There was an error in this gadget
Le but de ce blog est d'eduquer et de discuter a propos des desastres naturels avec un focus sur l'activite et la vulnerabilite sismique, de reporter des informations generales relatives au tremblement de terre d'Haiti du 12 janvier 2010 et aux tremblements de terre du monde. Il met l'accent sur les efforts de reconstruction d'Haiti et la necessite d'utiliser des techniques de conception des structures de batiments et construction parasismique dans la construction des infrastructures physiques.

Haitilibre.com / Les dossiers

Tuesday, June 12, 2012

Qui beneficie des ressources minieres du sous-sol haitien?

Dans des pays sous-developpes comme Haiti ou la Republique Dominicaine la presse a-t-elle la capacite de contribuer au developpement? La corruption des dirigeants de ces deux gouvernements donne a une presse investigatrice l'allure d'une veritable machine a sensations. De temps a autre une nouvelle fait sensation disparait et fait place a une autre. Il n'existe pas d'autorites capables de resoudre les problemes souleves par la presse ou d'un systeme judiciaire capable de faire suite aux allegations de corruption. De ce fait la presse ne peut affirmer sa credibilite aupres du public. L'existence de minerais dans notre sous-sol evaluant a pres de vingt milliards de dollars fait la une de beaucoup de medias haitiens et etrangers. Des enquetes menees par Ayiti Kale Je devoilent la main-mise des compagnies etrangeres sur ces resources sans aucune redevance pour le peuple haitien. L'historique du pillage de nos richesses naturelles est mis a jour par les medias. En fin de compte a quoi tout cela va-t-il aboutir? Le gouvernement haitien et quelques jeunes a la recherche de billets de dollars pour aider les etrangers dans la recherche des minerais sont deja partie prenante de cette extorsion de nos richesses naturelles. J'ai regarde avec tristesse dans le video a la fin de cet article les declarations naives d'un jeune haitien disant "aimer les etrangers" et leur travail dans la region du nord ou les mines sont exploitees se souciant guere du pillage des resources naturelles par ces etrangers. Ces jeunes livres a la misere se rejouissent de quelques billets de dollars que le travail d'exploitation miniere peut leur apporter peu importe les gros benefices recoltes par les compagnies etrangeres. Tres peu de citoyens dans le nord, lieu d'exploitation de ces resources minieres, se soucient des mefaits de l'environnement resultant de l'exploitation miniere et des desavantages economiques d'une telle entreprise d'exploitation de nos ressources naturelles mais ils sont impuissants a empecher l'execution de ces actions ehontees. D'autre part des paysans du nord pratiquent eux-memes le travail d'extraction des minerais du sol depuis des generations. Un Etat responsable s'il existait pourrait eventuellement exploiter ces ressources minieres au benefice de la nation entiere et du meme coup employer ces paysans et bien d'autre ayant developpe une certaine pratique d'exploitation et du commerce de ces ressources. Les resultats de l'enquete d'Ayiti Kale Je sont alarmants:

" • Près de 3885 kilomètres carrés de territoire haïtien, soit 15 pour cent de tout le pays, sont déjà sous une licence de recherche, d’exploration ou d’exploitation, ou sont soumises à une convention contrôlée par des firmes américaines et canadiennes.
• À elle seule, l’Eurasian Minerals, une des firmes en question, a prélevé 44 000 échantillons.
• La Newmont Mining, deuxième producteur d’or au monde et qui exploite la plus grande mine en Amérique, a largement investi auprès d’Eurasian et envisage la possibilité d’exploiter au moins cinq sites miniers.
• L’ancien ministre haïtien de l’économie et des finances travaille aujourd’hui comme consultant pour la minière Newmont.
• Deux ministres haïtiens ont récemment signé avec Newmont et Eurasian un « protocole d’entente » selon lequel – et en violation de la loi haïtienne – les compagnies peuvent commencer le forage dans un des sites en exploration. Or, la loi haïtienne stipule qu’aucun forage ne peut être entrepris sans une convention minière.
• Équipée d’une poignée de véhicules et de quelques de géologues, l’agence d’État, n’a pas les moyens de superviser les opérations de forage et de recherche en cours au nord du pays.
• Personne ne semble enclin à parler aux communautés de ce qui se passe dans le nord et des ententes conclues derrière des portes closes".

De toute facon seule une mobilisation de la population contre ce pillage ehonte pourrait freiner sa poursuite. Cependant on ne voit pas la possibilite d'une telle mobilisation. Le gros des benefices ira a ces compagnies. Quelques miettes iront aux dirigeants pour les services rendus et le peuple ne beneficiera rien continuant a patauger dans sa misere.

No comments:

Post a Comment