There was an error in this gadget
Le but de ce blog est d'eduquer et de discuter a propos des desastres naturels avec un focus sur l'activite et la vulnerabilite sismique, de reporter des informations generales relatives au tremblement de terre d'Haiti du 12 janvier 2010 et aux tremblements de terre du monde. Il met l'accent sur les efforts de reconstruction d'Haiti et la necessite d'utiliser des techniques de conception des structures de batiments et construction parasismique dans la construction des infrastructures physiques.

Haitilibre.com / Les dossiers

Saturday, September 15, 2012

Les premiers sauveteurs d'un tremblement de terre: les cafards


Image credit (Bionics)

Oublions les chiens detecteurs et sauveteurs. Les cafards peuvent etre les prochains outils utilises dans la detection des vies en cas de desastre. Des chercheurs de l'universite d'Etat de la Caroline du Nord a Raleigh esperent utiliser ces insectes a bon escient, sauvant des vies dans des des desastres comme les tremblements de terre, les incendies et les attaques chimiques.

"Notre recherche est de tourner les insectes en betes utiles comme nous l'avons fait pour des animaux de grande taille tels les chevaux et les chameaux", declarait a ABC news Alper Bozkurt, un asssistant professeur dans le departement de Genie Informatique et Electrique a l'universite d'Etat de la Caroline du Nord.




Les insectes portent des sacs equipes de capteurs de signaux qui pourraient potenitellement transporter des microphones pour transmettre des sons ou de mini-cameras pour la prise de vues de leur enironnement.

Ils cheminent a travers des fissures etroites et des decombres d'un tremblement de terre par exemple utilisant des antennes qui interpretent de faibles pulsions electriques comme des obstacles a eviter.

Un video vu le mois dernier durant la conference de iEEE Genie en Medecine et en Biologie montre les cafards cheminant avec succes a travers une ligne courbe tracee par les chercheurs.

Nous sommes interesses a trouver les gens sous les decombres apres les tremblements de terre, disait Bozkurt. Les premiers capteurs de signaux qu'on pourrait envisager representent de petits microphones pour ecouter la voix des gens appelant au secours.

L'avantage a utiliser ces petites creatures reside a la fois dans leur dimension et leur resistance.

La recherche de Bozkurt utilise le cafard sifflant de Madgascar, l'une des plus grandes especes de cafards, suffisamment petits pour penetrer a travers des fissures mais aussi assez grands pour transporter des sacs munis d'equipements de secours. Il peut mesurer jusqu'a 3 pouces de long.

"Les insectes sont charges par eux-memes", disait-il. "C'est comme conduire un cheval, des que vous donnez a l'insecte ce qui est necessaire il continuera a faire son chemin".

La radio qui envoie un signal aux sauveteurs attendant a l'exterieur est chargee par de petites batteries.

Les chercheurs continuent a ameliorer la technologie, cherchant a rendre les circuits encore plus petits, exercant plus de controle precis sur l'insecte et le diriger dans un environnement a trois dimensions.

Mais Bozkurt s'attend a ce que son travail puisse faire une grande difference apres les desastres dans des zones urbaines densement peuplees.

C'est troublant, votre enfant crie, demandant de l'aide et vous voulez l'aider aussitot que possible. disait Bokhurt. L'aide venant de grosses machines creusant a travers les decombres n'est pas efficiente.

Traduit de l'article "Earthquake first responders: cockroaches" publie par ABC news.

No comments:

Post a Comment