l'est de l'INDONESIE, mais aucune ALERTE au Tsunami n'a été déclenchée, ont annoncé des Sismologues.
Le SEISME s'est produit à 19H47 locales (12H47 GMT) à environ 132 Km. au Sud-Est de LABUHA, dans la Province des Moluques du NORD, à une profondeur de 56 Km., a précisé l'Agence Indonésienne de Météorologie et de Géophysique.
(© AFP-14 Mars 2010-2h30) Romandie News.ch

*ça continue - magnitude 7,0 c'est puissant.
Faut voir la durée des secousses et les répliques les prochains Jours !
Posté par Anita1945, 14 mars 2010 à 03:09
SEISMES de 6,6 et 7 au large du JAPON et de l'INDONESIE.

SEISMES de 6,6 et 7 au large du JAPON et de l'INDONESIE.

**TOKYO - Un SEISME de magnitude 6,6 s'est produit dimanche à l'Est de la grande île Japonaise de HONSHU,
**ainsi qu'un autre SEISME de 7,0 au large de l'INDONESIE, mais aucune Alerte au tsunami n'a été déclenchée.
© KEYSTONE - La secousse a été ressentie jusque dans les buildings de TOKYO.

La Tribune de Genève - AFP - 14.03.2010-10:47
Un puissant séisme de magnitude 6,6, selon l'Institut Géologique Américain U.S.G.S., s'est produit dimanche vers 17H00 (08H00 GMT) à l'Est de la grande île Japonaise de HONSHU, sans provoquer toutefois d'Alerte au tsunami, ni faire de dégât.
En INDONESIE, un tremblement de terre de magnitude 7,0 est survenu dimanche au large de l'Archipel des MOLUQUES (Est), mais aucune Alerte au tsunami n'a été déclenchée, ont annoncé des Sismologues.
Le tremblement de terre s'est produit à 26 Km. de profondeur (bien 26 Km.), a précisé l'Institut Américain, et a secoué tout le Nord et le Centre de la grande île de HONSHU. Son épicentre était situé à quelques dizaines de Kilomètres au large de la Préfecture de Fukushima (Nord-Est), à environ 300 Km. de TOKYO où la secousse a également été ressentie.
L'Agence Météorologique Japonaise n'a cependant pas déclenché d'Alerte au tsunami, bien qu'elle ait prévenu que la mer pourrait légèrement s'agiter en surface, sans conséquence grave selon elle.
Elle n'a fait état d'aucune victime, ni dégât dans l'immédiat.
Le JAPON est au confluent de quatre plaques tectoniques et subit 20 % des SEISMES les plus violents enregistrés chaque année dans le Monde. Les Normes de construction des bâtiments et infrastructures Publiques sont sévères et la plupart de ces tremblements de terre n'occasionnent pas de dégâts importants.
En INDONESIE, selon l'Institut de Géophysique Américain (U.S.G.S.), le tremblement de terre était de magnitude 6,4.
Le séisme s'est produit à 7H47 locales (22H47 G.M.T., samedi) à environ 132 Km. au Sud-Est de Labuha, dans la province des Moluques du Nord, à une profondeur de 56 Km., a précisé l'Agence Indonésienne de Météorologie et de Géophysique.
"Aucune victime n'a été signalée pour le moment. Des secousses ont été perçues en plusieurs endroits, mais elles n'étaient pas de très forte intensité", a déclaré à l'AFP le Directeur Technique de l'Agence SUHARJONO.
L'INDONESIE est située sur le "Cercle de feu" du PACIFIQUE, où l'Activité volcanique et sismique est très forte.
Plus de 1.000 personnes ont été tuées par un SEISME d'une magnitude de 7,6 qui a secoué l'île de SUMATRA en Septembre 2009.
Posté par Anita1945, 14 mars 2010 à 18:17
CUBA : Séisme de magnitude 5,6 près de GUANTANAMO, pas de victime.

CUBA : Séisme de magnitude 5,6 près de GUANTANAMO, pas de victime.

LA HAVANE - Un séisme de magnitude 5,6 s'est produit Samedi près de GUANTANAMO (Est de CUBA), suivi d'une réplique de 4,8,
qui n'ont pas fait de victime, ni de dégâts, mais ont causé beaucoup de frayeur dans la population locale, ont rapporté des médias Cubains.
L'épicentre du Premier Séisme, le plus fort, se trouvait dans la mer à 45 kilomètres au Sud-Ouest de la ville de GUANTANAMO, à proximité de la base Navale Américaine du même Nom, et à une profondeur de 17 kilomètres, selon le Site Internet des Services Géologiques des Etats-Unis (U.S.G.C.).
Un journaliste de Guantanamo (970 Km. à l'Est de LA HAVANE) a affirmé par téléphone à l'AFP que des habitants effrayés étaient sortis dans les rues pendant la secousse qui a frappé à 13h08 locales (18h08 GMT) et duré moins d'une minute. Mais elle a été suivie par plusieurs répliques dont la plus forte, une heure et demie plus tard, a atteint 4,8 d'intensité, selon l'U.S.G.C.
"Des policiers ont parcouru les rues avec des mégaphones pour dire aux gens de ne pas rester dans leurs maisons, qu'il pourrait y avoir une secousse plus forte.
Mais un peu plus tard la télévision locale a dit que tout était rentré dans l'ordre, que nous pouvions rentrer chez nous" a, pour sa part, déclaré un habitant : Ruben Robaina.
Des dizaines de secousses telluriques de faible intensité se sont produites dans l'Est de CUBA depuis le puissant tremblement de terre qui a dévasté en Janvier 2010 Haïti, sur l'île voisine d'Hispaniola.
(© AFP-20 Mars 2010-23h19) Romandie News.ch
Posté par Anita1945, 20 mars 2010 à 23:58
Haïti : 4 personnes tuées dans l'effondrement d'un appartement à Cap-haïtien.

Haïti : 4 personnes tuées dans l'effondrement d'un appartement à Cap-haïtien.

PORT-AU-PRINCE - Quatre personnes ont été tuées et trois autres blessées samedi soir dans l'effondrement d'un appartement au Cap-haïtien, deuxième ville d'Haïti, a-t-on appris dimanche auprès du Maire de la ville, Michel SAINT-CROIX.
Cet effondrement n'a aucun lien avec le séisme qui a secoué Port-au-Prince le 12 janvier 2010 et épargné Cap-haïtien (Nord).
Un premier bilan, donné par le Sénateur Kelly BASTIEN, Président du Parlement Haïtien, avait fait état de DEUX Morts.
On ignore les circonstances exactes de l'effondrement de la maison où vivaient au moins sept personnes.
Des habitants de la ville affirment avoir senti une SECOUSSE avant l'effondrement, mais cette version n'a pas été confirmée par le Président du Sénat Haïtien.
Plusieurs personnes qui ont survécu à l'effondrement recevaient dimanche des soins et trois autres se trouveraient encore sous les décombres de la maison située dans un quartier populaire de la ville qui compte 500.000 habitants.
(© AFP-21 Mars 2010-22h51) Romandie News.ch
Posté par Anita1945, 21 mars 2010 à 23:23
L'Est de la TURQUIE touché par un Nouveau SEISME.

L'Est de la TURQUIE touché par un Nouveau SEISME.

Secousse - Le tremblement de terre d'une magnitude de 5,1 s'est produit dans la province d'ELAZIG, déjà endeuillée au début du mois par une puissante secousse.
© Keystone - Le village de Yukari Demirci, dans la province d'Elazig, durement touché le 8 mars par un premier Séisme.

Tribune de Genève - AFP - 24.03.2010 - 17:02
Un séisme de magnitude 5,1 a secoué mercredi l’Est de la TURQUIE, dans la province d’Elazig, déjà touchée au début du mois par une puissante secousse qui avait tué des dizaines de personnes, a indiqué l’Observatoire Kandilli d’ISTANBUL.
Aucune information faisant état de victimes ou de dégâts matériels n’est parvenue, jusqu’à présent, de la région, a déclaré à l’AFP un Représentant du Bureau du Sous-Gouverneur de la ville de PALU.
"Nous essayons d’entrer en contact avec Gökdere", un des villages touchés, a-t-il ajouté.
Le séisme s’est produit à 16H12 (14H12 GMT) à une profondeur de cinq kilomètres, avec un épicentre situé entre Gökdere et Palu, a précisé l’Observatoire sur son Site Internet.
Cette secousse fait suite à un tremblement de terre de magnitude 6, le 8 Mars à l’aube, qui avait tué 42 personnes et fait 74 blessés, dans cinq villages de la même Région d’Elazig.
Les SEISMOLOGUES avaient prévenu de l’éventualité de Nouvelles Secousses dans la Région, dans les Semaines à venir.
Il n’a pas été précisé si ce Nouveau Séisme constituait une réplique ou une Nouvelle rupture de la faille Est-Anatolienne.
La TURQUIE, qui est traversée par plusieurs failles, connaît de fréquents tremblements de terre.
Deux forts Séismes dans les Régions très peuplées et industrialisées du Nord-Ouest du Pays avaient fait environ
- 20.000 morts, en Août et Novembre 1999,
et les EXPERTS s’accordent sur le fait que la région d’ISTANBUL est menacée d’un fort Séisme.

Un puissant SEISME de magnitude 6,1 frappe le CHILI.

**APRES LA CALIFORNIE : le CHILI** !
Un puissant SEISME de magnitude 6,1 frappe le CHILI.

WASHINGTON - Un puissant séisme de magnitude 6,1 a frappé le centre du Chili vendredi matin, a indiqué l'Institut de Géophysique Américain (U.S.G.S.).
Le séisme s'est produit à 06H03 (10H03 GMT) à 65 km au sud de la ville de Concepcion et 482 km au sud-ouest de la capitale Santiago à une profondeur de 35 km, a précisé l'U.S.G.S.
Pour mesurer la puissance d'un séisme, l'U.S.G.S. utilise la "magnitude de moment" (Mw).
Sur cette échelle ouverte, un séisme atteignant une magnitude d'au moins 6 est considéré comme fort.
Le CHILI avait été frappé le 27 février par un violent séisme de magnitude 8,8 et un tsunami qui avaient fait 486 morts et 79 disparus et causé au Pays des dégâts évalués à 30 milliards de dollars.
(© A F P - 23 Avril 2010 - 13h14)

http://www.romandienews.ch
Posté par Anita1945, 23 avril 2010 à 14:12
BFM TV - 26/04/2010 -TAIWAN : tremblement de terre magnétude 6,9.

TAIWAN :
Ce jour, lundi 26 AVRIL 2010 - à B.F.M. TELE - il est affiché qu'il y a eu un tremblement de terre échelle de Richter 6,9 à TAIWAN.
Il y a deux jours il y en avait déjà un, à plus de 6, - en Indonésie.
**Ils ne le signalent plus sur Romandie News.ch**
- C'est loin, ils s'en foutent ou
- c'est pour ne pas alarmer les populations !
(expérimentations au L.H.C. à GENEVE - la machine à séïsmes existe - HAARP).

J'ai acheté au kiosque "Science & Vie" d'Avril 2010 - Trous Noirs - Ils seraient les créateurs du monde !
un DVD inclus "Trous Noirs Monstres des galaxies" : c'est ce qu'ils étudient au L.H.C. et des Physiciens craignent que la Terre ne puisse être engloutie dans un TROU NOIR :
*reconstitution du Big-Bang de l'origine de l'Univers.
Avant de lancer des humains dans l'Espace durant neuf mois de parcours pour atteindre la Planète ROUGE : MARS, il est obligé qu'ils étudient et fassent des expériences connaissances diverses.

Page 71 : ...cela a amené certains Cosmologistes à faire cette incroyable proposition : nous vivons peut-être dans un TROU NOIR !
L'Astrophysicien Jean-Pierre LUMINET imagine même que nous vivons dans un Univers gigogne, regroupant une infinité de TROUS NOIRS enfermés les uns dans les autres, ad infinitum...
QUE SE PASSE-T'IL DANS UN TROU NOIR ?
...gravité quantique ou
théorie des Cordes (Michio KAKU)-(J'ai plusieurs enregistrements VHS).
Stephen HAWKING (un physicien Anglais - paralysé depuis 40 ans Maladie de Charcot)
les trous Noirs s'évaporent lentement en émettant de temps à autre une particule élémentaire.
**Un trou noir STELLAIRE s'évaporerait en 10 65 ans environ -
**un trou noir SUPERMASSIF en 10 100 ans...

Pour progresser : il faut que les Physiciens étudient...(même à notre détriment).
Posté par Anita1945, 26 avril 2010 à 16:00
Astrophysicien Britannique : Stephen HAWKING

http://www.lematin.ch

Les humains devraient éviter tout contact avec les extraterrestres.
Les extraterrestres pourraient exister mais les humains devraient éviter tout contact avec eux en raison des conséquences qui pourraient être dévastatrices.
L'Astrophysicien Britannique : Stephen HAWKING a exprimé cette Mise en Garde sur la chaîne Discovery Channel.

Le Matin.ch - a t s - le 26 Avril 2010, 22h14
Les extraterrestres pourraient exister mais les humains devraient éviter tout contact avec eux en raison des conséquences qui pourraient être dévastatrices.
L'Astrophysicien Britannique : Stephen HAWKING a exprimé cette Mise en Garde sur la chaîne Discovery Channel.
"Si les extraterrestres nous rendaient visite, le Résultat serait plus important que quand Christophe COLOMB a débarqué en Amérique, ce qui n'a pas bien réussi aux Amérindiens", affirme le Scientifique dans une Nouvelle Série télévisée.
"Des extraterrestres évolués pourraient peut-être être devenus nomades, cherchant à conquérir et coloniser des planètes qu'ils atteindraient", estime-t-il dans cette Série intitulée
"Dans l'Univers avec Stephen HAWKING".
Dans l'hypothèse de l'existence d'une vie extraterrestre, l'Astrophysicien souligne que
"le vrai défi est de savoir à quoi les 'petits hommes verts' ressembleraient vraiment".
Les humains ont déjà fait plusieurs tentatives pour contacter des civilisations extraterrestres. En 2008, la NASA, l'Agence Spatiale Américaine, avait notamment émis dans l'Espace la chanson des BEATLES "Across the Universe" afin d'envoyer un Message de PAIX à d'éventuels extraterrestres.
Ce Message devrait arriver dans la région de POLARIS en 2439.
------------------------------
N.B. : Dans notre Système Solaire, point d'extraterrestres mais, dans l'infini étoilé : des exoplanètes ? (trous de vers...) - ils étudient au L.H.C.
Stephen HAWKING - Michio KAKU - Robert ZUBRIN/ Association MARS DIRECT : des Astrophysiciens self made man - de Génie.
Posté par Anita1945, 26 avril 2010 à 23:38
ALERTE - Puissant Séisme de magnitude 6,4 au CHILI.

ALERTE - Puissant Séisme de magnitude 6,4 au CHILI.

WASHINGTON - Un puissant Séisme de magnitude 6,4 a frappé Lundi, le 3 Mai le CHILI,
ravagé par un tremblement de terre et un tsunami meurtriers IL Y A DEUX MOIS, a indiqué
l'Institut de Géophysique Américain (U.S.G.S.).
(©A F P - 4 Mai 2010 - 1h38) Romandie News.ch
----------------------
Récap. : CHILI
Vendredi, 23 AVRIL 2010 : Un puissant SEISME de magnitude 6,1 frappe le CHILI.

27 Février : Le CHILI avait été frappé par un violent séisme de magnitude 8,8
et un tsunami qui avaient fait 486 morts et 79 disparus et causé au Pays des dégâts évalués à
30 Milliards de dollars.
Posté par Anita1945, 04 mai 2010 à 02:10
La calomnie mensongère

Le Chili est un pays ou les "teramotos" (tremblements de terre) sont très fréquents .

En 1963 la capitale Santiago fut pratiquement rayée de la carte par l'un d'entre eux et mon enfance dans le Sud de ce pays magnifique fut marquée par beaucoup de ce genre de sinistres (plus ou moins importants mais fréquents)

Bon la c'est tout de même un peu trop et il n'y a
pas que le Chili qui est touché .

Accuser les Américains relève d'une pensée très
étriquée et politiquement intéressée

Sachez que lorsque vous verrez ces signes arriver
redressez vous et relevez la tête, car votre délivrance est proche

Le diable s'est approché
ne vous laissez pas marquer
au front par la bête inique
qui cause la désolation
réfugiez vous dans les montagnes
et ne repassez pas chez vous pour
y prendre un vêtement chaud ou autre
fuyez le monde et n'en faites pas partie !

http://magie-amerindienne.site.voila.fr
Posté par Je sais tout, 04 mai 2010 à 10:23
ALERTE - Un séisme de 6,4 frappe les îles ANDAMAN dans l'Océan Indien.

ALERTE - Un séisme de 6,4 frappe les îles ANDAMAN dans l'Océan Indien.

NEW-DELHI - Un fort séisme, de magnitude 6,4, s'est produit Mardi à l'aube aux îles Andaman, dans l'Océan Indien, ont annoncé des Sismologues Indiens, ajoutant qu'on ne s'attendait pas à un tsunami important à la suite de ce tremblement de terre.
(© A F P-31 Mai 2010-22h35) Romandie News.ch
Posté par Anita1945, 31 mai 2010 à 22:49
Séisme 6,4 épicentre 120 km de PORT BLAIR, Chef-lieu de cet archipel composé de plus de 500 îles.

Un Séisme de 6,4 frappe les îles ANDAMAN dans l'Océan Indien.

NEW-DELHI - Un fort Séisme, de magnitude 6,4, a frappé Mardi à l'aube les îles ANDAMAN, dans l'Océan Indien, ont annoncé des Sismologues Indiens, ajoutant qu'on ne s'attendait pas à un tsunami important à la suite de ce tremblement de terre.
Le Séisme s'est produit à une profondeur de 127 km et son épicentre était situé à 120 km de PORT BLAIR, Chef-lieu de cet archipel composé de plus de 500 îles.
L'Archipel des ANDAMAN avait été frappé de plein fouet par le tsunami meurtrier du 26 Décembre 2004, qui avait dévasté les côtes de Pays Riverains de l'Océan Indien et avait fait plus de 3.000 Morts et disparus dans les ANDAMAN.
La région est fréquemment secouée par des Séismes provoqués par la rencontre entre les plateaux Indiens et Birmans le long d'une Ligne connue sous le Nom de la FOSSE d'ANDAMAN.
(© A F P-31 mai 2010-22h44) Romandie News.ch
Posté par Anita1945, 31 mai 2010 à 22:57
Océan Indien : Puissant SEISME 7,5 et ALERTE au tsunami pour les Côtes Indiennes.

Océan Indien : Puissant SEISME 7,5 et ALERTE au tsunami pour les Côtes Indiennes.

WASHINGTON - Un puissant séisme de magnitude 7,5 a secoué samedi à 19H26 GMT les îles Nicobar, au large des Côtes Indonésiennes, et une ALERTE au tsunami menaçant l'INDE a été émise, ont annoncé les Autorités Américaines.
Initialement le Centre Américain de Surveillance des tsunamis du PACIFIQUE, avait indiqué que l'Alerte au tsunami concernait plusieurs Zones de l'Océan Indien et que l'Inde, l'Indonésie, le Sri-Lanka, la Birmanie, la Thaïlande, la Malaisie étaient menacés.
L'Organisme Américain, dont le Siège est à Hawaï, a revu ses estimations à la baisse Samedi en précisant que seule l'INDE était concernée par l'Alerte au tsunami.
En outre, le SEISME initialement estimé à une
- magnitude de 7,7
- a ultérieurement été évalué à 7,5
par l'Institut de Géophysique Américain (U.S.G.S.).
L'épicentre de la secousse se trouve à une profondeur de 35 km, à 157 km au Sud-ouest des îles Indiennes de Nicobar et à 445 km au Nord-Ouest de Banda Aceh, en INDONESIE, indique l'U.S.G.S.
Selon le dernier Bulletin d'Alerte émis,
"des tremblements de terre de cette ampleur ont le potentiel de générer un tsunami destructeur localement et parfois régionalement le long des côtes situées habituellement à moins de 1.000 kilomètres de l'épicentre".
"Toutefois, il n'est pas avéré qu'un tsunami ait été déclenché", avertit le Bulletin avant de préciser que le déclenchement de l'Alerte n'est fondé que sur "une évaluation du Séisme".
De son côté, le Centre Indien des tsunamis a mis en garde contre un violent Séisme au fond de l'Océan Indien mais indiqué que cette secousse ne produirait pas une élévation du Niveau des mers supérieure à 50 centimètres dans les îles les plus proches de l'épicentre, ajoutant qu'il n'y avait là "rien d'alarmant".
"Nous avons émis une Alerte d'Observation de tsunami concernant DIX à QUINZE îles où on s'attend à une élévation du Niveau de l'eau susceptible d'atteindre 50 centimètres dans les prochaines 30 ou 60 minutes" a indiqué à l'AFP Sriniwas KUMAR, porte-parole du Centre National Indien pour les Services d'Information Océanique.
"Il n'y a là rien d'alarmant, juste un APPEL à la vigilance" a-t-il ajouté au téléphone à partir du Centre basé à HYDERABAD.
(© A F P - 12 juin 2010-23h48) Romandie News.ch
Posté par Anita1945, 13 juin 2010 à 03:17
JAPON : Puissant séisme 6,2 dans le NORD - aucun dégât signalé.

JAPON : Puissant séisme 6,2 dans le NORD - aucun dégât signalé.
Un séisme d'une magnitude estimée à 6,2 a secoué le Nord du JAPON, rapporte l'Agence Météorologie Japonaise.
Aucune ALERTE au tsunami n'a été émise, et on ne signalait aucun dégât dans l'immédiat.

Tribune de Genève - ats-le 13 Juin 2010-10h33
Le tremblement de terre a eu lieu à 12h33 locales (5h33 en SUISSE) et a également été ressenti à TOKYO.
L'origine de la secousse se trouve à 40 km sous le Niveau de la mer au large de la Côte EST de la Préfecture de Fukushima, à 240 km au Nord-EST de TOKYO.
Le JAPON est l'un des Pays les plus actifs du Monde au Plan sismique.
Environ 20 % des séismes de magnitude supérieure ou égale à 6 dans le Monde s'y produisent.
Posté par Anita1945, 13 juin 2010 à 20:01
Un fort tremblement de terre 5,5 ressenti à Montréal et à Ottawa.

Un fort tremblement de terre 5,5 ressenti à Montréal et à Ottawa.

Un tremblement de terre d'une magnitude d'au moins 5,5 a été ressenti mercredi à Montréal et à Ottawa.
La secousse a été ressentie jusqu'à Toronto, Site du Sommet du G20 qui commence Samedi.

Le Matin.ch - ats - le 23 juin 2010, 21h44
L'épicentre se trouvait à environ 30 km au nord de Buckingham au Québec.
Les murs des immeubles du centre de Montréal ont tremblé pendant quelques dizaines de secondes, mais on n'observait aucun signe de panique dans les rues.
En revanche, dans le centre d'Ottawa, plusieurs grands immeubles ont été évacués et les rues étaient remplies d'employés sortis d'Urgence de leurs Bureaux.
Trois-quarts d'heure après la secousse, il leur était toujours interdit de regagner leurs Postes.
Des lézardes étaient visibles sur les murs de l'édifice qui abrite la Presse Parlementaire. Une fissure est apparu également dans l'immeuble abritant le Bureau à Ottawa.
Plusieurs dizaines de séismes de faible puissance, associés à la faille de Logan qui longe le Saint-Laurent, se produisent chaque année au Québec.
Le dernier séisme d'importance dans la région, d'une magnitude d'environ 6, s'était produit en 1988 et avait causé des dégâts mineurs, notamment dans la région du Saguenay, à 500 km au nord-est de Montréal.
Cette secousse avait été nettement ressentie dans la Métropole Québécoise, où elle avait causé plus de peur que de mal.
http://www.lematin.ch
Posté par Anita1945, 23 juin 2010 à 22:11

Rétroliens

URL pour faire un rétrolien vers ce message :
http://www.canalblog.com/cf/fe/tb/?bid=344977&pid=16628976

TURKEY

A man who witnessed this strange phenomenon was Bilgin Turkyildri, a sales executive, who was still awake when the big tremor struck. "I looked out of my window and saw the big fireballs coming up out of the sea, as if they had been spat out," he said.

"Then the sea started to vanish, as if it was being sucked out of the harbour below me. I saw ships hitting the bottom, even a few large naval ships. They just sank down suddenly as the water went away. A few seconds later, I saw the great wave coming straight in at a great speed. I would estimate it was at least 16 metres high, and it smashed right across everything, boats, road, walls, buildings, and ran right up the main street.

"I could not believe what I saw. I felt as if I was dreaming it. But when I went out into the street with my family we could not recognise the town we had both been born in. The buildings had just fallen down.

The strangest thing of all is that all of the noise, the huge noise, was over in a few seconds. Then there was just the dust and the silence. The park below me had gone, and across the water, about three miles away, I saw the refinery burning."

Mr Turkyildri knows the town well. He believes that up to 10,000 people, out of a population of 25,000, were dead, still inside the collapsed buildings. In the area around the naval base - where the clock is stopped at exactly 3 o´clock - we counted at least 50 large apartment blocks destroyed and perhaps 50 more severely damaged. It was here that we learnt the significance of the thousands of plastic bags, containing 15kg of white powder, that we saw everywhere. The bags, plus black rubber sacks, were being carried everywhere. They contained quick- lime. Each time a corpse, or a group of corpses, was discovered they were sent up the line, up into the mountains of rubble. All over the huge estate scores of patches of white powder could be seen. And workmen, spreading antiseptic on their gauze face masks, emerged coughing and gasping - and many in tears.

PAPUA

Last week an OZ TV news item showed an Australian Geology Professor from PNG University interviewing survivors of the Tsunami. The survivor reported that as the sea wave swept in it was on fire--as was the air above it.

This ABC article suggests natural organism bio-luminescence was the cause of these flames. I can confirm that any sea voyage around PNG at night is spectacular due to the luminescence of the organisms in the prop wake - but I do have trouble buying that this gave the wave an "appearance" of being on fire. The PNG survivor shown on TV appeared very lucid and was puzzled by his genuine observation of flames in the sea as the tidal wave swept in.

Many bodies were apparently burnt. This is now explained as friction caused by rolling around with sand and debris-- maybe so.

Now local OZ scientists are suggesting natural gas was released from the PNG quake sub-sea fault line - sheets of flames and resultant fires have been reported at times from big seismic events on land around the world (eg late 1800´s and early 1900´s California) - these were once believed by scientists remote from the event locations to be caused by house gas pipeline ruptures however research proved the craziness of this idea as no such pipelines were in existence in most (99.9%) of such cases - the gas that ignited was possibly hydrogen and methane released along the fault from deep Mantle ultrabasic rocks undergoing phase changes or reaction with water, or release of natural gas from sedimentary sequence reservoirs located along the fault plane, or just possibly these fires involve massive piezo-electric (due to stress in breaking rock crystals) scalar EM energy release along and above the fault plane creating a Tesla style electric flame? A similar scalar EM energy release has been proposed by Bearden and others (see his book Excalibur) for the origin of fault plane quake related "Earth Stress Lights."

Any of the above might apply in the PNG Tsunami case. However as the eye-witness reports are rather anomalous in that flames are not normally associated with Tsunamis. Neither (as far as I am aware) are many burnt bodies normally found after such events. This entire PNG tsunami scenario requires further close detailed analysis. I have tried to get into e-mail comm with the geology professor from PNGU--so far with no success.

Although we disagree on the role of the USGS drilling crew on site some 1000km SE of the tsunami quake site it is just possible they were sent there to gather field data on a quake-tsunami weapon deployment--without knowing what was about to unfold - rather than their drilling holes into a fault plane there leading to the quake initiation on the other side of PNG?

I noticed that the great highly devastating Kobe quake was initiated whilst a top USGS quake team were in Tokyo attending a big seismic symposium. They got into Kobe and carried out a very detailed study of that event which the USGS placed on their web site in prime position; very convenient if you want to see just how your weapon worked in a real deployment.

Having said the above the most likely scenario for this PNG Tsunami is still Natural Cause - but you do have to wonder what really went on that night? Harry Mason

BRIGHT SKIES By Harry Mason The Earth as a weapon in 21st Century of War LM Stuff

QUESTION TO DR. TOM Under what "superpotential" conditions could the sun be triggered from earth?

Notice, the major flares that have been around midnight UTC

SUN TRIGGER CLUES

An article from Wikipedia about TECTONIC WEAPONS:

A tectonic weapon is a hypothetical device or system by which a nation could create earthquakes, volcanoes, or similar events in specified locations by interference with the earth's geological processes. See plate tectonics. It was defined in 1992 by Aleksey Vsevolovidich Nikolayev, corresponding member USSR Academy of Sciences: "A tectonic or seismic weapon would be the use of the accumulated tectonic energy of the Earth's deeper layers to induce a destructive earthquake"[1]. He added "to set oneself the objective of inducing an earthquake is extremely doubtful".

Reports

Roger Clark, lecturer in geophysics at Leeds University said in the respected journal Nature in 1996, responding to a newspaper report that there had been two secret Soviet programs, "Mercury" and "Volcano", aimed at developing a "tectonic weapon" that could set off earthquakes from great distance by manipulating electromagnetism, said "We don't think it is impossible, or wrong, but past experience suggests it is very unlikely". According to Nature these programs had been "unofficially known to Western geophysicists for several years". According to the story the Mercury program began in 1987, three tests were conducted in Kyrgyzstan, and Volcano's last test occurred in 1992.[2]

Such weapons, whether or not they exist or are feasible, are a source of concern in official circles. For example US Secretary of Defense William S. Cohen, said on 28 April 1997 at the Conference on Terrorism, Weapons of Mass Destruction, and U.S. Strategy, University of Georgia "Others are engaging even in an eco-type of terrorism whereby they can alter the climate, set off earthquakes, volcanoes remotely through the use of electromagnetic waves."[3]

International treaties

The 1978 Convention on the Prohibition of Military or Any Other Hostile Use of Environmental Modification Techniques is an international treaty ratified by 75 states, and signed by a further 17, that prohibits use of environmental modification techniques to cause earthquakes and tsunamis, amongst other phenomena[4].
After the Haiti earthquake president Hugo Chávez of Venezuela made allegations that it had been caused by testing of a US tectonic weapon[5]. The newspaper Komsomolskaya Pravda of Moscow reported on page 1 on 30 May 1992 that "a geophysical or tectonic weapon was actually developed in the USSR despite the UN Convention", but that Chief Seismologist Major-General V Bochrov of the USSR Minister of Defense categorically rejected any hints on the existence of tectonic weapons[6].

References

1. ^ 927N0104A Moscow ZNANIYE-Sila (in Russian) No. 1, Jan 92 p2-13, translated in JPRS Report on Science and Technology, October 1992
2. ^ R Clark, Nature, 10 October 1996, quoted in Bulletin of the Atomic Scientists Jan 1997, In Brief section
3. ^ Federation of American Scientists: Address by US Secretary of State at 1997 conference on terrorism
4. ^ US State Department: Convention on the Prohibition of Military or Any Other Hostile Use of Environmental Modification Techniques
5. ^ LiveScience: Chavez: US 'Tectonic Weapon' Caused Haiti Quake, 29 January 2010
6. ^ Komsomolskaya Pravda, 30 May 1992, p1, translated in JPRS Report on Science and Technology, 10 June 1992

When tuned electromagnetic waves intersect they sometimes seem to cancel out, but do they? Is a super potential scalar energy created? Could such a pressure wave be controlled--directed through a quantum universe? Has this happened for years now? Do rogue groups on and off planet wield strange new weapons? Do directed waves go beyond machine technology and actually reside within human potential?

Induced seismicity

Main article: Induced seismicity from Wikipedia

While most earthquakes are caused by movement of the Earth's tectonic plates, human activity can also produce earthquakes. Four main activities contribute to this phenomenon: constructing large dams and buildings, drilling and injecting liquid into wells, and by coal mining and oil drilling.[24] Perhaps the best known example is the 2008 Sichuan earthquake in China's Sichuan Province in May; this tremor resulted in 69,227 fatalities and is the 19th deadliest earthquake of all time. The Zipingpu Dam is believed to have fluctuated the pressure of the fault 1,650 feet (503 m) away; this pressure probably increased the power of the earthquake and accelerated the rate of movement for the fault.[25] The greatest earthquake in Australia's history was also induced by humanity, through coal mining. The city of Newcastle was built over a large sector of coal mining areas. The earthquake was spawned from a fault which reactivated due to the millions of tonnes of rock removed in the mining process.[26]

Voici un ensemble de questions-reponses d'un site concernant les tremblements de terre. A noter qu'il est mentionne que les essais nucleaires ne peuvent pas provoquer de tremblement de terre comparativement a d'autres sites qui affirment le contraire.L'addresse du site est: http://www.seismo.ethz.ch/info/faq/faq_fr.htm

SEISMES: QUESTIONS FREQUENTES (FAQ)

1. Pourquoi y a-t-il des tremblements de terre?
La couche superficielle de la terre, la croûte terrestre, est composée de plaques dites tectoniques, ces plaques se déplacent les unes par rapport aux autres. Aux limites des plaques, les tensions sont très importantes. Les séismes sont le résultat de cassures soudaines provoquées lorsque les contraintes accumulées excèdent la résistance de la roche.
2. Quelle est la cause des tremblements de terre en Suisse?
La collision entre la plaque africaine (dont font partie l'Italie et une partie de l'Adriatique) se déplaçant vers le nord et le continent eurasien a entraîné la formation des Alpes. Ce processus géologique engendre l'activité sismique relativement forte que l'on rencontre dans les Alpes. Lorsque les contraintes sont trop fortes, il y a occurence de tremblements de terre.
3. Comment exprime-t'on la force d'un tremblement de terre?
Pour chaque séisme, on peut calculer la magnitude, qui est une mesure de l'énergie libérée à la source (foyer) du séisme. Les magnitudes sont liées à l'échelle de Richter. L'évaluation des effets d'un séisme à la surface de la terre est décrite par l'échelle d'intensité. La plus utilisée en Europe est l'Europeen Macroseismic Scale qui a 12 degrès. Ils vont de I pour un séisme non ressenti à XII pour un provoquant des destructions totales. Un séisme jusqu'à une magnitude de 3.5 est considéré comme faible, de 3.5 à 6.0 moyen et au dessus de 6.0 comme fort.
4. A partir de quelle magnitude ressent-on un tremblement de terre?
En général on peut ressentir un séisme à partir d'une magnitude de 3 ou même 2.5 lorsqu'on se trouve proche de l'épicentre. Les séismes de magnitude 4 à 5 peuvent être ressentis dans un rayon jusqu'à 200km, au dessus de la magnitude 5, à plusieurs centaines de km. Des séismes au dessous de 2 ont déjà été ressentis, la profondeur du foyer était trés superficielle.
5. Quel a été le tremblement de terre le plus fort?
Le tremblement de terre du Chili de 1960 qui a atteint une magnitude de 9.6 est le plus fort séisme de ce dernier siècle. La faille concernée a dépassé les 1500km de long. Vous pouvez consulter la page web des séismes les plus fort depuis 1900.
6. Combien y a t-il de répliques aprés un tremblement de terre?
Après un fort tremblement de terre, il y peut y avoir plus d'un millier de répliques. Ce sont des plus petits séismes qui proviennent du 'réajustement' de la faille. La plupart ne sont pas ressentis. Avec le temps (des semaines et/ou des mois) leur nombre et leur quantité diminuent.
7. Peut-on prédire les tremblements de terre?
Les tremblements de terre ne peuvent pas être prédits mais l'on peut déterminer des zones où la probabilité d'occurence de tremblement de terre est plus ou moins importante.
8. Peut-on prédire les tremblements de terre en observant le comportement des animaux?
Certes les animaux sont très sensibles, mais aucune prédiction fiable n'a pu être obtenue par l'observation du comportement des animaux ni par des mesures de phénomènes physiques précurseurs.
9. Comment peut-on se protéger des tremblements de terre?
Les tremblements de terre ne sont pas en soi dangereux mais les bâtiments qui, endommagés, peuvent provoquer des pertes importantes. L'évaluation du risque sismique lors de la planification des ouvrages est nécéssaire et le respect des normes de construction est indispensable.
10. Comment dois-je réagir lors d'un tremblement de terre?
Voici quelques règles de base:
* Lorsque vous êtes dans un bâtiment, restez à l'intérieur, éloignez-vous des fenêtres. Placez-vous sous un cadre de porte ou sous un meuble massif (lit, table).
* Si vous êtes à l'extérieur, éloignez-vous des bâtiments et des câbles électriques.
* En voiture, arrêtez-vous prudemment. Faites attention de ne pas vous trouver sur un pont, sous un arbre etc. Restez dans la voiture jusqu'à ce que les secousses soient passées.
* En montagne, observez les alentours. Sur les pentes instables, des chutes de pierres, des glissement de terrain , des chutes d'arbres sont possibles.
11. Qu'est-ce le CTBT (Comprehensive Nuclear-Test-Ban Treaty)?
Le 10 septembre 1996, l'assemblée générale de l'ONU a décidé d'interdire les tests d'explosions nucléaires. CTBT est l'abrégé en anglais du 'Traité d'interdiction complète des essais nucléaires'.

Le site du bureau des mines et de l'energie fournit des informations concernant les tremblements de de terre qui on eu lieu en Haiti, la probablite d'occurence d'un temblement de terre, etc.

BUREAU DES MINES ET DE L'ENERGIE EN HAITI CONTEXTE GEOLOGIQUE ET PROBLEMES POSES

L’île d’Hispaniola est située sur une zone de faille tectonique majeure séparant les plaques Caraïbe et Amérique du Nord. Ces deux plaques coulissent l’une par rapport à l'autre à une vitesse de 2 cm/an. Ce mouvement est accompagné de déformations de la croûte terrestre, qui se manifestent sous la forme de séismes.

Comme dans la plupart des régions sismiquement actives du globe, les séismes majeurs, capables d’engendrer des dégâts significatifs, ne sont pas courants en Haïti. On sait cependant que chacun des siècles passés a été marqué par au moins un séisme majeur en Hispaniola : destruction de Port au Prince en 1751 et 1771, destruction de Cap Haïtien en 1842, séismes de 1887 et 1904 dans le nord du pays avec dégâts majeurs à Port de Paix et Cap Haïtien, séisme de 1946 dans le nord-est de la République Dominicaine accompagné d’un tsunami dans la région de Nagua. Il y a eu des séismes majeurs en Haïti, il y aura donc des séismes majeurs dans le futur à l’échelle de quelques dizaines ou de la centaine d’années : c’est une évidence scientifique.

Les études géologiques en Haïti ont permis d'identifier deux principales zones de failles susceptibles de générer des séismes. Une première se trouve en mer le long de la côte nord. Il s’agit d’une faille de direction est-ouest, qui se prolonge à terre dans la vallée du Cibao en République Dominicaine. Une seconde traverse la Presqu'île du Sud d'Haïti de Tiburon à l’ouest jusqu’au Port-au-Prince, qu’elle traverse, et se poursuit vers l’est dans la vallée d’Enriquillo en République Dominicaine.

Si la science ne permet pas encore de prédire l'occurrence de ces séismes, elle permet néanmoins de prévenir leurs effets par une meilleure connaissance des phénomènes physiques en jeu et un transfert de ces connaissances vers les structures chargées de la planification et de l'aménagement du territoire. Cette page a été préparée justement en vue de diffuser le plus d'informations possibles sur ces phénomènes afin d'aider dans la mesure du possible à réduire les risques liés à ces mouvements majeurs de l'écorce terrestre.
Si vous désirez reçevoir des informations supplémentaires ou la version imprimée
des publications veuillez adresser un courier à: Dieuseul Anglade, ing. Directeur Général à l'adresse postale indiquée ci-contre:
Bureau des Mines et de l'Energie (BME)
Delmas 19, Rue Nina # 14 P. O. Box 2174 Port-au-Prince, Haíti (WI)
Tél: (509) 246-2853 / 246-2249 / 246-1163 Fax: (509) 246-2248 Email: bme@bme.gouv.ht
03/04/1999

L'île d'Hispaniola, bordée au Nord et à l'Est par une fosse de convergence de 8,000 mètres de profondeur, se situe sur l'arc insulaire de Haïti, - aux volcans majoritairement en sommeil depuis environ 1,5 Millions d'années -, à la frontière des plaques lithosphériques transformantes Nord-américaine subductant, à la vitesse de 1,1 centimètres par an, aux Petites Antilles, - Martinique, Guadeloupe.. ., Îles du Vent et Îles sous le vent -, et décrochant au niveau des Grandes Antilles, - Cuba, Hispaniola, Jamaïque et Porto Rico -, et des Caraïbes. Ces plaques se déplacent ensemble vers l'Ouest-Nord- Ouest, la plaque Nord-américaine de 2,5 centimètres/an et la plaque des Caraïbes de seulement 0,5 centimètres/an. De ce fait, avec une amplitude décrochante de 2 centimètres/an, l'île d'Haïti-Saint Domingue se trouve dans une région dite « transformante » senestre(2).

Mouvements absolus des plaques tectoniques dans la région d'Hispaniola. En noir, déplacement vers l'Ouest-Nord- Ouest des plaques Nord-américaine et des Caraïbes. En rouge, encadrant les îles de la Jamaïque, d'Hispaniola et de Porto Rico, la région « transformante » senestre. En gris, la zone de subduction. En rose, les failles, au Nord, de la Tortue, et, au Sud, d'Enriquillo.

En outre les déplacements des deux plaques lithosphériques entraînent des déplacements coulissants sur les failles qui zèbrent l'Île d'Hispaniola et, inexorablement, créent des mouvements sismiques. Deux failles actives sont nettement identifiées sur l'île d'Haïti/Saint Domingue, l'une, de subduction, de direction Est-Ouest, dite du Canal de la Tortue, de fort dynamisme, responsable de la majorité des secousses sismiques se produisant dans la partie îlienne septentrionale, au large de la côte Nord du territoire haïtien(3), la longeant et pénétrant, se prolongeant, au milieu des terres, dans la vallée du Cibao, en République Dominicaine ; la seconde, de décrochement, dite faille d'Hispaniola ou d'Enriquillo, à l'intérieur des terres, à travers la presqu'île méridionale haïtienne, au jeu sénestre de direction Est-Nord-Est, d'une longueur approximative de 280 kilomètres, courant depuis Tiburon jusqu'à Pétionville, dans la banlieue de Port au Prince, et se prolongeant, en République Dominicaine, par Jimani, dans la Vallée d'Enriquillo.

Les failles d'Enriquillo, - ou faille d'Hispaniola -, et de la Tortue. D'après la carte topographique d'Haïti dressée par Rémi Kaupp.

La faille d'Enriquillo, au plan sismique, est très active. Elle a contribué à la surrection des deux chaînes montagneuses qui parcourent toute la presqu'île sud, le massif de la Hotte, atteignant 2.347 mètres au Pic de Macaya, et celui de la Selle culminant, au Morne, - ou Pic de la Selle -, à 2.680 mètres, et de l'escarpement sur lequel est bâtie une grande partie de la ville de la capitale haïtienne, Port au Prince, et toute sa banlieue Sud. Cette faille est la cause principale de la majorité des séismes enregistrés dans le sud de l'île d'Hispaniola, tant sur le territoire de Haïti, - Presqu'île Sud de Haïti et région métropolitaine de Port au Prince -, que sur celui de Saint Domingue, - région du lac d'Enriquillo et celle, métropolitaine, de San Domingo -. En outre, Port-au-Prince et ses environs, - Turgeau, Bourdon, Delmas, Fragneau, Musseau, Pétionville.. . -, sont vulnérables aux séismes par le fait que ces villes sont traversées par un réseau de failles secondaires parallèles ou perpendiculaires à la faille principale active d'Enriquillo.

Ces deux failles principales, - la plaque tectonique des Caraïbes se trouvant compressée entre 5 masses lithosphériques, les plaques Nord et Sud-américaine, des Andes du Nord, de Panama et Cocos -, ont la particularité de résister aux contraintes colossales imposées par les mouvements des plaques Nord-américaine et des Caraïbes. Aussi leurs segments accumulent, durant plusieurs dizaines ou centaines d'années, l'énergie produite par l'intensité des frictions exercées et se relâchent brutalement lors des tremblements de terre toujours suivis de centaines ou de milliers de répliques, sur une très courte durée, de plus ou moins forte magnitude. Lors, quand se produit un séisme, il est toujours de magnitude égale ou supérieure à 7/7,5 sur l'échelle ouverte de Richter et d'intensité IX à XI sur l'échelle MSK(4), et, si l'épicentre de celui-ci se situe en milieu marin, il provoque un tsunami. Les secousses telluriques cessant, une période d'accalmie débute et les compartiments des failles engorgent une nouvelle concentration d'énergie qui ne se libérera qu'avec une nouvelle brusque période d'activité entraînant une rupture sismique et le relâchement des contraintes tectoniques.

Les séismes catastrophiques sur Hispaniola.

Depuis l'an de sa découverte, en 1492, par Christophe Colomb, un grand nombre de séismes catastrophiques ont gravement affecté l'île d'Hispaniola :

Le 2 décembre 1562 : Les villes de Santiago et de La Vega sont détruites et la ville de Puerto Plata subit des dégâts majeurs : Magnitude estimée de 7 à 7,5 sur l'échelle de Richter avec une intensité estimée à IX sur l'échelle MSK.

Le 8 septembre 1615 : Toute l'île est touchée et subit des dégâts majeurs. La ville de San Domingo est ravagée. Les répliques, terribles, durent quarante jours : Magnitude estimée de 8 à 8,5 sur l'échelle de Richter avec une intensité estimée à XI sur l'échelle MSK..

Le 9 mai 1673 : entre 6 et 7 heures du matin, la ville de San Domingo, le couvent Santa Clara et la majeure partie des maisons sont détruites : Magnitude estimée de 7,5 à 8 sur l'échelle de Richter avec une intensité estimée à X sur l'échelle MSK.

En 1684 : Bien peu d'informations récoltées sur ce séisme si ce n'est qu'il fut de forte magnitude sur l'échelle de Richter, estimée à 8/8,5, et d'intensité estimée à XI sur l'échelle MSK.

En 1691 : Idem pour ce séisme, les seuls documents existants ne faisant état que d'une très forte intensité, estimée à IX sur l'échelle MSK.

Le 18 octobre 1751 : à 15 et 17 H : Les villes d'Azua et de Port au Prince sont détruites. Tout l'Ouest et le Sud de l'île d'Hispaniola est touché, de plus, par un tsunami : Magnitude de 8 à 8,5 sur l'échelle de Richter avec une intensité X sur l'échelle MSK.

Le 21 novembre 1761 : L'épicentre se serait situé entre Jimani et San Juan, en République Dominicaine, et des documents précisent que les arbres et les pieds de maïs avaient été déracinés, que la terre s'était ouverte et que de nombreux animaux avaient disparu dans les entrailles de la terre ... Intensité IX sur l'échelle MSK.

En 1771 : La ville de Port au Prince est aux trois quarts détruite. Tout le Sud de l'île d'Hispaniola est touché : Magnitude estimée à 8 à 8,5 sur l'échelle de Richter avec une intensité estimée à X sur l'échelle MSK.

Du 7 mai au 10 Mai 1842 : Épicentre se situant entre San Juan et San Domingo. Une véritable catastrophe ruine la quasi totalité de l'île d'Hispaniola. 50.000 à 60.000 morts en Haïti et au moins autant en République Dominicaine. La ville de Santiago est détruite et celle du Cap Haïtien, 5.000 morts sur les 10.000 habitants, de même. De nombreux immeubles s'effondrent à San Domingo. Le palais de Sans Souci et la Citadelle Laferrière ont été endommagés à Milot. Un tsunami ravage les côtes du nord et des vagues de plus de 5 mètres de haut ont été enregistrées à Port de Paix et à Port au Prince. Des documents précisent : « la terre s'ouvre et se ferme avalant un grand nombre de personnes. » : Magnitude 8 sur l'échelle de Richter avec une intensité estimée à IX sur l'échelle MSK.

En 1887 : dans le nord d'Haïti avec des dégâts majeurs à Port de Paix et Cap Haïtien : Magnitude 7,5 sur l'échelle de Richter avec une intensité estimée à IX sur l'échelle MSK

Le 29 décembre 1897 : à 6 h 32 du matin. La ville de Santiago, République Dominicaine, est partiellement détruite : Magnitude de 7 à 7,5 sur l'échelle de Richter avec une intensité IX sur l'échelle MSK.

En 1904 : Dans le nord du pays avec dégâts majeurs à Port de Paix et Cap Haïtien : Magnitude 8 sur l'échelle de Richter avec une intensité estimée à X sur l'échelle MSK.

Le 6 octobre 1911 : La ville de San Juan est très endommagée : Magnitude de 7 à 7,5 sur l'échelle de Richter avec une intensité IX sur l'échelle MSK.

Le 4 août 1946, à 13 heures : Séisme enregistré à Cuba, à Puerto Rico... Ressenti dans toutes les Îles des Grandes et des Petites Antilles, sur les Côtes Sud des États Unis, les côtes Nord de l'Amérique du Sud, et dans toute l'Amérique centrale, - Mexique, Guatemala, Nicaragua Honduras, Panama... -, Nombreux dégâts sur les bâtiments et un tsunami détruit la ville de Matanzas et provoquant de gros dégâts à Nagua : Magnitude de 8,1 sur l'échelle de Richter avec une intensité IX sur l'échelle MSK.

Notes

(2) Région « transformante » : A la limite de plaque transformantes, les plaques glissent l'une contre l'autre. La faille de San Andréas, en Californie, est un exemple de limite de plaque transformante, où la plaque Pacifique glisse le long de la plaque Nord Américaine.

Senestre, ou sénestre, est un terme en vieux français, du latin « sinister », signifiant gauche, par opposition à dextre.

(3) Faille Nord dite aussi faille du Canal de la Tortue : Cette faille active passe entre l'Île d'Hispaniola et l'île de la Tortue. Bien qu'à sa proximité immédiate de l'île d'Hispaniola, l'île de La Tortue fait partie d'un bloc tectonique distinct, du reste d'Hispaniola.

(4) L'échelle de Richter ou échelle ouverte de Richter : L'échelle de Richter permet de mesure l'énergie libérée lors d'un séisme. Plus la magnitude est élevée, plus le séisme a libéré d'énergie. Il s'agit d'une échelle logarithmique, c'est-à-dire qu'un accroissement de magnitude de 1 correspond à une multiplication par 30 de l'énergie et par 10 de l'amplitude du mouvement.

L'échelle de Medvedev-Sponheuer- Karnik, aussi appelée échelle MSK, est une échelle de mesure de l'intensité d'un tremblement de terre. Elle décrit les effets d'un tremblement de terre en termes de destructions des installations humaines et de modifications de l'aspect du terrain, mais également en termes d'effets psychologiques sur la population, - sentiment de peur, de panique, panique généralisée -. Cette évaluation qualitative très utile ne représente en aucun cas une mesure d'un quelconque paramètre physique des vibrations du sol .

Courtoisie: Haiti-Connexion- Culture

Concernant des informations surla Geologie de la Republique d'Haiti et sa Tectonique visitez:

Voici un extrait d'informations concernant la formation geologique de l'ile dHaiti

World : Strong quake strikes Haiti, hundreds feared dead
Strong quake strikes Haiti, hundreds feared dead
CTV National News: Genevieve Beauchemin reports
A powerful magnitude-7 earthquake has rocked the island nation of Haiti causing damage, panic and fears of major loss of life. And with communications crippled, thousands of Canadians with relatives in the country are desperately seeking information.
CTV News Channel: Lawrence Cannon in Ottawa
Foreign Affairs Minister Lawrence Cannon holds a press conference late Tuesday to provide an update on the situation in Haiti following a powerful earthquake in the region.
CTV News Channel: Isabelle Marin, Red Cross
According to a Canadian Red Cross delegate, a hospital has collapsed following the 7.0-magnitude earthquake that struck Haiti, and other hospitals in the region are now incapable of receiving more patients.
CTV News Channel: Gerard Fryer, PTWC
The Pacific Tsunami Warning Centre has cancelled its tsunami warning for the powerful earthquake that has struck Haiti.

People carry an injured person after an earthquake in Port-au-Prince, Haiti, Tuesday, Jan. 12, 2010. (AP / Radio Tele Ginen)

CTV.ca News Staff

Date: Tue. Jan. 12 2010 11:48 PM ET

People carry an injured person after an earthquake in Port-au-Prince, Haiti, Tuesday, Jan. 12, 2010. (AP / Radio Tele Ginen)

CTV.ca News Staff

Strong quake hits Haiti. Hundreds feared dead

Date: Tue. Jan. 12 2010 11:48 PM ET

A magnitude-7.0 earthquake has hit the impoverished Caribbean nation of Haiti, causing major damage in the capital of Port-au-Prince -- home to about two million people.

Pictures of the devastation were uploaded to Twitter and other networking sites Tuesday, showing bodies amid the rubble and wounded survivors lying on the ground. Thousands are feared dead.

The headquarters of the UN Peacekeeping Mission in Haiti sustained "serious damage" and a large number of UN personnel are unaccounted for.

A Department of National Defencse spokesperson said five Canadians are attached to the UN mission in Haiti and there has not been any communication from them yet.

Another 56 Canadians, all members of an Ontario church, were reported to be safe late Tuesday. They had travelled to Haiti on a humanitarian mission.

Henry Bahn, an official with the U.S. Department of Agriculture who is visiting the country, said the quake made the sky "grey with dust."

"Everybody is just totally, totally freaked out and shaken," said Bahn, who was walking to his hotel room when the quake struck. "I just held on and bounced across the wall."

The temblor reportedly destroyed a hospital, damaged the presidential palace and sent a widespread cloud of dust into the air, leading to suggestions that many concrete buildings may have collapsed across the city. One U.S. government official said he saw houses that had fallen into a ravine.

The U.S. Geological Survey said the quake was centred 15 kilometres southwest of the capital. It struck at 4:53 p.m. EST and originated about 8 kilometres below ground, the agency said. Anywhere between five and 13 aftershocks followed, with one as powerful as 5.9.

USGS geophysicist Kristin Marano called it the strongest earthquake to hit the area in more than two centuries.

Raymond Joseph, Haiti's ambassador to the U.S., told CNN the quake represented "a major catastrophe."

Joseph said he spoke to President Rene Preval's chief of staff, Fritz Longchamp, immediately after the quake. Longchamp told him that "buildings were crumbling right and left" near the national palace, Joseph said.

But reports on the extent of the casualties and damage were sporadic, as the city's power grid and phone lines were apparently knocked out.

Minister of Foreign Affairs Lawrence Cannon estimated there may be as many as 6,000 Canadians in the country, and said that Ottawa is monitoring the situation "very closely."

"Our thoughts are with the people of Haiti, and with Canadians of Haitian descent who are worried about their loved ones," Cannon said at a press conference Tuesday evening. "It's a country that receives lots of help from Canada, lots of aid, and in a period of distress it's not time to abandon our friends."

Haiti is the second-largest recipient of Canadian aid, behind Afghanistan.

Cannon added that the Canadian embassy was being evacuated as a precautionary measure. He advised Canadians in Haiti to seek consular assistance by phone.

* Canadians concerned about relatives in Haiti can call the emergency operations centre in Ottawa at 1-800-387-3124.

U.S. President Barack Obama issued a statement about the situation early Tuesday evening.

"My thoughts and prayers go out to those who have been affected by this earthquake. We are closely monitoring the situation and we stand ready to assist the people of Haiti," Obama said.

The White House said the Department of State, USAID and the U.S. Southern Command were "working to co-ordinate an assessment," and assistance.

Don Blakeman, an analyst at the USGS, said Port-au-Prince likely suffered major damage.

A spokesperson for the U.S. State Department, Gordon Duguid, said the American embassy in Port-au-Prince was reporting "just total disaster and chaos" in the city.

Haiti's consul general in New York, Felix Augustin, said he was worried about everyone in the country, including his extended family.

"Communication is absolutely impossible," he said. "I've been trying to call my ministry and I cannot get through.... It's mind-boggling."

Haiti is the least-developed country in the western hemisphere. Most of its 9 million residents live in poverty, and construction standards are weak.

The quake was also felt in the Dominican Republic, which sits on the same island of Hispaniola, and in Cuba.


Un geologue haitien Patrick Charles teaching in Cuba predicted the January 12th earthquke along with Jean-Claude Preptit, Dr Mathurin and other foreign scientists such as Dr Eric, geophysicist at Purdue university.


HAÏTI/ MENACE DE CATASTROPHE NATURELLE / Risque sismique élevé sur Port-au-Prince
http://www.lematinhaiti.com/Article.asp?ID=14646

« Toutes les conditions sont réunies pour qu’un séisme majeur se produise à Port-au-Prince. Les habitants de la capitale haïtienne doivent se préparer à ce scénario qui finira, tôt ou tard, par arriver ». Patrick Charles, 65 ans, géologue et ancien professeur à l’Institut de Géologie appliquée de la Havane, se défend d’être alarmiste. Pourtant, il n’ y est pas allé par quatre chemins quand Le Matin lui a offert l’opportunité de réagir sur le dossier de menace sismique planant sur Port-auPrince. Le vieux chercheur a répondu à nos questions avec la rigueur d’un universitaire avisé. À son avis, le danger est imminent « Dieu merci, la science met à notre disposition des instruments pouvant prévoir ces genres d’événements, tout en nous permettant de démontrer nos conclusions. C’est le temps et le hasard qui jouent en faveur de notre capitale. Une grande catastrophe plane sur notre tête », prédit-il.
Ce n’est pas tant la gravité des propos de Patrick Charles qui nous intrigue, mais sa conviction inébranlable dans sa prédiction. Pour nous convaincre, il n’hésite pas à nous exposer un cours détaillé de géologie, en se servant de cartes géologiques très précises et de son PC. « Port-au-Prince est construite sur une grande faille qui part de Pétion-Ville, traverse toute la presqu’île du Sud, pour aboutir à Tiburon. En 1751 et en 1771, cette ville a été complètement détruite par un séisme. Je parie mes yeux que cela se reproduira. La science peut aisément le confirmer », déclare-t-il.
Sur la base des connaissances et des données scientifiques qu’il a accumulées sur le sujet durant plusieurs décennies, Patrick Charles, en bon citoyen, a de quoi se révolter. L’imminence du danger se précise avec le temps et les événements. Et pour renforcer sa prédiction, M. Charles prend en exemple les dernières secousses enregistrées ces derniers jours au niveau de la capitale haïtienne. « Pendant ces dernières semaines, la terre a tremblé à plusieurs reprises au niveau de la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Du 1er au 12 septembre, trois secousses mineures ont été enregistrées à Pétion-Ville, Delmas, Croix-desBouquets, plaine du Cul-de-Sacc. Le directeur du Bureau des Mines et de l’Énergie (BME), l’ingénieur Dieuseul Anglade, a confirmé ces informations. Ces secousses mineures sont inquiétantes. Elles annoncent généralement des séismes de plus forte intensité », avise-t-il.
Dieu merci, Patrick Charles n’est pas le seul intéressé par le sujet. La question de la menace sismique sur Port-au-Prince est un sujet d’actualité. Elle a été débattue, ces derniers jours, par beaucoup de personnes, dont des intellectuels de haut rang. Les conclusions sont unanimes : Port-au-Prince risque bien de se transformer, du jour au lendemain, en un amas de ruines au terme d’une violente secousse tellurique. « Durant deux siècles, aucun séisme majeur n’a été enregistré dans la capitale haïtienne. La quantité d’énergie accumulée entre les failles nous fait courir le risque d’un séisme de 7,2 d’amplitude sur l’échelle de Richter. Mieux vaut ne pas en parler, il ne faut pas paniquer. Mais ce serait une catastrophe », admet le responsable du Bureau des Mines et de l’Energie, intervenant récemment dans la presse.
Le problème est posé dans toute son acuité. Des mises en garde sont régulièrement adressées. Mais les mesures ponctuelles sérieuses tardent à venir. En cas de violent séisme au niveau de la zone métropolitaine, M. Charles évoque deux scénarios catastrophiques : un tsunami géant au niveau du Lac Azuéi, inondant la plaine du Cul-de-Sac ; la désagrégation du morne l’Hôpital. « Dans les deux cas, le mal est infini. Ce sont des choses tout à fait possibles. L’essentiel est de prendre des dispositions pour atténuer leurs effets. Je suis prêt à endosser l’habit de pèlerin pour aider mes compatriotes à sortir de leur léthargie », affirme le géologue.
Face à une telle menace, très peu de mesures préventives ont été annoncées par les autorités. La bidonvilisation du morne l’Hôpital et de la Plaine du Cul-de-Sac, l’exploitation anarchique du Sable de Laboule se poursuivent inexorablement. Il faut toutefois signaler les efforts de la BME pour installer sur toute l’étendue du territoire national des instruments permettant de mesurer l’amplitude des secousses sismiques. Rappelons, pour nos lecteurs, que deux grandes failles traversent le pays. L’une au niveau de la région septentrionale et l’autre au niveau de la presqu’île du Sud. Tous nos départements, hormis le Centre, sont exposés au séisme et au tsunami. « Les autorités sont obligés de prendre des mesures ponctuelles quoique impopulaires pour protéger certaines zones. Le bilan du passage des trois derniers cyclones sur Haïti interpelle notre conscience. Nous vivons une période très difficile et nous devons agir. Le compte à rebours a commencé. La nature nous demande des comptes. Il faut agir pour sauver ce qui peut encore l’être », soutient Patrick Charles.
Par Phoenix Delacroix
jeudi 25 septembre 2008

Tremblement de terre du 12 Janvier 2010: pourquoi a-t-il été aussi catastrophique?

Par Michel Legagneur

Beaucoup de gens ne savaient pas qu' Haiti est vulnérable aux tremblements de terre. Entre l'année 1751 et l'année 1904 plusieurs séismes plutôt majeurs ont été enregistrés parmi lesquels ceux de 1751 et 1771 qui détrusirent Port-au-Prince, ses environs et d'autres régions du pays; celui de 1842 qui ruina presque toute l'ile (particulierement Cap-Haitien et Port de Paix) et causa la mort de plus de 60,000 Haitiens; celui de 1904 qui fit des dégats considérables dans le Nord etc…Apparemment rien de majeur ne s'est produit depuis et ce calme devrait être un signe plutôt inquiétant.

En effet, l'énergie énorme accumulée depuis1904 résulta dans le séisme du 12 Janvier 2010. D'une magnitude de 7.0 (sur l'échelle de Richter) et suivi de nombreuses répliques heureusement moins puissantes, il ruptura un segment (d'une longueur de 40 kilometres) de la faille d'Enriquillo. Avec Port-au-Prince pour centre, les régions et villes situées dans un cercle de rayon d'à peu près 60 kilomètres furent furieusement touchées: destruction physique massive de Port-au-Prince, de Léogane, de Jacmel, de Petit-Goave et de Grand-Goave etc… accompagnée de plus de 200,000 morts et 250,000 blessés .

La reconstruction de la Capitale et de ces autres villes prendra plusieurs années. Suffisamment de temps, peut-être, pour les Haitiens et leurs dirigeants d'apprendre et de digérer une leçon importante: les tremblements de Terre se produisent en Haiti et la probabilité d'occurrence d'un autre aussi majeur que celui du 12 janvier 2010 ne sera jamais Zéro(0). Ce qui signifie qu'il peut se produire demain ou dans un autre siècle ou dans mille ans. Haiti doit commencer déja à se préparer pour cette éventualité et cette reconstruction doit nécessairement refléter cette leçon.

Pourquoi ce séisme a-t-il été aussi catastrophique et aussi meurtrier?. Pourquoi tant d'édifices ont-ils été détruits ou endommagés?

Première raison: l'Ampleur du tremblement

A cause de sa magnitude et sa proximité de Port-au-Prince (son épicentre était à peu près à 15 km de la Capitale) et d'autres villes avoisinantes, il a causé de très fortes vibrations et secousses - pendant une interminable demie-minute. S'il faut croire certains physiciens-gé ologues, ces secousses ont généré une quantité d'énergie supérieure à celle libérée par la bombe atomique d'Hiroshima, au Japon en 1945.

Deuxième raison: Absence de Standards et de Normes dans les constructions

Il est impossible de prédire quand un séisme se produira et encore moins controler ses effets. Cependant, l'absence totale de standards et de normes - normes antiséismiques - a résulté dans des édifices mal concus et contruits. Ils n'ont offert aucune résistance aux puissantes secousses du tremblement. En Haiti où il n'y a virtuellemnt pas de bois de construction, les maisons sont en bloc de béton et leurs ossatures, le plus souvent, ne sont pas adéquatement renforcées.

"La plupart de ces maisons - affirment certains experts en construction - n'ont qu'une armature en béton armé et rien en matière de renforcement séismique. En fait, en scrutant les photos de certains batiments effondrés de plusieurs étages, on peut réaliser que des colonnes plutôt minces soutiennent des dalles de béton très lourdes. Le contenu en acier de ces armatures est minime. "

Ce genre de construction peut-être approprié pour les régions non sujettes aux tremblements de terre où les structures sont concues pour supporter seulement des forces verticales telles celles causées par le poids des matériaux de construction. Cependant les tremblements de terre secouent ces mêmes structures horizontalement aussi. Les colonnes minces qui ne disposaient pas de la capacité de plier un petit peu se sont vite écroulées écrasant la plupart des maisons et transformant Port-au-Prince et d'autres villes en une vision apocalyptique de béton.

"Des colonnes plus fortes auraient, s'il faut croire certains ingénieurs en construction, probablement résisté aux assauts des forces séismiques si ells étaient proprement connectées aux poutres ou dalles (planchers) par des barres d'acier supplémentaires allant des colonnnes aux poutres- ce qui aurait permis un transfert continu des forces d'un élément d'une structure à un autre".

Lorsque cette absence de Normes au niveau de la construction des édifices, est accompagnée d'une absence des règlements de Zonage, il en résulte des constructions chaotiques, des batiments fragiles et des bidonvilles tous très vulnérables à certaines catastrophes naturelles. Port-au-Prince, avant ce tremblement de terre, était dangereusement surpeuplée de "maisons ou baraques" de fortune construites n'importe où ( sur les flancs des collines escarpées et dénudées entourant la ville, dans les ravines ou les lits secs de cours d'eau etc… ) - ou n'importe comment (en blocs de béton faits avec du ciment pauvrement mélangé à du sable de mauvaise qualité); en général, avec des matériaux de construction qui laissent beaucoup à désirer. Cette situation a rendu ce séisme beaucoup plus meurtrier qu'il l'aurait été s'il avait frappé une région plus robuste et des villes dotées de maisons mieux construites, moins fragiles ou vulnérables. Le séisme de 12 janvier 2010 n'est pas exceptionnel. Celui de 1989 à San Francisco était de magnitude comparable et pourtant il n'a tué que 63 personnes. Pierre Vilote, un physician-géologue, articula précisément le problème en déclarant : " Si la secousse a été aussi dévastatrice, c'est parce qu'elle a frappé un pays d'une très grande vulnérabilité- vulnérabilité dans ses infrastructures, ses constructions et ses moyens de secours." Il ne serait pas insensé de conclure qu'un tremblement de terre de magnitude beaucoup plus faible aurait, probablement, infligé des domages aussi considérables.

Reconstruire Port-au-Prince et Haiti sera un projet couteux et de grande envergure. Cependant, avant même de commencer cette reconstruction, il sera nécessaire d'avoir en place un gouvernement fonctionnel et visionaire capable de fixer les paramètres de la nouvelle Port-au-Prince, de la nouvelle Haiti et à même de gérer et superviser cette lourde tache.

Cette reconstruction doit nécessairement inclure la participation de nombreux architectes et ingénieurs à qui il incombera de concevoir l'Haiti de demain. Ils devront préconiser une transformation physique graduelle, profonde et bien pensée du pays. Une tache qui exigera, peut-être une architecture nouvelle. Parce que il faut penser à diminuer considérablement l'impact de désastres de la sorte à l'avenir.

Dans ce contexte, Haiti doit développer un système de Zonage adéquat et adopter un Code de Construction avec des éléments paraséismiques. Il est question de ne pas batir n'importe où avec du béton, de l'acier ou d'autres matériaux de mauvaise qualité.

Un système de Zonage servira à identifier et dresser une carte des zones de hazards séismiques et des régions propices aux éboulements ( flancs des mornes et collines, ravines, lits de cours d'eau etc…) et à interdire toute construction d'édifices habitables dans ces zones fragiles. Le Code de construction doit être moderne avec des standards internationaux qui permettront non seulement de réduire les risques d'effondrement des maisons mais aussi contribueront énormément à l'érection de l'Haiti du futur. Sa capitale et ses autres villes seront dorénavant dotées d'édifices robustement construits capable de résister aux effets des tremblements de terre les plus dévastateurs ou d'autres désastres naturels.

Les standards du Code International de Construction des Edifices sont des plus adéquats et peuvent être adoptés sans difficulté. On n'a pas besoin de "réinventer la roue".

Cependant l'adoption d'un système de Zonage et d'un Code de Construction se révèleront des exercices plutôt futiles si les architectes, ingénieurs et techniciens Haitiens de la construction ne reçoivent pas une formation technique et éthique adéquate et si un Organisme d'Implémentation puissant n'est pas crée. Sa tache sera d' assurer, d'une façon ou d'une autre, le respect total des Normes et Standards fixés.

Les autres raisons

Surpeuplement urbain/Pauvreté

CNN nous a montré les images poignantes de ces multitudes de gens: hommes, femmes et enfants vivant à fleur des rues, terrifiés par les répliques continuelle et angoissés par l'incertitude… tant de femmes qui racontent qu'elles ont perdu un, deux et même trois enfants des fois et qui se demandent, les larmes aux yeux, comment elles vont faire pour nourrir les deux ou trois autres qui ont survécu…

Pendant les 30 dernières années, il est estimé que plus de 70,000 Haitiens ont laissé les Provinces où dominent le chomage et la pauvreté pour s'établir à Port-au-Prince. La population de la Capitale est passée de plus de 700,000 en 1982 à plus de 3 millions avant le séisme. Ces gens qui fuyaient les conditions de vie parfois désespérées de leurs régions d'origine se sont retrouvées dans une Port-au-Prince incapable de leur offrir mieux. Pas de travail, pas de logements adéquats, pas de soins sanitaires etc… La grande majorité d'entre eux vivaient entassés comme des sardines dans de frêles maisons généralement mal construites sur les flancs de collines déboisées et instables. Des dizaines de milliers d'entre eux ont succombé sous les décombres de ces " véritables maisons de fortune" pendant le séisme.

Ce qui me fait penser à cette assertion du Professeur Mutter de l'Université de Colombia: "Ce ne sont pas les tremblements de terre qui tuent, ce sont généralement les maisons pauvrement construites" . Ces maisons ont été construites ainsi à Port-au-Prince, à Jacmel, ou à Petit-Goave etc… parce que les gens sont pauvres et ne pouvaient se permettre que des matériaux de construction inadéquats ou des contremaitres non qualifiés ou sans scrupules. Les nombreuses morts ensevelies sous ces maisons aplaties sont victimes et du tremblement de terre et de cette pauvreté.

La reconstruction d'Haiti ne peut pas se faire sans l'éradication de ces fléaux que constituent le surpeuplement (urbain et rural) et l'une de ses séquelles, la pauvreté qui force 80% des habitants ( plus de 7 millions de gens) à survivre avec moins de $2 par jour. Une Haiti moins peuplée et moins pauvre sera une Haiti plus sécurisée.

Défaillance de L'Etat Haitien et de son système de secours

La lenteur avec laquelle l'Etat Haitien et le système de secours ont réagi à cet évènement cataclysmique a été l'objet de pas mal de critiques et des `reporters' internationaux et des Haitiens en général. En effet, des premiers secouristes (policiers, sapeur-pompiers, infirmiers et ambulanciers, quelques simples brancardiers etc…) qui pourraient sauver des vies immédiatement après le séisme ont été invisibles. Nous avons tous été témoins du spectacle de certains survivants courant à pieds vers l'Hôpital Général - l'un des rares hôpitaux qui n'ont pas été détruits - avec, dans les bras ou sur les épaules ou sur le dos, des blessés ...Combien écoeurant et frustrant d'apprendre que cet hopital, le plus grand de la Capitale, n'a pas pu sauver la vie de ces blessés parce qu'il ne disposait pas d'antibiotiques ou de quelques autres simples médicaments ou équipements! Des morts que Anderson Cooper de CNN et d'autres ont justement qualifié de `mort stupide' (stupid death).

Nous avons vu des survivants couverts de poussière et de sang essayant, avec leur mains nues, de se frayer un passage sous des montagnes de béton aux fins d'atteindre un parent, un ami et même un étranger qui criait "au secours".

Autant d'actes de courage et d'humanité qui resteront à jamais gravés dans les mémoires et qui ont contrebalancé l'indifférence du Gouvernement et au niveau des premiers secours et dans l'effort subséquent de soulagement des sinistrés. L'absence apparente d'un minimum de compassion pour un peuple affamé et sans abris - des millions d'enfants, de femmes et d'hommes réfugiés dans leur propre pays - défie la compréhension et la décence, même dans cette société qui n'a jamais valorisé les vies de la grande majorité d'Haitiens. Cette société qui n'a pas été outragée quand un gendarme a abattu un citoyen affamé qui s'était accaparé d'un sac de riz d'un super marché effondré.

L'exode de Port-au-Prince vers les villes et campagnes a commencé par mer, terre et même à pieds- prélude, peut-être, de la décentralization tant souhaitée de la Capitale? Voilà une excellente opportunité pour l'Etat Haitien de se racheter en essayant, par tous les moyens, d'encadrer les nouveaux-venus et de faciliter leur participation active dans le développement du pays.

Pour construire l'Haiti nouvelle et moderne il est impératif de changer cette culture qui s'est toujours foutue pas mal de la qualité de la vie et du bien-être relatif de la grande majorité des Haitiens. Cela s'accomplira en dotant Port-au-Prince et Haitie en général de l'infrastructure qui "valorisera" la vie de tout un chacun .

Michel Legagneur est un physicien spécialisé en médecine nucléaire

Here is an article from the Earth magazine predicting the earthquake:

Haitian quake no shock to geologists

Although the magnitude-7.0 earthquake that shook Haiti on Jan. 12 was a horrible shock for millions of people in and around the Haitian capital of Port-au-Prince, the event came as no surprise to geologists. For years, scientists familiar with the geology of the region had been warning that the island of Hispaniola, which Haiti shares with the Dominican Republic, was overdue for a major quake.

Seismicity on Caribbean plate from 1974 to present. Data are from the USGS/NEIC database.
Eric Calais/Purdue

Historical seismicity in Hispaniola. The location of historical earthquakes is poorly constrained.
Eric Calais/Purdue

In March 2008, several research teams from the United States presented data at the 18th Caribbean Geological Conference in Santo Domingo in the Dominican Republic, warning that Hispaniola’s two major east-west trending strike-slip faults, the Enriquillo-Plantain Garden Fault in the south and the Septentrional Fault in the north, were both due for a major event. Using GPS data, the teams calculated that either fault could produce a magnitude-7.2 quake at any time.

“As with all earthquake forecasting, the big problem was that we couldn’t provide any information about timing,” says Paul Mann, a geologist at the University of Texas at Austin who presented at the conference. “We couldn’t say if the earthquake would happen in two days or 10 years.” Eric Calais, a geophysicist at Purdue University in West Lafayette, Ind., who also presented at the meeting says, “We had talked to a number of government officials about the risk and they were very receptive. They just didn’t have enough time to do much to prepare for such an event, especially with Haiti’s other pressing problems.”

Then on Jan. 12, a magnitude-7.0 earthquake struck along the Enriquillo-Plantain Garden Fault, about 25 kilometers southwest of Port-au-Prince, leveling the capital city and killing untold thousands. The proximity of the epicenter to the major city and Port-au-Prince’s lax building codes combined to directly affect more than 3 million people, setting off a massive international aid effort. Aftershocks as great as magnitude 5.9 continue to shake the region a week after the initial event. It appears that the fault slipped up to 4.5 meters in places.

Unfortunately, Mann says, even though this most recent event released stress, it doesn’t mean Hispaniola is safe from more seismic activity. If anything, the island is now at even greater risk, he says. Along strike-slip faults, like the Enriquillo, a rupture on one segment of the fault can often increase stress on the adjacent segments. “This event ruptured about 80 kilometers, or about one-tenth of the fault’s total length,” he says. Segments to the west and east of the rupture could have been brought closer to failure by the fault movement, he says, which could result in another large earthquake.

Furthermore, it is possible that the rupture on the Enriquillo-Plantain Garden Fault could affect the stress on the Septentrional Fault in northern Hispaniola, says Jian Lin, a geophysicist at Woods Hole Oceanographic Institute in Massachusetts. Overall, the Caribbean is very seismically active, Lin says. Earthquakes tend to be large, but few and far between. Currently, the North American Plate is diving beneath the Caribbean Plate just north of Hispaniola. For a long time, the Septentrional Fault was thought to accommodate the bulk of the stress building from the plate movement. But scientists don’t have a clear picture of how the faults affect stress on one another. “These two faults are very similar,” Lin says. “They run the same direction and have the same motion. It’s quite unusual to see parallel faults like that and we don’t quite know how they interact.”

Part of the problem is that geologists have only a sparse record of the quake history of Haiti and the rest of the Caribbean, says Carol Prentice, a paleoseismologist with the U.S. Geologic Survey in Menlo Park, Calif. Large earthquakes last struck Haiti in 1751 and 1770, but exactly how strong those events were and on which faults they occurred is unknown, she says. Even today, Haiti lacks its own seismic network. The Dominican Republic has a small one, but most of the data about this most recent event came from seismic networks in the United States and elsewhere.

The lack of instrumentation in Haiti is somewhat hampering geologists’ efforts to assess the island’s renewed seismic hazard potential, Prentice says. Calais and colleagues hope to travel to Haiti in the coming weeks to reassess some of the GPS benchmarks they installed on the island as well as survey the trace of the fault at the surface. “Search and rescue is obviously priority number one,” says Calais, who adds that many of his Haitian colleagues have not been heard from since the quake. “But as soon as we can, we’d like to go in and try to figure out what the future holds. It’s likely that Haiti is not done quaking.”
Mary Caperton Morton

Voici le site d'un expose sur la tectonique du tremblement de terre du 12 janvier;
http://scienceblogs.com/highlyallochthonous/2010/01/tectonics_of_the_haiti_earthqu.php (important)

Campagne française d'évaluation du risque sismique à Haïti
http://www.lenouvelliste.com/article.php?PubID=1&ArticleID=78233&PubDate=2010-02-10

PORT-AU-PRINCE (Reuters) - Haiti should be preparing for another major earthquake that could be triggered by the catastrophic one last month which killed up to 200,000 people and left the capital Port-au-Prince in ruins, experts say.

Teams of geophysicists, who have been tracking movements in the fault line that slashes across Haiti and into the Dominican Republic, came to the nation last week to measure changes in the Earth's crust after the 7.0-magnitude quake on January 12.

Increased pressure on the fault after the quake could unleash another of the same size or bigger, although scientists acknowledge they have no way of knowing exactly when or where it will hit.

"Faults are always waiting for the right moment but if another earthquake gives them a little kick they go before their time," said Eric Calais, a professor of geophysics from Purdue University in Indiana, who is leading the seismology project in Haiti.

Preliminary calculations by his group show the January 12 quake could be the "little kick" that sets off another temblor along the 186 mile fault where two regional tectonic plates have been scraping together for millions of years.

More than 50 aftershocks, including one measuring 5.9 magnitude, have shaken Port-au-Prince after last month's quake. The U.S. Geological Survey says the aftershock sequence will continue for months, "if not years", and "damaging earthquakes will remain possible in the coming months".

Calais was due to take his findings to a meeting on Monday with President Rene Preval and the head of the United Nations mission in Haiti, in which he would stress the urgent need to rebuild the city's critical infrastructure safely and quickly.

Haiti's government has announced plans to relocate up to half a million homeless quake victims -- many now camped out in rubble-strewn streets -- in temporary villages outside of Port-au-Prince. But some experts suggest the whole capital should be rebuilt away from the dangerous fault line.

QUAKE PREDICTION NOT AN EXACT SCIENCE

Calais was part of a group of experts who warned Haitian officials in 2008 that there could be a 7.2 magnitude quake on the horizon.

But Haitian officials said there was not enough time or funds to shore up the impoverished Caribbean's country's shoddy construction or take precautions, and in last month's quake, many buildings pancaked, their bricks crumbling to dust.

"It's not too late. Now is the time to really get serious about this," Calais said.

Over 200 years ago, when Haiti saw its last major earthquake, there were actually several temblors in a row, two in 1751 and another in 1770, Calais said.

In one destroyed neighborhood in the Haitian capital, where people now live in tents made of bed sheets and sticks, curious children watched the scientists set up specialized global positioning systems. The devices, placed at different points along the fault, will gather data over three days and compare it to information gathered over the past five years.

But for all the precise measurements, there is no such thing as an exact science of earthquake prediction.

Haiti's national geological survey offices collapsed in the quake, killing some 30 people inside, including the institute's director. This complicates future research in a country that has no seismic network, except for Calais' GPS monitors.

"Scientists are blind when it comes to this earthquake ... We rely on data that is coming from stations that are far away," he said.

Un article de Radio metropole decrivant la situation a Port-au-Prince au lendemain du 12 janvier 2010:

Scènes de désolation à Port-au-Prince après le séisme

Des immeubles effondrés, des habitants paniqués, blessés dans les rues et peut être des morts par centaines: Port-au-Prince, dont le centre a été "détruit", selon un témoin, était plongé dans le chaos après le puissant séisme qui a ravagé Haïti mardi.

Ils sont des milliers d'habitants à errer, parfois en pleurs, dans les rues dévastées de la ville, découvrant à chaque coin de rue de nouvelles images de la désolation.

"Le centre de Port-au-Prince est détruit, c'est une véritable catastrophe", lâche Pierre, couvert de poussière. Il a marché plusieurs kilomètres pour tenter de regagner sa maison.

Des habitants ont été contraints d'abondonner leurs domiciles et se sont réfugiés dans des espaces ouverts. Quelque part où ils ne risquent pas d'être écrasés par l'effondrement d'un immeuble.

"Ils dorment dehors parce qu'ils ont trop peur de dormir à l'intérieur à cause des risques de répliques", remarque une responsable du Secours catholique, Sara Fajardo.

Un médecin couvert de sang, blessé au bras gauche, explique que "les morts seront comptés par centaines lorsqu'il sera possible de dresser un bilan".

Plusieurs chaînes de télévision d'Amérique du Sud ont déjà diffusé des images de cadavres ensevelis dans les décombres.

Certains bâtiments se sont effondrés comme des châteaux de cartes. D'autres sont encore debout mais de larges fissures témoignent du choc de la secousse.

Le palais présidentiel a été sérieusement endommagé ainsi que des ministères aux alentours, alors que des hôpitaux, des hôtels et des écoles se sont écroulés.

"Le quartier général de la Mission de stabilisation de l'ONU en Haïti (Minustah) s'est effondré en grande partie. Il y a de nombreuses personnes sous les décombres, des morts et des blessés", affirme un employé local de l'organisation.

Dans une rue envahie par la poussière, une adolescente blessée est allongée à même le sol tandis qu'on tente de la soigner, selon des images de la chaîne brésilienne TV Globo. Plus loin, un groupe de personnes tentent de secourir un homme dont les jambes sont écrasées par des gros blocs de pierre, selon ces images.

"J'ai vu beaucoup de destructions sur mon chemin. J'ai échappé de peu à l'effondrement du bureau où je travaillais", explique Marie Claire, employée dans un laboratoire médical de Port-au-Prince.

Peu de temps après la secousse, la nuit tombée sur la capitale haïtienne plonge ses rues dévastées dans un noir complet qui ne fait qu'amplifier davantage la panique qui s'est emparée de la population.

Des véhicules de la police haïtienne, des Nations unies ou de la Croix Rouge tentent de transporter des blessés mais les maisons détruites bloquent la circulation.

Autre difficulté pour les secours: les moyens de communication téléphoniques ont été sérieusement affectés et l'électricité coupée dans toute la ville. La plupart des stations de radio et de télévision de la capitale ne fonctionnent plus et quelques rares radios émettent des appels d'urgence.

Plusieurs établissement universitaires ont été endommagés par le choc et des étudiants étaient bloqués sous les débris. "Nous avons pu dégager quelques personnes des décombres, il y a de nombreux blessés", a déclaré le responsable d'une institution privée sur la radio Signal FM à Pétion-ville, à l'est de Port-au-Prince. Au lycée français d'Haïti, de nombreux écoliers sont bloqués à l'intérieur, souvent sans nouvelles de leurs parents. "Il n'y a pas de victimes, beaucoup de gens du voisinage sont venus s'abriter au lycée", assure un enseignant.

De nombreuses photos diffusées sur le site de micro-blogs Twitter montrent également des situations cauchemardesques.

Sur l'un d'elles, une petite fille couverte de poussière tente de s'extraire d'un monceau de débris. Une autre montre les cadavres de deux femmes recouvert de terre, gisant à l'arrière d'une camionnette. Les photos témoignent également des efforts entrepris par la population pour faire face au drame, commencer à déblayer les rues et secourir les victimes.

Voici un extrait d'informations concernant la formation geologique d'Haiti:

The island of Hispaniola is part of the Western Caribbean Island Arc. It is located between Cuba in the North West side, Puerto-Rico on the East side, Jamaica, in the South West side. The Republic of Haiti that shares the island with the Dominican Republic occupies its western part. Once the richest of the Antilles, Haiti has become an acute case of environmental disaster[1]. This is due to several reasons that are far beyond the control of the people of that nation. The island of Hispaniola was originally made of 2 to 3 volcanic islands that moved toward each other due to tectonic movements. Later on, an uplifted piece of the Caribbean plate, known today as the South Peninsula, moves northwestward to join the pre-existing Northern part to form the Island of Hispaniola.[2] Lewis in 1981, established 10 geo-morphological provinces, with some of them extending from South-East to Northwest.[3] Haiti is about ⅓ of the island for a total area of 27,850km² which, 75% made of mountains with slopes sometimes as steep as 85%. 20% of coastal plains, and 5% of landlocked plains. Yet, 9 biomes, from subtropical dry forest to subtropical Montane wet forest are found in this small nation. This is in a so diverse, delicate, fragile, and complex environment, 5 times destroyed by earthquakes in the past,[4] and today, ravaged by flashed floods, that wood is still being used as cooking fuel by up to 80% of the population. A major cause of deforestation in Haiti and consequently, the major cause of this environmental disaster.

PREVENTION REGLEMENTATION ET CONCEPTION PARASISMIQUE www.structureparasismic.com

Règlements

A défaut de prédire le séisme,la protection des vies et des biens nécessite de concevoir et de construire parasismique.
Les règlements de construction en zone sismique donnent les paramètres sismiques,les règles de calcul et les dispositions
constructives à adopter pour un comportement sécuritaire à l'agression du tremblement de terre.L'obtention d'une structure
parasismique nécessite un contreventement efficace.Un contreventement efficace est obtenu par une disposition judicieuse
et adéquate des éléments de contreventement devant résister à la sollicitation sismique.
La construction parasismique doit etre une volonté de chacun avant d'etre une obligation règlementaire.

REGLEMENTATION PARASISMIQUE

Les constructions parasismiques necessitent des reglementations parasismiques

FONDATIONS D'UNE MAISON PARASISMIQUE :

Le squelette résistant,en terme technique appelé structure,se compose :

1. Des fondations.
2. Des éléments verticaux : Murs porteurs,Poteaux,Voiles.
3. Des éléments horizontaux des planchers : Dalles,Poutres.

Sol - Type de fondations
L'assise des fondations de la construction doit se trouver sur le bon sol.(Il est conseillé de faire appel à un spécialiste.Généralement à un géotechnicien).(On est toujours rassuré quand on sait sur quoi on pose ses pieds).
Le sol de fondations doit etre apte à:

* Supporter le poids de la construction.
* Ne pas déformer c.a.d à ne pas tasser sous le poids qu'il reçoit.

Différents type de semelles : La charge est transmise sur le sol d'assise de fondations par l'intermédiaire de semelles.On distingue :

* Semelle continue sous mur
* Semelle isolée sous poteau
* Semelle filante continue sous poteaux
* Semelle sous voile

CONSEILS POUR LES FONDATIONS

1. Ne jamais OUBLIER que le séisme ARRIVE par le sol puisque la terre tremble.
2. Toujours rechercher le bon sol pour l'assise des semelles. Semelles bon sol
3. Les poteaux sont à liaisonner par un réseau bi-directionnel de longrines: Liaison longrines
4. Eviter les sols lâches et les remblais qui amplifient l'effort sismique.Les réglements parasismiques donne un coefficient de site suivant la nature du sol.Ainsi une majoration de 20% est affectée à un sol moyennement ferme et de 50% pour un sol mou par rapport à un sol rocheux.
D'autre part,sous l'effet du séisme,la construction oscille comme un pendule.L'effort du séisme sur la construction est proporionnel à un facteur d'amplification dynamique qui dépend de la période de vibration du batiment et du site(sol).
5. Eviter les terrains gorgés d'eau et les sols formés de grains fins et de meme diamètre (granulométrie fine et uniforme) tels que les sables.
De tels sols,lors du séisme,sont propices au phénomène dit de LIQUEFACTION. La liquéfaction fait perdre tout contact entre les grains de sol ce qui lui fait perdre toute sa capacité de portante et lui donne un comportement de "liquide".
6. Sur terrain dénivelé,respecter la pente de 1/3 en 2 semelles. Semelles terrain en pente
Dispositions constructives : Béton - Acier
Dispositions constructives semelle

* H>=(A-a)/4+5cm (Prendre A et a en cm)
* Pour faire des économies de béton,on vous dira de faire une semelle en tronc de pyramide.C.a.d de commencer par une hauteur (h) inférieure à celle calculée (H).Certaines publications vous propose une valeur de :
h = 6*Diametre des aciers de la semelle + 6cm (On recommande d'être prudent et de penser à la sécurité de votre investissement,ce qui est une économie plus durable).

Béton semelle isolee
* Le séisme se manifeste à la base de la construction par un effort horizontal.Cet effort tranchant se distribue sur chaque poteau selon ses dimensions et sa position. Le poteau doit résister pour ne par être CISAILLE par cet effort "tranchant".La résistance au cisaillement est obtenue en frettant le béton dans cette zone critique d'avant poteau par des armatures transversales qui sont les cadres,les étriers et les épingles.

The concept of risk

Definition of terms

* Vulnerability = ability to cope with the disaster

It refers to the population and it concerns the materials (buildings and infrastructures) and the population itself.

* Hazard = probability for an event to happens

It is featured by the frequency in the time, the place, the intensity

* Resilience = ability to recover from a disaster


Prevision, prevention are often the only methods to decrease the risk in natural disasters

Environment / Society

Why studying the relations between the society and its environment?

o Environmental pressures on the society

o The society should be aware of its environment in order to increase and develop itself

o Ability of the society to cope with environnemental issues

It is an area in itself (cf. planning geography)

o The wish of communities, states, and bigger unions to add an environmental point of view on planning projects

The earthquake risk

* What it is due to?…

o An earthquake (a seism) is a tremor or quake of the earth’s rigid crust

o When forces deep in the Earth push the rigid crust beyond its endurance.The rocks can no longer take the strain. There is a rupture and a massive amount of energy is released

o On earth, some areas are more sensitive to the earthquake risk: at the meeting point of 2 tectonic plates. Earthquakes cannot be felt or sometimes can be cataclysmic and devastating.

* Those ruptures, more or less rough produce shock waves (which causes damages). There are different types of waves (primary, secondary and tertiary) and their speed of propagation can vary a lot, as well as their frequency and the amplitude of the oscillations.

Vocabulary:

Hypocentre = exact place of the break, often deepdown

Epicentre = the point above the Hypocenter. Usually where the damages are the worst

Methods of measurement:

The Modified Mercalli and Richter scales are used to rate and compare the intensity of earthquakes. The Modified Mercalli scale is somewhat subjective, because the apparent intensity of an earthquake depends on how far away from its center the observer is located. Rating intensities from I to XII, it describes and rates earthquakes in terms of human reactions and observations. The Richter scale measures the motion of the ground 100 km (60 mi) from the earthquake’s epicenter, or the location on the earth’s surface directly above where the earthquake occurred. The rating scale is logarithmic; each increase of 1 on the scale represents a tenfold increase in the motion of the ground.

It leads to different levels of dammage.

The earthquake risk

* What it can lead to?

o Direct Dammages or Destructions of buildings, danger for people

North armenia 1988. 50 000 deads (official statement).7 (Richter)

Pakistan october 2005. 7.6 (Richter)

Los Angeles 1994. 42 deads. 2600 wounded. 6.6 (Richter).

Earthquake can result in economical problems in the short and mid-term

Earthquakes can lead also to other risks :

Natural risks

Avalanches:

* Landslides
* Blocks and rocks fall

Technological risks

Industrial risks

Nuclear risk

Weird risks (flood)

THE MANAGEMENT OF THE SEISMIC RISK:

* Scientific observatories of seismic activity

* Communities such as the City Council

* The instute of major risks

The public sector is involved by the State in 2 facts:

- Prevention (public information, parasismic construction and rescue organization

- Reparation (financial)

Parasismic and not antisismic!!

Management of Risk in France

* For every risk (cf natural and technological risks), and especially when the hazard of the risk is high, the prefecture asks to the municipality concerned a risk prevention plan.
* Since the 2nd of february 1995, a law asks those municipalities to add a risk prevention plan to their urbanism strategy plan, in order to reduce the vulnerability.
* The Precture contacts the differents scientific observatories and cabinets and the Institute of Major Risks in order to eleborate this prevention plan.
* The Risk Prevention plan is then sent to the municipality concerned for approval and is presented to the public for a survey.
* The Prefecture finally gives its agreement, and the risk prevention plan is active.
* It works a bit differently for the seismic risk, as not any recent event happened anywhere in the region of Grenoble nor in France
* But since 1985, a zoning about seismic risk as been made: Grenoble and its region is located in a zone with low sismicity

What does it means?

Every new public or «risky» building must follow the rules in term of paraseismic construction. A special law has been enacted for high risk buildings.

Conclusions

Seismic research still at the beginning

Impossibility to predict earthquakes and so on difficulties to prevent and evaluate the risk

Difficulties to get credits for paraseismic construction

Difficulties to get the population concerned by the topic, as it never really happened in the close past

According to a survey made by M. Farsi, a seism of magnitude 5,5 (Richter scale) in the surrounding of Grenoble, which would have an intensity of VIII (MMS scale), would lead to the destruction of 7 to 15% of concrete buildings, and 20 to 30% for ordinary building (bricks).

Another survey shows that a similar earthquake as the one which happened in the early 20th in the south of France could lead to the death of 400 to 1000 people in nowadays conditions.

References

www.irma-grenoble.com

sismalp.obs.ujf-grenoble.fr

www.sisfrance.net

www.afps-seisme.org

www.environnement.gouv.fr

www.eost.u-strasbg.fr/seisme

www.azurseisme.com

www.fr.ch/sismo

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_463.php
Click Here!




No comments:

Post a Comment