There was an error in this gadget
Le but de ce blog est d'eduquer et de discuter a propos des desastres naturels avec un focus sur l'activite et la vulnerabilite sismique, de reporter des informations generales relatives au tremblement de terre d'Haiti du 12 janvier 2010 et aux tremblements de terre du monde. Il met l'accent sur les efforts de reconstruction d'Haiti et la necessite d'utiliser des techniques de conception des structures de batiments et construction parasismique dans la construction des infrastructures physiques.

Haitilibre.com / Les dossiers

Thursday, April 14, 2011

Haiti Reconstruction: Environment

Haïti - Environnement : 20 millions pour protéger la bio-diversité et les bassins versants
13/04/2011 07:36:04

Haïti - Environnement : 20 millions pour protéger la bio-diversité et les bassins versants
Deux nouveaux projets environnementaux, pour préserver la biodiversité et apporter une solution à la gestion binationale du bassin de l'Artibonite, d’un montant de 20 millions de dollars sur 4 ans, viennent d’être lancés.

« Aujourd'hui en Haïti, l'explosion démographique et l'augmentation de la pression humaine sur les ressources naturelles du pays dégradent l'environnement » a affirmé Jean-Marie Claude Germain, Ministre de l'Environnement. « Pour faire face à ce problème grandissant, nous essayons de mettre en place un système effectif de gestion des aires protégées qui représente le meilleur espoir pour conserver les écosystèmes, les habitats et les espèces et aider à réduire le taux de perte de la biodiversité ».

Ce premier projet vient répondre aux problèmes de gestion des ressources naturelles qui jusqu'à présent s'est révélée inefficace en raison de plusieurs barrières : l'absence de mécanismes de gouvernance territoriale et locale, le manque de ressources humaines qualifiées pour garantir la mise en place et la gestion du SNAP ainsi que le manque d'information environnementale systématisée et d'indicateurs de suivi pour la gestion du territoire.

Le projet SNAP contribuera à mettre à la disposition du Ministère de l'Environnement des moyens pour vaincre ces différentes barrières sur les 4 ans à venir avec l'appui financier du Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM) et l'accompagnement du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Plusieurs autres partenaires dont le Centre national de l'information géo-spatiale (CNIGS), l'agence allemande de coopération internationale (GIZ), l'Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID) et la Banque interaméricaine de développement (BID) se sont déjà engagés à soutenir ce projet dont le budget s'élève a 9 millions de dollars américains.

« En préservant les dernières aires protégées de ce pays, ce projet contribuera non seulement à la protection et à la conservation de la biodiversité mais aussi à renforcer la résilience des écosystèmes contre les effets dévastateurs des aléas hydrométéorologiques tels que les ouragans, les orages ou les inondations », explique Marc-André Franche, Directeur adjoint du PNUD.

Un second projet environnemental porte sur la réduction des utilisations conflictuelles de l’eau dans le bassin versant binational de l'Artibonite dont dépendent les populations de l'une des régions les plus pauvres de la République Dominicaine et Haïti. L'objectif de ce projet est d'appuyer les deux pays dans la gestion conjointe de ce bassin commun.

« La gestion des bassins versants doit se faire selon une approche au niveau des écosystèmes qui s'adresse aux différentes parties du bassin versant comme une seule unité », explique Lyes Ferroukhi, Conseiller technique Régional en gestion des écosystèmes et finance environnementale employé par le PNUD. « Si nous protégeons la partie inférieure ou l'aval du bassin sans travailler sur le versant et le sommet, notre projet ne pourra pas atteindre les effets escomptés. Les trois parties sont étroitement liées et forment un ensemble sur lequel il faut agir simultanément. »

Une étude transfrontière du bassin versant sera élaborée afin de permettre aux deux pays d'identifier les priorités environnementales aux niveaux national et transfrontière, comprendre les défis socio-économiques qui y sont étroitement liés et développer par la suite un programme conjoint d'interventions.

Le budget associé à ce projet dont l'exécution s'étalera sur 4 ans s'élève à 11,5 millions de dollars américains et il sera financé par le FEM et le PNUD avec une contribution en nature de plusieurs partenaires dont Oxfam Québec, Helvetas et l'Agence Canadienne de Développement International (ACDI).

HaïtiLibre

No comments:

Post a Comment