There was an error in this gadget
Le but de ce blog est d'eduquer et de discuter a propos des desastres naturels avec un focus sur l'activite et la vulnerabilite sismique, de reporter des informations generales relatives au tremblement de terre d'Haiti du 12 janvier 2010 et aux tremblements de terre du monde. Il met l'accent sur les efforts de reconstruction d'Haiti et la necessite d'utiliser des techniques de conception des structures de batiments et construction parasismique dans la construction des infrastructures physiques.

Haitilibre.com / Les dossiers

Monday, September 5, 2011

Hurricane and its categories

Hurricane. Definition
A hurricane is a tropical cyclone occuring in the North Atlantic Ocean  or in the Northeast Pacific Ocean
What is a tropical cyclone?
A tropical cyclone is a storm system characterizes by a large low pressure center and numerous thunderstorms that produce high winds and heavy rains. Tropical storms strenghten when water vapor evaporated by the ocean is released as the saturated air, resulting in condensation of the condensation of the water vapor contained in the moist air.
What is a low pressure area?
A low pressure area is a region where the atmospheric pressure at the sea level is below that of the surrounding of the surrounding areas
What is atmospheric pressure?
Atmospheric pressure is the force per unit area exerted against a surface by the weight of air above that surface in the Earth's atmosphere

Formation of Hurricanes



Graphic showing how movement of warm, moist air and cooler, dry air combines in a hurricane

Hurricanes start when strong clusters of thunderstorms drift over warm ocean waters.
In the Atlantic and eastern Pacific they are called hurricanes, but in the western Pacific they are called typhoons.
In the Bay of Bengal and Indian Ocean they are known as cyclones.
The very warm air from the storm combines with the moist ocean surface and begin rising. This creates low pressure at the surface.
As trade winds hit those within the storm, the whirling winds cause the storm to start spinning. Rising warm air leaves low pressure above the surface.
Air rises faster and faster to fill this low pressure, in turn drawing more warm air off the sea and sucking cooler, drier air downwards.
As the storm moves over the ocean it picks up more warm, moist air. Wind speeds start to increase as more air is sucked into the low-pressure centre.
It can take hours or several days for a depression to grow into a fully-formed hurricane.
Hurricanes are made up of an eye of calm winds and low pressure surrounded by a spinning vortex of high winds and heavy rainstorms.
When a hurricane hits land it often has devastating effects.
The Saffir-Simpson scale was devised to measure hurricanes around the Americas and is increasingly used to categorise typhoons and cyclones, too, although some regions still use different scales.
The effects:
Category 1:
  • Minor flooding
  • Little structural damage
  • Storm surge 1.2-1.5m above normal
Category 2: • Roofs damaged
• Some trees damaged
• Storm surge 1.8-2.4m above normal

Category 3:
• Houses damaged
• Severe flooding
• Storm surge 2.7-3.7m above normal
Category 4:
• Some roofs destroyed
• Major structural damage to houses
• Storm surge 4-5.5m above normal
Category 5:
• Serious damage to buildings
• Severe flooding further inland
• Storm surge more than 5.5m above normal

Hurricane formation Source: BBC News
 





Haiti Reconstruction: Analyse

« On transite vers quoi? »

Partie 1 de 3

Par Ayiti Kale Je

Léogâne, 23 août 2011 – Bleu, rose, blanc ou vert.  Plastique, contreplaqué, acier ou deux par quatre. Ce sont les couleurs et les matériaux dont sont construits près de 90 000 petites maisons qui parsèment le flanc des collines dans les bidonvilles et la campagne haïtienne touchées par le séisme.
Mais qui reçoit les « abris transitoires », aussi appelés T-Shelters, d’après le nom anglais « Transitional Shelter »?  Et, comme se demandait le directeur d’une agence de l’ONU à propos du terme « transitoire » : « On transite vers quoi? » 
Qu’est-ce qu’un abri?
Un T-Shelter c’est une de ces maisonnettes construites par les agences et les organisations humanitaires, qui font partie intégrante de toute boîte à outils d’hébergement après sinistre.
L’abri transitionnel sert à fournir aux familles sinistrées un espace habitable, couvert et sûr, un environnement sain qui protège leur vie privée et leur dignité en période de transition entre une catastrophe naturelle et le retour à une situation plus permanente, selon Safer Homes, Stronger Communities, un manuel financé par la Banque Mondiale, « un manuel sur la reconstruction après une catastrophe naturelle ».
Source: Shelter Cluster (novembre 2010)
La construction d’abris transitoires pour les réfugiés se déroule dans l’une des deux périodes après une catastrophe, soit la distribution d’abris d’urgence (tentes) et la construction d’urgence de T-Shelter, avant la reconstruction de logements permanents.
En moyenne, un T-Shelter n’a qu’une seule chambre, mesure entre 12 à 18 m2  et dure au moins trois ans. Sa durée de vie dépend de la conception et de la fabrication, car certains sont faits des simples planches de bois, bordées de plastique, parfois sans portes ni fenêtres, tandis que d´autres ont une ossature de bois ou de métal et des murs de bois ou de plastique.
 À peu près 100 pourcent d’entre eux sont recouverts de tôle. Certains sont appelés « semi-permanents » parce que leurs fondations et leurs murs pourront éventuellement faire partie d'une maison permanente et plus grande, si – bien étendu –les bénéficiaires ont les moyennes économiques pour le faire.
Ils sont également différents en termes de coût. Leur prix peut varier de 1200 $, sans la main d’œuvre – comme ceux qui ont une armature d'acier et de plastique, fournis par la « Cooperative Housing Foundation International » – jusqu’à 4300 $ et plus. Le « Shelter Cluster » (groupement sur l'abri), le mécanisme qui devrait coordonner – mais qui n'a pas de pouvoir coercitif sur - toutes les agences et organisations reliées aux questions d’abri, ont tenté d’en évaluer le prix lors d’une récente étude, sans toujours y parvenir. (Le système Cluster est utilisé par les agences humanitaires après les catastropes. Voir Le Système Cluster en Haïti pour plus de détail. Read more