There was an error in this gadget
Le but de ce blog est d'eduquer et de discuter a propos des desastres naturels avec un focus sur l'activite et la vulnerabilite sismique, de reporter des informations generales relatives au tremblement de terre d'Haiti du 12 janvier 2010 et aux tremblements de terre du monde. Il met l'accent sur les efforts de reconstruction d'Haiti et la necessite d'utiliser des techniques de conception des structures de batiments et construction parasismique dans la construction des infrastructures physiques.

Haitilibre.com / Les dossiers

Sunday, October 17, 2010

Haiti Reconstruction & Culture

Click Here!

Alors que je reflechissais sur des choix vitaux a faire apres avoir savoure une belle page d'histoire d'Haiti de l'emission radiophonique" le focus de Marcus" avec l'eminent historien Charles Dupuy depuis la bibliotheque de sa residence privee de la Prairie comme Marcus Plaisimond se plaisait toujours a le dire a la fin de son emission, j'ai decide de parcourir le web pour m'ecarter de ces reflexions preoccupantes. Ayant plusieurs choix de visites sur l'internet et beaucoup de choses a faire, ma decision a ete de m'evader un peu en parcourant les articles du Nouvelliste. Je suis tombe sur un article palant de la magie. Apres l'avoir lu , j'ai vu que le signataire etait Gary Victor, mon ancien voisin et ami d'enfance. Alors j'ai fait un retour sur le " time track". Je revoyais ( en imagination) cette longue maison au devant de laquelle je passais pour aller chez moi plus haut. Je revoyais ( en imagination) le defunt Rene Victor, pere, professeur de litterature haitiene au lycee Alexandre Petion qui roulait a l'epoque une voiture Hilman de couleur blanche. Rene Victor fut un grand intellectuel, un homme simple, abordable qui aimait son pays, son quartier, ses voisins, etc. Si ma memoire ne me fait pas defaut la derniere voiture possedee par Mr Rene Victor avant sa mort fut une Pony de couleur blanche. Je ne veux pas m'attarder sur ces details materiels insignifiants comme avoir une voiture et de beaux vetements. Cependant ces choses materielles ont beaucoup d'importance dans la societe pour bon nombre de personnes. Autre detail significatif pour moi concernant Rene Victor c'est qu' a chaque fois je passais devant la maison je le voyais lire son journal assis sur sa dodine ou se refugier dans sa bibliotheque. La bibliotheque etait tres visible etant situee a l'autre extremite de la maison. L'article de Gary s'est deroule sur la magie. Alos Gary parle du role de la magie dans tous les compartiments de la societe haitienne et dans la politique. Le laveur de voiture de la rue Justin Bertrand ( ayant oublie le nom de la rue je l'ai nomme du nom de ce fameux tortionnaire de Duvalier qui avait une jolie maison dans les annees 60 dans cette rue.) refusait de laver sa voiture en l'absence du laveur habituel . Gary parle de ce laveur lui disant etre "envoute" par le laveur habituel. Bien que je n'ais pas ete en Haiti depuis des annees je me rappelle tres bien de l'endroit de ces laveurs de voiture dont parle Gary pour avoir ete moi-meme un de leurs clients. Alors je me rappelle les amandiers qui bordaient la rue. Plus haut se trouvait la maison de Justin Bertrand qui eut a manger ses excrements aux derniers jours de sa vie dans les cachots du Fort-Dimanche. Pour ceux qui ne savent pas pas ce qui s'etait passe apres l'altercation des enfants Bertrand et Pierre Novembre au cours de laquele ce denier fut tue par J.B, Jean Marie Rouge, defunt, s'offrant comme chuffeur pour conduire Justin Bertrand dans une ambassade etrangere, laissait la maison de Bertrand, longeait l'avenue Magloire Ambroise, tourna a gauche a la ruelle Alerte. A l'intersection de de la ruelle alerte et de la rue Monseigneur Guilloux Jean Marie tournait a droite sur sur la rue Monseigneur Guilloux et au lieu de tourner a gauche au rond point sur la rue qui passe derriere le stade Sylvio Cator continuait tout droit sur Mgr Guilloux. Alors Justin Bertrand commencait a penser qu'il n'etait pas dans les parages de l'ambassade americaine au Bicetenaire. Jean Marie longeait a vive allure, peut-etre ivre de clairin, et arrivait a franchir les barrieres du palais national. Jean Marie me racontant l'histoire ne me disait pas comment il s'y prenait pour entrer au palais. Jean Marie n'etait pas macoute. Il a utilise un ingenieux subterfuge pour franchir les barrieres de l'entree du palais cote rue Monseigneur Guilloux. Jean Marie avait remis J.B a son chef Francois Duvalier pour decider de son sort. On savait comment fonctionnait le tribunal macabre de Duvalier.Pierre Novembre et Justin Bertrand, comperes, etaient des macoutes, serviteurs zeles du regime. Ne devrait-il pas accorde justice a Pierre Novembre en sacrifiant Bertrand? N'etant pas un enemi politique Duvalier n'envoyait pas J.B au peloton d'execution mais commutait sa peine en lui envoyant pourrir au Fort Dimanche ou il aura a rencontrer d'eminents hommes politiques et intellectuels " criminels" comme lui pour avoir critique son regime. Vous voyez donc qui on retrouve dans les prisons de Duvalier: deux categories de criminels. Ce sont ceux qui tuent au detriment du regime et ceux qui sont contre le regime. Quoi d'etonnant a ce que Patrick Lemoine et d'autres fameux prisonniers politiques eurent a cotoyer le criminel Justin Bertrand.
Alors revenons a la magie de Gary Victor. Alors Gary, romancier, utilisant le genre romantique por depeindre la societe haitenne fait passer son style dans cet article L'article est un petit roman au debut. Habituellement Gary faisait laver sa voiture a la rue Bertrand. Il a un laveur auquel il s'est abonne. C'est normal. On a toujours sa preference dans l'execution d'un service. Ce qui est interesant c'est que si vous payez bien et etablissez un lien emotionnel avec le fournisseur de services, en l'occurence le laveur, ce dernier cherche a vous capter peut etre par la magie ou d' 'autres moyens naturels. Alors Gary trouvait normal a ce qu'il s'abonnait a un laveur particulier. Mais en l'absence de Ti Zolit, son laveur habituel, il allait apprendre quelque chose de nouveau. Le lien entre Gary et ti Zolit n'est pas aussi naturel et simple qu'il le pensait. En l'absence de Ti Zolit l'autre laveur refusait de laver la voiture de Gary parce qu'il estimait que quelque chose pouvait lui arriver s'il prenait le travail du laveur habituel. D'ailleurs Ti Zolit avant de partir n'avait pas donne a ce laveur l'ordre de laver la voiture de Gary . Pour ce laveur le fait par Gary de s'abonner a Ti Zolit resultait d'un envoutement. Et alors Gary nous depeint le role de la magie dans la societe haitiene. "Les sociologues, les psychiatres, les diplomes des universites etrangeres se sont vus detourner de leur competences sous l'effet de la magie". Et Gary de dire que Ti Zolit continue de faire de la magie pour l'envouter ce dernier sera toujours son abonne. Il continue pour dire meme si sa femme fait de la magie pour lui il continuerera de l'aimer . Alors la Gary entre dans une question brulante: l'envoutement des hommes par les femmes. On dit generalement que les femmes font de la magie pour retenir et charmer un homme. J'ai entendu des histoires d'excrements cuits dans la nourriture, de l'eau dan un verre couvert par un tissu surmonte d'une roche, etc. En depit de cette realite cuturelle que nous ne saurons ignorer, la magie s'est ancree dans notre mentalite. Si qelqu'un est malade tout de suite ce yon moun kap mange'l. Presque tous les mauvais sorts sont l'effet d'une sorte de magie de quelqu'un qui veut nous faire du mal. On fait de la magie meme par jalousie. Alors la magie peut agir dans le sens du bien ou du mal. On fait de la magie pour obtenir un job, garder son mari et meme tuer quelqu'un par jalousie.. Loin de nous laisser envouter par ces forces dont nous ne maitrisons pas les principes, pourquoi ne pas nous engager dans les voies de la rationalite: poser rationellement et collectivement nos problemes epineux et en degager les pistes de solution? Pouquoi ne pas etudier les lois physiques et extra physiques benefiques pour la survie humaine au lieu de nous contenter de recettes magiques . Alors la je dirais une etude curieuse et sans prejuge de la bible, des religions, de l'histoire, de la philosophie, des sciences humaines et naturelles pourait developper notre intelligence et notre imagination vers des voies que jusque-la que nous ignorons et decupler l'energie creatrice cachee et inconnue par nous. Partons donc a la recherche de cette verite liberatrice, cette verite qu'on ne peut pas seulement apprehender par des methodes scientiques. Concretement les billions de neurons de notre cerveau ont la posibilite de creer de milliers d'idees et plus ils creent et plus le cerveau se developpe et abstraitement nous avons le mental et l'esprit. Autant de resources anotre disposition. Alors peut etre les choses vendront comme par magie si si nous abandonnons les potions et pratiques magiques.

No comments:

Post a Comment